1st Look

08.06 à 02h04 par

Hands on : Fable

En libre service dans le Microsoft Booth du Convention Center, Fable n'a pas provoqué le même raz-de-marée que ses compères doomesques ou raresques. Le jeu de Lionhead ne s'annonce certes pas comme une daube, mais une fois le pad en main, la magie n'y était bizarrement pas. Enfin, pas si bizarrement que ça en fait...

Pour être honnête, Fable ne fait pas vraiment partie des

jeux que j’attends sur Xbox. En bon St Thomas, je me suis toujours dit que

les promesses de Peter Molyneux seraient bien trop difficiles à tenir et

qu’on tiendrait là tout au plus un bon jeu (comme Black & White), mais jamais

le mégahit interplanétaire que beaucoup s’imaginaient déjà. Bien entendu,

chacun est libre de ses opinions et je ne jetterai pas la pierre à celui qui me dira

le contraire, mais toujours est-il que la borne de Fable n’est pas celle

sur laquelle je me suis jeté à mon arrivéesur le stand. Etant donné que nous étions

invités à une soirée Jade Empire / Fable le lendemain, j’ai attendu mon heure et

c’est donc cette super soirée Champomyque je m’en vais vous conter.

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14019" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14026" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14035" border=0>

Tout commence par l’arrivée dans le stand MS, une fois les

portes du salon closes au « public ». A l’entrée, une jolie hôtesse a demandé à

chaque invité s’il était « bon » ou « mauvais », afin de lui remettre un paquet

de goodies dont un tshirt Fable blanc (bon) ou noir (mauvais). Super cool, et

en plus on a une grande affiche Jade Empire, une gourde Bioware (la classe pour

faire du vélo, on l’a tous laissée dans la chambre d’hôtel, en cadeau) et

d’autres petits bidules aussi sympas que collectors.
Ensuite, en attendant

la venue de Peter Molyneux et des développeurs de Bioware, nous avons pu nous

essayer aux deux jeux pendant un petit moment, juste le temps de torcher la démo

entière de Jade Empire (bientôt en 1st Look lui aussi)…

Molyneux Le Grand (ou Le Bel, ça dépend du vent) nous a ensuite

fait une démo de son bébé, en axant son discours sur la notion de renommée ou

Fame (I wanna live forever) dans la langue de Johnny Rotten. Le but de la

manœuvre était de nous montrer qu’être le plus grand criminel de toute

l’histoire ne sert à rien si l’on ne dispose pas d’une bonne couverture

médiatique. Massacrer la totalité des habitants d’un village ne sert donc pas

vos intérêts si vous souhaitez voir la terre entière souiller son pantalon à

chacune de vos apparitions. Il conviendra donc de laisser quelques témoins afin

qu’ils aillent colporter vos méfaits et qu’ainsi vous gagniez en réputation,

qu’elle soit bonne ou mauvaise. A l’écran, on pouvait voir quelques villageois

nullement effrayés par l’aura malsaine du personnage joué par Molyneux, mais

lorsque ce dernier a augmenté (via un cheat) la renommée de son perso, la

populasse s’est mise à crier et à fuir, l’alarme du village à retentir et la

milice à rappliquer. Etre craint ou admiré par le monde entier, voilà un jeu qui

contentera les mégalomanes en puissance ! Molyneux a ensuite parlé quelques

minutes à propos du système de communication qui se veut simple et basé sur des

icônes suggestives, avec une séance de drague plutôt amusante mais pas vraiment

révolutionnaire. Bref, la démonstration qu’il nous a faite était sympathique

mais pas vraiment bandante, tout comme la version jouable à laquelle je me suis

essayé peu après.

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14032" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14040" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14023" border=0>

Le gros problème avec le fait de proposer quelques morceaux

choisis de Fable, c’est justement qu’ils sont choisis par quelqu’un d’autre que

le joueur alors que le système du jeu est censé être basé sur l’évolution totale

de l’avatar selon le bon vouloir de son alter-ego humain. C’est le principe d’un

jeu de rôle, et il est bien difficile pour le joueur débutant d’être lâché dans

quelques niveaux « bateaux », avec un personnage qu’il n’a pas choisi et dans

une ambiance cacophonique au possible.
C’est pour cela, je pense,

que beaucoup parlent de déception, aussi petite soit-elle. Fable semblait au

départ imaginé pour être un jeu d’un genre nouveau, un chef d’œuvre d’inventivité

pétri de concepts intelligents tout droit sortis de la tête de Molyneux. La démo

de l’E3, avec ses décors en couloirs et ses scénarii prédéfinis, refroidit un

peu le gamer encore émoustillé par les promesses du départ. Maintenant, se

balader dans un village dans la peau d’un gamin ou arpenter des marais en

dérouillant quelques marauds fut une expérience sympa mais pas l’Expérience qu’on

attendait tous, le coup de pied rotatif en pleine face qu’on s’imaginait prendre

au premier contact avec Fable. Ces instants passés à la manette me font me

rappeler que Fable sera avant tout un jeu de rôle, et qu’en tant que tel il n’est

pas possible de se faire un avis sur un jeu du genre, qu’il soit positif ou

négatif, en quelques minutes. Tout juste peut-on donner un avis à chaud, et finalement le

mien est plutôt positif. Car même si la magie des premiers discours de Molyneux

semble se heurter aux limites de hardware ou de gameplay actuelles, pour le

moment Fable a de quoi être un bon jeu, voire un grand jeu.

