1st Look

05.02.2007 à 13h45 par |Source : Rédaction

Multi Ghost Recon Advanced Warfigther 2

Quand Ubisoft décide d’inviter la presse française pour s’essayer au multijoueur du deuxième épisode next-gen des Ghost Recon, on peut dire qu’ils savent mettre les petits plats dans les grands. En effet, c’est le cas de le dire puisqu’en ce vendredi 2 février, ce sont par d’énormes plats de pâtes à la sauce Pesto ou Carbonara ainsi que par des petits fours et des légumes à volonté (comme chez Flunch, les hôtesses en moins) que nous avons été accueillis au sein des locaux d’Ubisoft Montreuil. A cela s’ajoutent des boissons à volonté et un frigo que l’on vous invite à aller ouvrir quand le cœur vous en dit, du coup nous voici entièrement ralliés à la cause d’Ubi. C’est dur le journalisme ! Mais n’étions nous pas là pour parler de jeux vidéo ?

Chez Ubi on n’est pas des p’tits joueurs mais des multijoueurs

Rassurez vous, Ubisoft n’est pas devenu une boite de restauration et, une fois passée l’étape quasi-rituelle du buffet, nous avons rapidement été briefés sur le programme de l’après midi. En deux mots : tester le mode multijoueur de Ghost Recon Advanced Warfigther 2 (GRAW 2). Avant toute chose, permettons-nous un petit « cocorico » car, il faut rappeler que, comme pour le premier GRAW, la partiesolo du jeu est entièrement développée par le studio parisien. Lemultijoueur étant l’œuvre de Redstorm, développeurs originaux de la licence, établis dans le trou du cul de l’Amérique, à savoir au sein d’une forêt deCaroline du Nord. Après l’installation à nos postes de travail, nous voilà prêts à profiter du matériel mis à disposition par Ubisoft et Microsoft (8 consoles debug et 8 écrans HD Panasonic de toute beauté) pour se lancer dans une LAN-party à 4 contre 4. Une occasion de voir ce que valent réellement les « sexy rédacteurs » d’Xbox-Mag pad en main face aux journalistes professionnels dans le mode de jeu dénommé Adverserial.

Alto o yo tiro !

Durant l’après-midi, trois cartes, sur les huit finales, ont été mises à disposition, dont une exclusivement dévoilée à la presse française. A peine le temps de choisir rapidement ses armes (un fusil, un revolver et un type de grenade, à l’ouest, rien de nouveau) que la partie se lance. Et oh joie ! Oh bonheur ! Nous voici dans des décors somptueusement détaillés, ne lésinant à aucun moment sur les effets de lumière, le tout sans avoir l’impression d’y perdre en qualité par rapport au mode solo pourtant moins gourmand. Que ce soit dans un combat de rue au sein d’un village marécageux, sur un fort surplombant la mer ou près d’une carcasse d’avion carbonisée, une chose saute aux yeux…C’est magnifique ! L’impression d’être enfin entré au cœur de la next-gen ne fait qu’être confirmée par les nombreux softs utilisant à bon escient les capacités de la Xbox 360, et ce n’est pas pour nous déplaire. Mention spéciale à la « map » qui vous permet de crapahuter au milieu de superbes reproductions de canons, tous dirigés vers un horizon maritime enivrant. On se croirait pratiquement dans Sid Meier’s Pirates !. Evoquons enfin la fameuse carte dévoilée à la presse française. Ce petit village, baigné par un soleil matinal, en plus d’être très joli, dispose d’un "level design" particulièrement jouissif. Se cacher entre deux maisons ou sur un escalier en hauteur lorsque l’on est un sniper est tout bonnement jubilatoire. De plus, savez-vous dire « Stop » en espagnol ? Grâce a Ubisoft, nous savons maintenant que l’on dit « Alto » compte tenu des quelques panneaux routiers observés dans ce centre ville mexicain. A peine extirpé de ces ruelles serrées que l’on tombe nez à nez face à la place principale. C’est ici que bon nombre de joueurs vont mourir suite à une contemplation à découvert d’une sublime fontaine sur laquelle des lions crachant de l’eau entourent une superbe colonne surplombant la bourgade. GRAW 2, en plus de compter sur des mécaniques de jeu bien rodées, mise beaucoup sur l’ambiance qu’elle soit sonore ou visuelle. Cerise sur le méchoui, en plus d’être visuellement étonnantes, ces cartes ont bien évidemment bénéficié d’un soin important quant au level design, et il n’est pas rare de se faire canarder sans vraiment savoir d’où viennent les tirs. Tout à été mis en œuvre pour favoriser la communication entre les joueurs, et il faudra certainement ruser et user de tactiques pour pouvoir remporter la victoire, sous peine de se faire lamentablement abattre encore et encore. Qui plus est, le drone est toujours de la partie, et encore une fois, indispensable pour glaner des informations essentielles sur le terrain.

