News

20.12.2004 à 14h04 par

EA rachète 20% d’Ubi Soft

En acquérant 20% du capital social d'Ubi, Electronic Arts devient par la même l'actionnaire majoritaire devant les fondateurs du groupe. Cette transaction doit toutefois être validée par l'autorité américaine de contrôle des concentrations avant de prendre officiellement effet.

En début d’année, Yves Guillemot, le pdg d’Ubi avait annoncé un

changement de politique visant à consolider les acquis de la société ;

comprendre développer les franchises déjà établies, parce que le djeunz’ qui

achète du jeu vidéo, il préfère ce qu’il connait déjà (une pratique dans

laquelle EA est passée maître). Pour l’instant, nous n’vons pas vraiment eu à

nous plaindre de ce changement étant donné que les suites des jeux Ubi ont

toujours apporté leur lot d’innovation, tout en gardant leurs qualités aussi

bien ludiques qu’artistiques (un des points forts de la société française, enfin

ça et les nombreux bugs qui plombent leurs jeux).
Malgré cela, les résultats

d’Ubi de 2004 sont encore dans le négatif, même si Splinter Cell s’est vendu à

plus d’un million d’exemplaire (comme on peut le voir dans cet

href="http://www.gamespot.com/news/2004/12/14/news_6115040.html"

target=_blank>article).
Rapport de cause à effet ? Peu importe, il n’en

reste pas moins que cette annonce est de sombre augure pour l’avenir du jeu

vidéo, ou tout du moins, cela marque (encore) un tournant dans son

histoire.
Bon, on peut se rassurer comme on peut en se disant :
- EA a

racheté ces 20% à John de Mol, propriétaire d’Endémol, société tristement connue

comme étant l’une des principales sources de la télé poubelle.
- Cette

transaction peut toujours être rejeté par l’autorité américaine de contrôle des

concentrations (enfin bon, on y croit pas trop).
- Les derniers jeux EA ont

été plutôt bons; du moins, on a noté un effort de la part d’EA de proposer

de véritables suites, plutôt que de pondre de simples ressucées de leurs grandes

franchises (Note : ne pas penser au dernier Medal of Honor, et surtout à Golden

Eye…)
- Il est plus que certain qu’EA est conscient qu’Ubi a son public, et

que changer radicalement leur façon de travailler ne sera pas bénéfique, du

moins pour l’instant…

  • 21.12 à 01:59

    Mattez plutot ca, on croit rever là, je pense qu’EA à entrepris une vaste campagne d’OPA à moyen terme.Quel bande de…… … ….. ….. …………..

    http://www.jeux-france.com/news7406_la- … -arts.html

    «La semaine dernière, Electronic Arts avait signé un accord d’exclusivité avec la NFL. Durant 5 ans, personne ne pourra utiliser les noms des équipes, des joueurs et des stades du Football US. Le géant américain a voulu récidiver avec la NBA mais contrairement avec la NFL, Electronic Arts a vu son offre rejetée. La raison de ce rejet vient du fait que la série NBA se porte plutôt bien sur le marché ces dernières années et une exclusivité avec EA ferait perdre de l’argent à la NBA. Pour être plus précis, la NBA souhaite voir plusieurs jeux sur le marché (NBA Ballers, ESPN NBA) que de voir un seul titre d’EA chaque année (NBA Live) comme ce sera le cas pour la NFL (Madden) à partir de maintenant.»

    :x

  • 21.12 à 11:28

    Oui excuse pour la remarque sur le foot, meme si je n’y vois plus grand interet, j’ai voulu jouer sur ce cliché du supporter un peu beauf-con con pour faire l’analogie.Mais avoue que si toi tu ne te reconnais pas dans ce tableau, il y a forcément pas mal de spécimens qui entre malheureusement dans cette catégorie.Je pourrais t’en présenter quelques uns(meme beaucoup) si tu veux, qui sont, disons, assez spéciaux dans leurs genres, à moins que ce ne soit spécifique à ma ville:?: :?
    L’exemple sur le fan de la star ac est lui plus clair je pense.

