News

24.11.2004 à 10h49 par

[Edit] Quand Libération et France Télévisions dérapent en reprenant une blague de Xbox Mag

L'affaire est assez incroyable pour nous. On en rit (beaucoup), mais en même temps c'est tristement grave pour l'état du journalisme. Une blague parue il y a plusieurs mois sur Xbox Mag a fini en info sur Libération, puis au journal télévisé de 20 heures de France 2.

Petite explication des faits. Le 21 novembre dernier au journal télévisé de France Télévisions, le journaliste traite du suicide collectif survenu début novembre au Japon. Son reportage commence par un commentaire illustrant une salle de jeux tokyoïte : 147 otakus se seraient suicidés en gobant des poches de sillicone suite au report du jeu «Mort ou Vif» en février dernier (comprenez Dead or Alive). Evidemment, cette histoire a alerté des joueurs puisque personne n’avait entendu parler de cette «info». Certains ont fait quelques recherches, et ont ainsi retrouvé un article paru le 1er novembre dans Libération, qui se termine par «l’info» suivante :

«En février 2003, l’annonce du report de la vente du jeu vidéo de combat Dead or Alive a traumatisé les otaku (fadas de jeux vidéo). Furieux, 147 d’entre eux, collégiens ou lycéens, se sont suicidés en gobant des poches de silicone.» Seulement voilà, cette info n’en est pas une, puisque les dates, les chiffres et la méthode de ce suicide sont presque mot pour mot tirés de cette phrase : «La nouvelle a provoqué un drame au pays du soleil levant : 147 otakus se sont suicidés en gobant des poches de silicone pour protester contre ce report de la part de Tecmo». La ressemblance est plus que frappante.

Mais d’où vient-elle cette fameuse phrase ? Eh bien de là. Comme vous le remarquerez, il s’agit d’une news sur le report de Dead or Alive Ultimate au Japon que nous avons publiée. Cette phrase est présente en zone de «header», et est bien évidemment une blague de Ed Warner, qui emphasait sur le fait que les héroïnes de Dead or Alive Ultimate étaient siliconées. Pour le moment on ne sait pas encore exactement comment cette blague a pu être prise au sérieux ni comment elle est arrivée au journaliste de Libération (un ami ? l’a-t-il lue sur Xbox Mag ?). Très sincèrement, on ne comprend pas comment un journaliste peut la relayer sans prendre le soin de vérifier qu’elle est vraie (étant donné que bien évidemment aucun site dans le monde n’a parlé de l’affaire). Cette situation nous semble tout de même abracadabrantesque, et est tout de même assez flippante sur le niveau de journalisme atteint dans cette affaire. A côté de cela, nous sommes bien tristes de constater que certains ont profité de cette fausse info pour en faire une vraie info dommageable aux jeux vidéo eux même, ce média si méprisé et ô combien dangereux.

De notre côté nous tentons d’entrer en contact avec les  rédactions de Libération et de France 2, et espérons vivement que l’information y sera ouvertement démentie et qu’un mea culpa sera fait.

24/11/2004 – Mise à jour 1 :

à cette heure l’histoire fait grand bruit. Nous ne sommes pas certains que le serveur d’Xbox Mag tiendra tellement l’info est relayée partout. Voici une mise à jour des avancées : La rédaction de Libération nous a appelés cet après midi et nous a confirmé la publication demain, dans le journal, d’un eratum. De son côté, le journaliste de Libération ayant rédigé l’article en question nous a appelés de Tokyo pour nous expliquer qu’il avait commis une erreur. Il a vu cette «info» dans un journal anglophone et n’a pas pris le temps de la vérifier. Fatigue ? il ne sait pas, mais le fait est qu’il est conscient de l’erreur commise, et du tort que cela causera à Libération et à la profession dans son ensemble. Pour le moment nous n’avons en revanche aucune information de la part de la rédaction de France Télévision, qui va bien être obligée de s’expliquer tôt ou tard de la présence de cette «info» dans un document du journal de 20H. Nous en profitons pour remercier tous ceux qui prennent soin de relayer cette affaire et lui permettre de ne pas rester endormie.

24/11/2004 – Mise à jour 2:

l’article a été mis à jour par la rédaction de Libération sur le site internet du journal. Nous tenons tout de même à rappeler que nous n’avons pas «lancé» de blague en vue de désinformer le lecteur. La blague en question n’était pas traitée comme un vrai sujet d’actualité, mais était bien une vanne comme on aime pour faire marrer nos lecteurs et détendre l’atmosphère. Il n’y avait aucune volonté de désinformer qui que ce soit ou même de lancer une fausse rumeur sur internet (d’ailleurs ça signifierait que la vanne sur les soutifs géants 4 lignes en dessous a eu moins de succès, étonnant).

