1st Look

28.08.2006 à 11h39 par |Source : Rédaction

Viva Piñata

Ahhh Viva Piñata, le petit coup de frais de la Xbox 360 made in Rare débarque bientôt dans nos salons. Parti d’un concept de série télé couplé à un jeu vidéo, la nouvelle franchise des studios en question nous transporte dans notre enfance. Enfin surtout l’enfance des petits mexicains qui, lors de grandes fêtes, frappent sur des animaux en carton suspendus et remplis de bombons et autres friandises. Ce sont ces animaux qui sont les vedettes du jeu.

Premier point délicat, vous en avez certainement entendu parler (puisque nous fûmes parmi les premiers à évoquer ce point) : les bornes de démonstration du titre à la Games Convention étaient terriblement lentes ! Pas moyen de jouer, un lag omniprésent vous fait attendre une bonne dizaine de seconde après avoir appuyé sur un bouton. Une raison simple à cela, les développeurs ont juste omis de penser que ces bornes contiennent des consoles normales et non Debug… Forcément, cela marche tout de suite moins bien. On vérifie rapidement si cette excuse s’avère véridique ou non avec la présentation du jeu par Christopher Kimmel, producteur sur Viva Piñata chez Rare. Sa console à lui, dans l’espace qui nous est réservé, fait heureusement tourner le jeu à merveille.

Bref, rentrons dans le vif du sujet. Tout le monde connaît maintenant l’univers de Viva Piñata. Très coloré, très fun, très détaillé avec un look particulier qui tient à la fameuse « touche » de ses développeurs. Le terrain, vierge de départ, fait irrémédiablement penser à Kameo : Elements of Power dans le style. Et ce n’est pas Leafos, un personnage qui vous sert d’aide au commencement, qui s’en éloignera. Tout cela va bien vite changer. Le but du jeu est, en fait, de construire un jardin, lui donner vie pour y appâter des animaux transformés pour le jeu en piñatas. Nouvelles formes dévergondées et noms à dormir dehors, tout est là pour le fun et pour pimenterun jeu qui, définitivement, ne se prendra pas au sérieux. Pour débuter, vous avez une simple pelle. Cette dernière vous servira à ratisser le terrain, enlever les mauvaises herbes et éradiquer tout élément gênant ou nocif. Une pression sur le bouton A entraîne un coup de pelle et si l’on reste appuyé sur le bouton A, celle-ci frappe plusieurs fois le sol (option utile pour les grandes surfaces). Dès les premières minutes de jeu, un animal est attiré par l’espace propre de votre jardin…

En effet un petit vers de terre apparaît à l’écran lors d’une cinématique. Il est noir et blanc, ce qui signifie qu’il est attiré par votre jardin mais qu’il n’en est pas encore résident. Tout le challenge du jeu consiste à faire en sorte d’attirer le plus d’animaux afin qu’ils deviennent les futurs « habitants » de votre jardin et qu’ils prennent des teintes multicolores. Différents moyens seront à votre disposition : herbe, constructions (et destructions si besoin est), plantes, arbres, abris ainsi que et tout un tas de choses pour égayer les environs. Pourinformation, plus de cinquante plantes, fleurs et arbres ont été introduits dans le soft en vue de privilégier une flore abondante et diversifiée. La « customisation » (on reconnaît que le terme n’est pas idéal ici, mieux vaut parler d’embellissement) de votre jardin entre également dans la liste des objectifs principauxcar, il faut changer le monde dans lequel vous êtes arrivé, le faire évoluer constamment. Il est sans cesse vivant et nécessitera des changements pour attirer de nouveaux animaux. A ce titre, Viva Piñata n’a pas vraiment de fin, on peut toujours arranger quelque chose et alimenter son parc de bestioles Par ailleurs, tout un système d’alerte vous informe en temps réel de ce qu’il se passe dans votre espace : nouvelles arrivées, nouveaux résidents et autres informations utiles qui rappellent la gestion d’un Zoo Tycoon sur PC.

