News

09.03.2006 à 22h33 par |Source : Gamespot

La délocalisation touche aussi le milieu vidéoludique

On parle beaucoup de délocalisation ces derniers temps. Ce phénomène toucheraitdéjà assez largement le milieu du développement dujeu vidéo selon Screen Digest, une société britannique.

Ce mouvement va de pair avec la hausse des coûts de développement des jeux dont on a énormément parlé à l’approche de la nouvelle génération de consoles. En fait, d’après le rapport de Screen digest, l’intérêt de la délocalisationserait double. D’abord, employer de la main d’oeuvre à l’étranger – les zones citées sont l’Europe de l’Est et l’Asie du Sud – coûterait très logiquement moins cher, comme toujours. Ensuite, débarasser les équipes de développementprincipales de tâches rébarbatives et mineures, enconfiant ces dernières à des programmeurs tiers, permettrait de se concentrer sur les aspects les plus fondamentaux de la conception des jeux. Résultat : des équipes libérées de certains paramètres contraigants et des softs moins chers à créer.

Ce type de développement offshoreprésenterait donc des avantages non négligeables pour les studios. 60% d’entre euxl’utiliseraient déjà, à plus ou moins grande échelle. Cette méthode nouvelle, quasiment inexistante il y a 5 ans, serait en forte expansion. L’article parle de 90% de studiosqui l’emploiraienten 2008. Plus d’un milliard de dollars de chiffre serait issu de la délocalisation cette année, une somme qui serait amenée à doubler d’ici 2010. Si bien que la demande de délocalisation pourrait bientôtexcéder son offre et aboutir, à nouveau, à une hausse des prix, à une baisse des titres développés et à l’entrée de nouveaux acteurs dans le marché vidéoludique, probablement de grands groupes de médias. Bref,une suite dans le prolongementde ce qu’on est en train de voir arriver depuis quelques années déjà. Par conséquent, délocaliser ne seraitpasla solution miracle.

  • 10.03 à 02:13

    [quote:xkph74us]
    les autres developpeurs financés par les éditeurs, sont obligés de décliner à l’infinie des suites de jeux à succès ou d’eternelle licence
    [/quote:xkph74us]
    Valve : HL, HL²
    Blizzard : Warcraft, Warcraft 2, Warcraft 3, World of Warcraft, Starcraft, Starcraft:BoW, Starcraft Ghost

    Les suites sortent parce que l’univers a encore quelque chose à donner.

  • 10.03 à 01:59

    A ma connaissance, seule Blizzard et Valve arrivent encore à se passer d’éditeur pour leurs jeux, ceux qui leurs permettent encore une certaine liberté d’innover, les autres developpeurs financés par les éditeurs, sont obligés de décliner à l’infinie des suites de jeux à succès ou d’eternelle licence de film.

    Il y à bien de temps en temps quelques professionnels qui quittent leurs boite de developpement pour fonder une nouvelle mais c’est un coup de poker, tant c’est difficile de sortie LE JEU qui permettra à la boite de survivre, de toute façon, rebellotte, si la petite boite réussit, elle est condamné à sortir un nouvelle épisode etc…

    Bref, c’est bien beau de laisser le travail de conception et les idées en Europe mais si c’est pour décliner à l’infinie leurs jeux, c’est pas la peine. 8)

  • 10.03 à 12:05

    Je ne pense pas que ça touche la qualité des jeux car comme il est précisé, ce sont les tâches rébarbatives et simples qui sont délocalisées. Et puis le talent artistique ça ne se délocalise pas. :)

    Pour éviter la délocalisation, le meilleur moyen est d’aider les pays plus pauvres à accéder à notre niveau de richesse. Les autres moyens sont de la poudre aux yeux.

  • 10.03 à 11:55

    Triste réalité : tout ce qui est administratif et comptable de Jupiler à Jupille (Belgique) va déménager en Hongrie pour avoir de la main d’oeuvre moins cher et ce malgré + d’1 milliard d’€ de bénéfices :(

    Ce qui doit avoir très certainement un impact sur la qualité des jeux étant donné que les formations de programmeur/ informaticien/ infographiste sont en principes beaucoup moins bonnes dans les pays de l’est qu’en Europe/USA.

  • 10.03 à 09:53

    C’est bien dommage de tout délocaliser, okay sa fait de la main d’oeuvre pas cher mais sa fait du boulot en moins pour nous (ceux qui sont en age de travailler), et plus de sous pour les chef qui ne sont déjà pas à plaindre!!

    Et ensuite c qui qui n’a plus de travail, ben nous….. :cry: :cry:

    c mon avis perso…

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+