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14042" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14048" border=0>

src="/thumbnail.php?GFILE_ID=14052" border=0>

  • 26.06 à 11:32

    parait qu on peut pas dégommer les enfants… c est nul
    cela me fait penser a tous les jeux de molyneux, ils sont tous annoncé comme de grand jeux avec une liberté totale mais au final y a tjs des limites
    par exemple cette fois ci si je veux exterminer toute une ville ben je pourrais pas, je pourrais pas toucher les momes… cela enleve une certaine liberté je trouve et ca apauvri donc le jeux

  • 18.06 à 12:59

    Fable se rapprochera probablement d’un Zelda au niveau de l’environnement (aventure) en plus abouti, avec un aspect RPG original (bien et mal) qui toutefois n’est pas nouveau (cf. KOTOR…). Perso je le vois comme ça, et un Zelda-like à la sauce Xbox, ce serait bien sympa.

    Par contre, il est vrai que j’ai depuis qques temps «désillusionné» sur ce qui me faisait rêver y’a 1 ou 2 ans (le terme «révolution»..). En plus, je sais pas si c’est ma vue qui baisse ou quoi, mais les derniers screenshots ont l’air moins beaux que les premiers… :roll:

    Quoiqu’il en soit, moi je l’acheterai cash.

  • 11.06 à 08:15

    La question est :
    Désormais est ce que Fable fera mieux et remplacera Morrowind (qui place déjà la barre assez haut), sera-t-il égalment moins chiants (attention c’est pas péjoratif).
    Ou sera-t-il tout simplemnt aussi bon.

  • 11.06 à 06:58

    c’est sur aussi ke la durée de vie sera tellement grande que se faire une idée en dix minutes est un peu osé!!
    Peter molineux a dit dans des articles qu’il ne voualait en aucun cas que fable ressemble a un FF.
    Et que les frères carter voulait faire un genre de RPG complètement nouveau …Il ne voualit pas par exemple d’épée +2 protection contre le feu ou d’armure qui protège contre je ne sai koi…

  • 09.06 à 06:01

    personellement j’ai peur qu’il sorte un peu tard, c’est comm morrowind, je l’ai atendu pendant de long mois, pour au final etre moyenement satisfait ( pour les premiers instants) je veux dire par là que les attentent doivent etre en accord avec les qualités.
    Fable ne me fait ni chaud ni froid, comme beaucoup et comme toi Ed, j’attend qu’il fasse ces preuves.

    mais je me tourne d’ors et déja plutot vers jade empire que ce dernier …

    bon aprés mon petit message qui brasse du vent, encore Bravo pou l’article… tu vas finir dans un mag

  • 08.06 à 07:01

    un article en effet intéressant et réfléchi

    mais je ne peux m’empêcher de me rémémorer le dernier E3 où Halo 1 avait été présenté
    et les avis étaient tout ausi partagés
    A l’arrivée, le jeu a grandement surpris et s’est rapidement imposé comme La référence sur console
    Fable a, apparamment, un énorme potentiel qu’il est bien difficile de présenter, de cerner lors d’un salon avec une simple démo.
    Maintenant, seul le jeu complet sera jugé.Un tel développement marathon ne peut aboutir sur un échec

    Espérons que ce soit un effet «Halo» et non un effet «Brute force» , très attendu et, comment dire ?, assez peu fin ?

  • 08.06 à 11:58

    Nan j’ai dis que pour un jeu de Formule 1 il restait pas mal de boulot à faire

  • 08.06 à 11:33

    Kom tu l’as dis Ed_Warner Fable est avant tout un jeu qui propose un style de jeu unique et donc javais vu auparavant…

    J’ai plutôt compris qu’il a dit que ça resterait un RPG (donc avec du déjà vu) mais je lis peut-être entre les lignes .

  • 08.06 à 11:02

    Kom tu l’as dis Ed_Warner Fable est avant tout un jeu qui propose un style de jeu unique et donc javais vu auparavant…

  • 08.06 à 10:32

    je me suis toujours dit que les promesses de Peter Molyneux seraient bien trop difficiles à tenir et qu’on tiendrait là tout au plus un bon jeu (comme Black & White), mais jamais le mégahit interplanétaire que beaucoup s’imaginaient déjà.

    Enfin quelqu un qui dit comme moi!
    Depuis le temps que je balance ca tout le temps!

  • 08.06 à 10:29

    un article en effet intéressant et réfléchi

    mais je ne peux m’empêcher de me rémémorer le dernier E3 où Halo 1 avait été présenté
    et les avis étaient tout ausi partagés
    A l’arrivée, le jeu a grandement surpris et s’est rapidement imposé comme La référence sur console

    Fable a, apparamment, un énorme potentiel qu’il est bien difficile de présenter, de cerner lors d’un salon avec une simple démo.
    Maintenant, seul le jeu complet sera jugé.
    Un tel développement marathon ne peut aboutir sur un échec (encore que…)
    Mais la totale liberté d’action annoncée, il y a 3 ans, ne restera qu’utopie et il vaut mieux l’admettre, sinon Fable sera à coup sûr une déception.
    Plus un problème de communication quoi