Dossier

07.02 à 06h02 par

Le hardware de la Xbox

Si vous voulez tout savoir des entrailles de la Xbox, et que les mots RAM et GPU ne provoquent pas un acné purlent chez vous, ce dossier est fait pour vous.

Alors certains d’entre vous auront remarqué qu’il y avait déjà un dossier sur le hardware de la console. Mais comme nous sommes perféctionnistes, nous nous sommes associés avec Dreamzoneur, le webmaster du site Xboxdiscovery, qui nous a grâcieusement «prêté» son très bon dossier.

Et comme nous ne sommes pas ingrats, on vous laisse le lien

vers son site :

xboxdiscovery

Allez, entrons dans le vif du sujet !

A quoi sert le disque dur ? Combien d’effets peut gérer la Xbox ? Quelle est sa puissance ?

Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans ce dossier special de

«Xbox Discovery».

I) Le CPU (Central Processing Unit)

Le processeur central de la Xbox est le plus puissant à avoir jamais équipé une console. Il s’agit d’une puce fabriquée par Intel et cadencée à 733 MHz. Bien sûr il existe des processeurs de la même marque bien plus puissants, mais il ne faut pas oublier que celui-ci ne s’occupera que des jeux. Il ne gèrera pas les graphismes mais fera tous les calculs nécessaires au fonctionnement d’un jeu, ce qui permettra entre autres d’avoir des univers très vastes ou des jeux complexes avec une intelligence artificielle bien supérieure.

II) La RAM (Random Access Memory)

La quantité de mémoire vive détermine le nombre de données que le système pourra stocker temporairement lors de l’exécution d’un programme. C’est donc un composant essentiel de la console car plus il y a de RAM, plus les univers de jeu seront vastes et détaillés. Avec ses 64 Mo de mémoire vive unifiée cadencée à 200 MHz, la Xbox possède plus de mémoire que toutes ses concurrentes. La RAM de la Xbox est de type DDR, c’est à dire qu’elle est deux fois plus rapide que la mémoire vive ordinaire.

III) La puce sonore

La puce sonore de la Xbox est fabriquée par nVidia. La puissance d’une puce sonore est mesurée par le nombre de voix séparées qu’elle peut générer. Plus la puce a de voix, plus les effets sonores qu’elle pourra produire seront riches. La console de Microsoft a là encore le meilleur car elle peut gérer jusqu’à 256 voix simultanées et jusqu’à 64 canaux 3D. Elle gère le Dolby Digital 5.1, le MIDI DLS2 et le son AC3D pour les jeux.

IV) Le disque dur

La Xbox est la première console au monde à disposer d’un disque dur intégré. Celui-ci a une capacité de 8 Go. Les avantages sont très nombreux. Tout d’abord il servira à stocker les données de vos jeux (ceci vous dispensera d’acheter des cartes mémoires, sauf bien sûr si vous désirez transporter vos sauvegardes). Deuxièmement vous pourrez par exemple copier un de vos CD musicaux préférés sur le disque dur puis écouter vos musiques durant les jeux. Enfin le disque dur est très important également pour les jeux. Dans Project Ego par exemple, vous aurez la possibilité de modifier un décor, ce n’est pas nouveau me direz-vous, mais si ! Vous pouvez par exemple couper un arbre et revenir trois ou quatre ans plus tard, la forêt aura grandie, l’herbe poussée, excepté à l’endroit ou vous avez coupé l’arbre ! Les données de ce type seront stockées sur le disque dur et les jeux prendront une nouvelle dimension en proposant un réalisme jamais atteint. Les développeurs pourront aussi proposer des personnages et des niveaux à télécharger d’Internet pour des jeux comme Dead or Alive 3 par exemple. Autre avantage de taille, lors du démarrage d’un jeu, une partie de celui-ci sera copié sur le disque dur, attention il ne s’agit pas d’installer le jeu ! Ceci permettra de réduire considérablement et même de supprimer les chargements, ceux-ci pourront aussi se faire durant le jeu sans interrompre la partie, les jeux proposeront alors des univers très vastes et complexes presque sans chargement !

V) Internet

La Xbox permettra prochainement d’accéder à Internet pour jouer en réseau grâce à une connexion haut débit du type ADSL. Une carte Ethernet est déjà intégrée dans la console. La X-box est donc la deuxième à pouvoir se connecter à Internet sans ajouter d’accessoire, la première place étant tenue par la Dreamcast. Plusieurs jeux sont prévus pour le jeu en réseau, comme Unreal Championship, Nascar Heat 2002 ou Star Wars Galaxies. Il y aura également le fabuleux Phantasy Star On-line version 2 de Sega qui sortira un peu après la version Dreamcast.

