1st Look

20.01 à 12h10 par

Panzer Dragoon Orta-

Infogrames a peut-être bien de gros problèmes en ce moment, il n'empêche qu'ils ont eu du nez ces derniers temps. Editer Racing Evoluzione (en test plus haut) et Panzer Dragoon Orta est une idée lumineuse et nous faire parvenir une version preview (bien avancée) de ce dernier est un acte qui me fera déposer un cierge à l'église en leur honneur pour le restant de mes jours.

Orta my love !!(©Dark-Némo)

Autant le dire d’emblée: Panzer Dragoon Orta est le plus beau jeu que j’ai vu de toute ma vie de joueur. Que ce soit techniquement avec ses textures superbes et ses effets démentiels, le tout sans aucun ralentissement de quelque sorte, ou au niveau du design splendide et onirique (dans la même veine qu’un Ico), c’est tout bonnement incroyable. Parcourir les niveaux de cette version preview m’a transporté de joie et jamais je n’oublierai cette expérience. Tous les délires que les programmeurs n’avaient pu qu’esquisser dans les versions Saturn, faute de puissance, sont ici réunis pour offrir un spectacle hallicinant de magnificence, tout simplement. Le coup de coeur esthétique est total, et le gameplay n’est pas en reste. Chevaucher son dragon au fil des niveaux est un vrai régal et une dimension tactique est apportée par l’ajout des 3 formes de monture possible: la normale, "lockant" beaucoup d’ennemis avec une puissance moyenne, la grosse dévastatrice mais très lente et ne pouvant locker que peu de cibles et enfin la troisième, rapide, sans lock mais au tir ultra speed et à tête chercheuse, pratique pour se débarrasser des missiles. On jongle donc aisément pour faire face aux différentes situations, et les quelques bifurcations présentes dans chaque niveau permettent de ne pas se lasser d’un gameplay qui aurait paru vieillot s’il n’avait pas changé par rapport aux premiers volets de la série. En plus de posséder une réalisation magnifique et un gameplay assez profond, Panzer Dragoon Orta propose un background immense et la boîte de Pandore est à ce titre une invention bénie des dieux. Chaque partie dévérouillera des éléments disponibles par la suite dans ladite boîte. Ce seront par exemple des artworks, des cinématiques, mais aussi des descriptifs de tout ce que vous rencontrerez lors de vos périples. Même la plus insignifiante créature y sera présente et décrite avec la plus grande précision, avec ses caractéristiques physiques et son utilité dans le monde d’Orta. On pourra aussi dévérouiller des épisodes jouables avec d’autres personnages du jeu, pour en connaître plus sur leur histoire, ainsi que Panzer Dragoon premier du nom (attention les yeux toutefois, les graphismes ayant pris un coup de vieux monumental). C’est toutefois une idée excellente et à reproduire le plus souvent possible d’autant plus que cela ne doit pas prendre énormément de place sur un dvd. En bref la boîte de Pandore est un élément au niveau du reste du jeu, juste parfait (en plus l’effet graphique est splendide). Au chapitre des "défauts" (entre parenthèses car ce ne seront des défauts qu’aux yeux de certains) on peut citer l’aspect un peu décousu de l’histoire, on passe en effet d’un endroit à un autre radicalement, sans trop d’explications ce qui est assez déroutant. Moi je mettrai ça sur le compte d’un "esprit" Sega, que ceux qui ont pratiqué la marque reconnaitront immédiatement. Pour moi cela ne donne que plus de charme au jeu, lui donnant un déroulement old school mais juste ce qu’il faut. De plus, faire le jeu plusieurs fois permettra de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de l’histoire, ce qui n’est pas un mal compte tenu de l’extraordinaire rejouabilité (riplet valioue comme dirait Roms) du jeu. Les niveaux sont courts donc pas une corvée à refaire, et obtenir de meilleurs scores ou d’autres objets sera un perpétuel challenge. La durée de vie est un peu faible mais comme je l’explique tout n’est pas révélé à la première partie et rejouer est un tel plaisir que ce défaut ne sera qu’un détail…

Smilebit et Sega sont parvenus à réaliser ce qu'ils n'avaient pas réussi à faire avec Gun Valkyrie et Jet Set Radio: un jeu réussi en tous points. Alors certes l'univers de PDO n'est pas susceptible de plaire à tout le monde, et le shoot n'est pas un genre apprécié de tous, mais les fans de Sega et/ou de Panzer Dragoon ne pourront être qu'aux anges, avec ce qui pour moi est un des meilleurs jeux auquel j'ai joué depuis ma tendre enfance. Et rappelez vous, ce n'est en plus qu'une version preview, donc sujette à être améliorée d'ici sa sortie fin mars à priori. En tout cas pour moi le rendez vous est pris.