26/11/2004 – Mise à jour 3 :

Nous avons eu confirmation du passage ce dimanche sur France 5 d’une brève concernant cette affaire à Arrêt sur Images (12h30). Aujourd’hui nous avons pu nous exprimer brièvement sur Europe 1 à l’émission de Jean Marc Morandini (on essaiera de vous donner une version MP3 sous peu). Normalement ce dimanche France 2 annoncera en fin de JT de 20h l’erreur commise concernant les suicidés fictifs. En revanche on ne sait toujours pas s’ils reconnaîtront que la désinformation dans leur reportage ne s’arrêtait pas aux jeux vidéo, mais avait continué en prenant Kenny comme emblème des suicidaires, soit disant parce que celui-ci «se suicide tout le temps dans South Park». Evidemment ce n’est pas vrai, mais il faut croire qu’à France 2 on n’est plus à ça près. Du grand journalisme on vous dit…

01/12/2004 – Mise à jour 4 :

France 2 a annoncé dans son journal télévisé du 29 novembre dernier un erratum qui est loin de nous satisfaire. Non seulement celui-ci ne reconnaît pas la faute du journaliste de France 2 en incriminant «des journaux japonais anglophones» s’étant trompés (évidemment tout le monde sait que la source de France 2, c’était Libération et pas de prétendus journaux anglophones), mais en plus l’erratum ne parlait que de «147 suicides», sans même préciser que les jeux vidéo n’avaient rien à voir avec les suicides collectifs, comme cela avait été avancé dans le reportage. De notre côté, nous serons présents en direct ce samedi à l’Hebdo du Médiateur sur France 2 à 13h20, où nous serons en face du journaliste de France Télévision auteur du reportage et pourrons mettre au clair cette histoire invraisemblable.

  • 16.01 à 10:13

    Ne pas aprecier les jeux, ok, mais quand ya aucun rapport entre les suicides exhibé et les jeux videos il faut penser a s’abstenir… (si vous ne comprennez pas, cherchez, dans le doc le lien entre les suicides et les jeux… aucun)

    Ils parlent de deux suicides dans le doc :
    - Les 147 mécontants
    - 4 garçons et 3 filles engrainnés par la femme d’un chanteur

    Ceci dit, l’organisatrice «est entrée en contact» avec les autres par internet (a noter que dans le reportage, quand cela est dit, on voit une image de gamers… le rapport est flagrand :D )

    Bien sûre apres on nous montre un forum à l’écoute des dépressifs dont on ne sait pas combien de topic traitent de suicide. Bien evidement c’est de la faute des gamer, c’est sur internet ! (bien que ce ne soit pas dit explicitement, tout s’enchaine de façon a ce que l’on y pense immancablement)

    Bravo France2, en plus de ne pas vérifier les infos on manipule les immages affin d’en foutre un max sur le dos des jeux videos… c’est du grand art, je comprend pourquoi ca fait longtemps que je ne regarde plus les infos.

    Je voudrais spécialement noter cette petite phrase sur les salles de jeux :
    «on dit qu’ils viennent là parcequ’ils n’arrivent pas a donner un sens a leur vie»

    Je ne peut pas parler pour tout le monde, mais personellement quand je joue beaucoup à un jeu c’est dans le but de m’y perfectionner, exactement la même choses que quand je révises mes cours. Si je suis capable de rester plusieurs jours devant un pc c’est justement parceque je trouve que ca à un sens ! Au moins les gros gamers, ceux qui se font vraiment hués en permanence par les «braves gens» (qui n’aimes pas que l’on suive une autre route qu’eux) ce qu’ils font, même si ce n’est pas très productif, il le font bien, pas comme certains journalistes…

    Alors plutôt que de critiquer le mode de vie des autres il faudrait que chaqu’un penses à essayer de s’adonner aux plaisirs qu’ils ne comprennent pas (ex: les jeux videos pour les journalistes de F2) et dire «j’aimes bien» ou «j’aimes pas» plutot que «c’est bien» ou «c’est mal»… L’Homme comprendra-t-il un jour qu’il n’existe pas un chemin unique pour parvenir au bonheur ?

    Dernière chose et après j’arretes mon flot de conneries ;)
    Pour ceux qui penses que les jeux violent rendent les individus violents (on se la prend trop souvent dans laggle celle là) je me citerais en exemple : Je game enormément sur Unreal Tournament 2004, le jeu violent par excelence, et pourtant quand je lève mon cul de mon pc (et contrairement aux idées reçues ca arrive plus souvent aux gamers qu’a d’autres) je suis le plus grand pacifiste que je connaisses.