VI) Le GPU (Graphic Processing Unit)

Le voilà le fameux processeur graphique de la Xbox ! Il est fabriqué par le leader mondial en matière de cartes 3D nVidia. Ce modèle est le NV2A, il est cadencé à 233 MHz et sa puissance s’approche de la plus puissante puce graphique du monde : la GeForce 3. La NV2A est capable de gérer plus de polygones par secondes que toutes ses concurrentes réunies, c’est à dire plus de 125 millions en temps réel ! Elle gère énormément d’effets spéciaux sans difficulté car ceux-ci sont directement implémentés dans la puce, elle ne sollicite donc pas le CPU et les programmeurs pourront créer de nouveaux effets sans problème. Voici une liste des effets que la NV2A est capable de gérer de manière native.

Pixel Shading

C’est une amélioration du multi-texturing qui permet de mixer

jusqu’à sept effets graphiques en même temps pixel par pixel. C’est au pixel

shading que vous devez les reliefs, les textures organiques, le rendu réaliste

de l’eau, le grain de la peau ou les cheveux ondulés et bien d’autres choses.

Vertex Shading

Cette technique déforme les surfaces planes, on peut l’utiliser

pour les visages, pour créer des vêtements réalistes ou pour recréer l’eau. La

puce étant programmable, les développeurs peuvent créer des effets qui n’étaient

pas prévus au départ.

Anti-aliasing

L’aliasing c’est l’effet d’escalier qui apparaît sur le contour

des objets et qui donne l’impression que le jeu n’est pas tout à fait fini ou

pas assez lissé. Grâce à cette technique les graphismes sont très stables et

plus réalistes. Cette effet est très importants : si il y a de l’aliasing, le

jeu se retrouve avec une note graphique désastreuse lors des tests. La plupart

des consoles gèrent cet effet, excepté la PS2.

Shadowing

Cet technique permet d’incorporer des ombres à un jeu, c’est un

élément essentiel. Le shadowing permet même d’appliquer les ombres sur des

surfaces comme des escaliers et aussi sur des personnages. Cet effet est très

facilement intégrable au jeu grâce à la facilité de programmation de la Xbox, ce

qui permet aux développeurs d’ajouter à leurs scènes tous les effets de lumières

qu’ils souhaitent.

Mapping de réflexion

Cet effet permet d’ajouter très facilement des effets de

réflexion en temps réel qui peuvent être combinés à d’autres effets graphiques

comme le bump-mapping. Sans cette technique les développeurs doivent faire une

programmation plus complexe qui ralentie le développement du jeu. Là encore la

X-box prouve sa facilitée de programmation.

Bump-mapping

Avec cet effet on donne une impression de profondeur et de

relief aux textures en appliquant des ombres artificielles sur les surfaces. On

s’en sert également beaucoup pour les liquides, les vêtements ou même le grain

de peau.

Simultaneous textures

Cette technique permet d’appliquer aux polygones une multitude

de textures avec des effets de transparence et de relief par exemple. Avec le

simultaneous textures la Xbox fait tout cela en hardware tout en appliquant

jusqu’à quatre textures en même temps.

Compression de textures

Les différentes techniques graphiques de la Xbox exigent de

grosses quantités de bande-passante. Pour ne pas surcharger la mémoire la Xbox

dispose en hardware de la possibilité de compresser les textures à un sixième de

leur taille puis de les stocker dans la RAM. Elles sont ensuite décompressées

instantanément quand le système en a besoin. Au final la scène du jeu est

construite avec des textures qui pourraient occuper six fois plus de place, et

avec ses 64 Mo de RAM, la Xbox peut créer des scènes d’une qualité

exceptionnelle.

Enfin sachez que le GPU de la Xbox est entièrement programmable, les développeurs peuvent donc lui rajouter des fonctions et s’en servir comme bon leur semble. C’est un élément fondamental pour la durée de vie même de la Xbox.

Et puis quelques informations supplémentaires :

- la Xbox peut créer et faire bouger 125 millions de polygones par seconde tout en leur appliquant des effets d’ombres et de lumières.

- Elle dispose d’un taux de transfert de 6,4 Go/s et d’un fill-rate de 1,2 Giga pixel.

- La Xbox est capable d’afficher du 640×480 3900 fois à la seconde et du 1920×1080 pas loin de 600 fois à la seconde !

- Elle peut bien sur lire les DVD-video avec une résolution maximum de 1920×1080

- Le lecteur DVD a une vitesse de 4x

- Les DVD utilisés pour

les jeux stockent jusqu’à 8,5 Go.

On en parle aussi