Un autre point très important du jeu est l’amour. Pas l’amour que vous portez à votre jeu, la Xbox 360 n’est pas encore capable de ressentir ça mais l’amour dans votre jardin. Il va falloir organiser des rencontres. Notre petit vers de tout à l’heure n’a pas beaucoup évolué mais une femelle vers de terre habite maintenant dans votre jardin. Pour qu’ils se témoignent une affection réciproque, il faut sélectionner les deux piñatas et les faire se rencontrer. Une pression de bouton suffira alors à créer une idylle. Quelques cinématiques de danse nuptiale viennent nous faire sourire et quelques minutes plus tard une cigogne apporte un bébé vers de terre (tiens là cela rappelle plutôt la gestion des Sims). C’est ainsi, en plus de l’attraction de nouveaux animaux que votre jardin se peuplera. Au niveau de la colocation de tout ce petit monde, chaque type de piñata a son habitat particulier mais tous les animaux du même type vivront au même endroit en communauté.

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur Viva Piñata, concernant le multijoueur sur le Xbox Live, par exemple, lequel n’est pas encore au point, à propos des voix qui seront localisés pour plus de facilités pour les enfants, des fruits et légumes que l’on pourra cultiver avec une jauge d’arrosage, de la personnalisation des piñatas en changeant leur nom, de l’introduction de minis jeux... Pour l'instant, cette présentation nous laisse plein de couleurs au fond des yeux et l'esprit enchanté par des mécanismes de jeu très simples à assimiler. Les enfants se retrouveront dans cet univers délirant, tout comme les plus grands qui chercheront à approfondir les possibilités du titre jusqu'à rendre leur jardin parfait. Le jeu semble déjà bien au point, avec quelques ralentissements à noter par-ci par-là. Un titre plein de fraîcheur, à suivre, pour changer des vroum-vroum et des pan-pan t'es mort.
  • 29.08 à 11:23

    bah ça change un peu d’avoir un jeu de gestion a l’ambiance déjanté et enfantin….un peu de couleurs dans un univers sombre rempli de zombies,d’espion ou de guerres :mrgreen:

  • 29.08 à 07:55

    sisi on a c’est juste les n00b :mdr:

  • 28.08 à 11:09

    Vous croyez que ça se fume la fourure de Piñata ? :mrgreen:

  • 28.08 à 09:15

    A mon avis il ne séduira pas que les plus jeunes, les amateurs de reggae seront également accrocs :ptdr:

  • 28.08 à 07:23

    Animal Crossing est un jeu qui comptait sur ses seules qualités, il s’en est d’ailleurs remarquablement tiré.
    Le concept de Viva Pinata repose en plus sur une série télé dont le succès n’est pas du tout assuré. De plus je ne pense pas que cette série réussira à faire vendre en cas de succès une 360 + le jeu, on est loin du prix d’une gameboy + un jeu pokémon à l’époque.
    Je ne souhaite pas l’échec de Viva Pinata, juste que Rare ne rate pas son coup et nous offre un gameplay qui pourra séduire un peu plus que des jeunes joueurs, car y’en a pas tellement sur 360.

  • 28.08 à 02:38

    Ah pour quelle raison???

    Est ce que chez Nintendo ils ont foncé droit dans le mur en osant sortir un jeu tel que Animal Crossing?? :wink:

  • 28.08 à 12:08

    Ce jeu me laisse perplexe… L’intention est louable, mais j’ai l’impression que Rare fonce droit dans le mur.

  • 28.08 à 10:46

    [quote="Batto":2xbt7xn1][quote="DarkAngel":2xbt7xn1]euh, c’est quoi les images associées la? :lol:[/quote:2xbt7xn1]
    un bonus: une fois le jeu fini rare t’offre la demoiselle qui est sur la balançoire en cadeau livré chez toi :wink:[/quote:2xbt7xn1]

    Probablement pour ça que le jeu n’a pas de fin :bravo:

  • 28.08 à 10:43

    [quote="Batto":3nolu9kz][quote="DarkAngel":3nolu9kz]euh, c’est quoi les images associées la? :lol:[/quote:3nolu9kz]
    un bonus: une fois le jeu fini rare t’offre la demoiselle qui est sur la balançoire en cadeau livré chez toi :wink:[/quote:3nolu9kz]

    Voilà un argument de poix pour le faire acheter :mrgreen: :aime: :diablotin: :bravo2:

  • 28.08 à 10:36

    [quote="DarkAngel":2p9au9yg]euh, c’est quoi les images associées la? :lol:[/quote:2p9au9yg]
    un bonus: une fois le jeu fini rare t’offre la demoiselle qui est sur la balançoire en cadeau livré chez toi :wink:

On en parle aussi

Planning

+