  • 21.12 à 01:16

    de 20 on va passer a 40 puis a 51%!!! et puis on diras aprés que UBI SOFT fait que de la merde car ça apartiendras a EA :roll:

  • 21.12 à 12:50

    On ne va pas se tromper de débat.
    Oui, cette remarque est déplacée et peut déranger. GAMERXBOX, essaye de tenir des propos un peu plus tenus.
    Je pense que cette remarque a due être faite dans un moment de colère, elle même provoquée par la nouvelle du rachat des actions d’Ubi Soft. Il faut la prendre comme telle.
    Par contre, dans la mesure où ce topic n’est pas du tout destiné à parler de foot, j’aimerais que vous vous expliquiez par MP.
    [b:elmsnfs1][size=150:elmsnfs1]On revient au sujet! Merci.[/size:elmsnfs1][/b:elmsnfs1]

  • 20.12 à 11:39

    [quote:13npejiy] aussi vide à l’intérieur que le crane d’un supporter de foot[/quote:13npejiy]

    GAMERXBOX ait un peu de respect envers les supporters de foot! Peut-être l’insulte que tu as dite est passée inaperçue vis-à-vis de ceux qui ont lu ton post mais je trouve ta comparaison vraiment stupide et irresponsable… la prochaine fois réfléchit avant d’écrire des choses aussi connes.

    C’etait une petite parenthèse mais néanmoins ça me choque que les modos n’ont pas réagit…

  • 20.12 à 11:29

    Dans un communiqué, Electronic Arts a précisé avoir acquis ses titres en un bloc auprès du fonds Talpa Beher BV, qui appartient à John de Mol, fondateur d’Endemol, la société de production qui a vendu des émissions de télé-réalité dans le monde entier.

    «Il était très clair qu’elles (les actions) allaient arriver sur le marché d’une façon ou d’une autre et nous avons eu le sentiment qu’il était important que nous possédions ces actions», a déclaré à Reuters le directeur financier d’Electronic Arts, Warren Jenson. «Disons qu’à un moment, Ubi Soft souhaitera fusionner. Ce bloc d’actions sera important dans ce contexte.»

    UNE OFFRE SUR LA TOTALITE DU CAPITAL ?

    Le montant de la transaction n’a pas été révélé, mais des sources proches du dossier la situent entre 85 et 100 millions d’euros, ce qui en ferait une des plus importantes opérations de croissance externe jamais réalisées par Electronic Arts.

    Cette dernière est toutefois encore soumise à l’obtention de l’autorisation des autorités américaines anti-trust.

    Un porte-parole d’EA a précisé que la part de l’américain dans Ubi Soft ne lui donnait aucun pouvoir de contrôle sur la société. Ce qui incite les analystes à dire que le groupe américain veut aller plus loin.

    «Visiblement Electronic Arts n’entend pas s’arrêter à 20%, il y a une logique industrielle derrière tout cela», estime un analyste.

    «Pour nous, ce qu’a fait EA est une étape vers l’acquisition de la totalité d’Ubi Soft et le signe éventuel du souhait d’EA de procéder à d’autres offensives de ce type pour acquérir d’autres importants éditeurs de jeux vidéos», écrit l’analyste de Wedbush Morgan Securities Michael Pachter.

  • 20.12 à 10:55

    Mais quel thriller! Je ne sais pas pour vous, mais moi, je trouve ça passionnant! :mrgreen:

  • 20.12 à 10:33

    Aux dernières nouvelles l’autorité de contrôle anti trust serait contre cette participation d’EA dans Ubi Soft.
    Le feuilleton continu…

  • 20.12 à 10:12

    Y’a rien comme soutien financier dans tout ca puisque l’argent etait echange entre actionnaires, donc la boite ne touche rien. C’est juste une prise de position pour pouvoir racheter la boite, tout comme ils ont fait avec DICE.

  • 20.12 à 10:10

    Ouais, il manquerait plus que Crosoft rachète Rare et qu’on ne voit plus la queue d’un bon jeu pour cette firme.

    Ooups, me suis trompé de topic :arrow:

On en parle aussi

Planning

+