  • 21.12 à 08:57

    [quote="GamerXbox":3f78ip00]Ouais pis en plus les gens, y sont tellement cons qu’ils achètent des jeux EA…

    :o[/quote:3f78ip00]

    je suis dans le lot alors… y en a marre de cette propagande sur EA :roll:
    ptain, le jour ou vous aurez 1 jeu par mois sur Xbox, vous irez pleurer mais ça sera trop tard!!!
    et puis, j’en ai rien a foutre de ce que vous pensez sur EA.. je me :arrow:

  • 21.12 à 10:53

    Ouais pis en plus les gens, y sont tellement cons qu’ils achètent des jeux EA…

    :o

  • 20.12 à 03:09

    France 2 veut faire du TF1.Il faut bien que cette chaine grignotte un max à TF1 déjà bien en avance point de vue audience, tout en proposant des émissions de merdes, dont le cynisme mélé aux misérabisilisme des interventions des commentateurs(non pas jorunalisme) tout en stigmatisant et dénigrant la minorité pensante et/ou plus ou moins en marge de cette pensée qui se veut unique(du moins ils éssaient, par tout les moyens sans trop se découvrir bien sur, sont trop laches pour ca).France 2 avec l’émission sur D’jamel par exemple,a pu s’attirer une partie du public type de TF1, du végétable amateur d’émissions de merde comme on l’aime. la démocratie de notre pays n’est qu’une vulgaire facade, et cette facade s’appelle la télévision francaise.

  • 20.12 à 01:10

    Voilà à quoi peut mener une telle intoxication à l’information ou plutôt désinformation !
    http://www.micromania.fr/news/index.php?id=8335

  • 20.12 à 01:05

    Puisque ce sujet était traité dans ce topic, je me permets un copier-coller de mon intervention titré «France 2 remet ça»… :wink:

    Dans le genre amalgame complètement absurde, je crois qu’on ne peut absolument pas faire mieux. Non parce qu’il en faut de l’imagination pour trouver des anneries aussi démentielles !

    J’ai vu un «débat» dans l’émission «L’Hebdo du Médiateur» dont le thème était la violence dans les jeux vidéos (notamment). Un téléspectateur – un con de chez GrosconLand – s’indignaient que des femmes puissent être battues par des hommes dans des jeux (de baston mais il ne semblait pas comprendre ce qu’était le jeu !). Il nous prenait tous pour des imbéciles expliquant que nous ne pouvions pas faire la différence entre le virtuel et le réel et que ce genre de jeux allaient nous conduire (attention accrochez vous, c’est ici le meilleur) à avoir une vision déformée, dégradée de la femme et que nous allions trouver très normal de leur latter la gueule ! Bien sûr, il n’imaginait même pas qu’on puisse jouer le rôle d’une meuf dans ce jeu et détruire un mec hyper balèze à grands coups de talons aiguilles !!! Ce pauv’ débile a même été jusqu’à dire que le fait de taper sur un black, un beur’ ou un juif dans les jeux conduisaient naturellement au racisme.

    Merci encore à France 2 de laisser de tels abrutis s’exprimer sur une chaîne publique.

    Je condamne cet amputé des neurones à mort par absorption de silicone…

  • 20.12 à 12:43

    C’est quand même incroyable. Et je parie que l’intervenant n’a jamais touché à un jeu de sa vie.
    C’est quand même dingue de voir ça, surtout à notre époque. On ne connaît pas, alors on dénigre, on descend. Ce qui m’ennerve, c’est que les pseudos défenseurs des bonnes moeurs qui agressent le jeu vidéo sont les premiers à avoir une attitude absurde et imbécile, alors que c’est ce qu’ils dénoncent au départ. Il ne leur vient pas à l’idée que le problème peut venir d’ailleurs. D’eux par exemple. Mais je pense qu’ils ne doivent pas connaître l’introspection. Ils la pratiquent chez les autres : c’est inédit et tellement plus facile.

  • 20.12 à 11:39

    Meme si France 2 n’est pas au mieux de sa forme ces temps ci (et c’est le moins qu’on puisse dire), ils ont quand même le courage de faire des émissions comme l’hebdo du médiateur qui vise justement a prevenir ce genre de betises!!

    Donc France 2, oui ya un probleme, mais c’est toujours mieux que TF1!
    Ce qui se passe au niveau des jeux videos, c’est le clichés qu’ils nous sortent a chaque fois de toute façon! Et le temps que notre génération prenne la relève ds la journalisme et il y paraitra plus! :P

  • 20.12 à 08:18

    Des reportages comme ca ca me dégoutent … :x
    Critiquer le jeu vidéo a cause de ca :roll: :evil:
    France 2 :rocket:

  • 19.12 à 08:04

    J’adore le courage de la 2. Apparement, tant qu’ils n’auront pas donné l’impression d’avoir raison, ils continueront leurs reportages…