En termes de sensations de jeu, les amateurs de GRAW ne seront pas dépaysés pour un sous tant l’esprit du premier épisode semble présent, exception faite du fossé graphique séparant les deux versions. Ceci permettra aux vieux briscards d’être tout de suite à l’aise mais aussi aux débutants de s’amuser très rapidement. En effet la prise en main intuitive est, en somme, assez classique dans le monde des jeux d’action à la troisième personne, et reste identique à celle du premier volet, à deux ou trois choses près. Malheureusement, toujours pas de possibilité de se mettre a couvert comme dans le mode solo. Petit détail bien dommage et qui risque d’en fâcher plus d’un car cela enlève un petit côté tactique mais surtout une grande part de fun. Quoi de plus grisant que de se mettre a couvert derrière un muret pour mieux sniper sa victime. Dernier petit reproche sur ce mode multi, bien que la chose ravisse certains et en froisse d’autres au plus haut point, le re-spawn (réapparition après s’être fait tué) manuel, assez perfectible lorsque l’on tombe face à des joueurs aguerris, qui n’hésiteront pas à guetter la moindre réapparition pour vous coller une bastos en pleine tête. Difficile pour les novices d’espérer rester en vie plus de 10 secondes.

Autre élément qui intéressa certainement les amateurs de GRAW : le mode Coopération. Des informations devraient être dévoilées d’ici peu sur cette campagne de 6 missions qui semble être le point fort attendu au tournant par les fans de la série. A suivre donc et de très près. De plus, les « maps » de ce mode de jeu disposeront de leur équivalent dans l’Adverserial. En sus, Ubisoft annonce 7 nouveaux modes multijoueur, de quoi satisfaire tout le monde. Et à la vue de l’ambiance qui régnait durant la partie de Capture The Flag (communication, rapidité et coopération entre équipiers), GRAW 2 remplira certainement sont rôle de jeu vidéo social ! Au rayon nouveautés, 27 joujoux tous beaux tous neufs se trouveront parmi la soixantaine d’armes disponibles. Les clans seront désormais gérés, de quoi mettre en place des équipes de choc. Equipes qui pourront être composées de femmes. En effet mesdames, votre personnage pourra enfin être plus proche de votre physique plutôt qu’un bidasse au QI de moule grâce à des modèles de personnages féminins. Pour couronner le tout, une classe de médecins fera son apparition. Tout est donc au rendez vous pour personnaliser votre technique de jeu en équipe. « Equipe » et « Ambiance » semble être les maitres mots du mode multijoueur de GRAW 2.

Un GRAW solo s’annonce

C’est dans un coin reclus de la salle qu’une démo tournait sur une énorme télévision HD (le genre que vous ne posséderez jamais que dans vos rêves, à moins d’hypothéquer femme et enfants). Et il n’en fallait pas moins pour nous achever quant à la beauté de cette production. Des animations convaincantes, des effets de lumière à en pleurer (imaginez les hélices d’un moulin déchirant des rayons de soleil…ou encore un coucher de soleil dans le désert mexicain), saupoudrés de détails géopolitiques réalistes (le mur en construction séparant USA et Mexique par exemple). En un mot, esthétiquement ce GRAW 2 en jette autant en multi qu’en solo ! Sans parler des mécaniques de jeu qui, tout en restant classiques, se voient agrémentées de quelques nouveautés dans la façon de gérer les équipiers par exemple. Comme nous vous l’avons déjà écrit, GRAW est un jeu tactique qui mise beaucoup sur son ambiance grisante et hollywoodienne. Dans ce sens, on nous promet des villes américaines plus vraies que nature avec des rues propres sur elles alors que de l’autre côté de la Sun Belt, les bourgs mexicains seront en ruine, fumant et emplis de poussière. Même si les missions urbaines seront de la partie, le titre verra l’apparition de plus de missions dans une nature farouche (le désert ce n’est pas farouche ça ?) de l’Amérique Centrale.

Au final, certes le titre nous a été présenté dans les meilleurs conditions possibles pour une partie multijoueur, mais il reste indéniablement attrayant pour le joueur lambda et force est de constater que les matchs de 15 minutes passent à une vitesse hallucinante tellement le titre demeure addictif. Comme à l’accoutumée, chacun devra trouver sa propre façon de jouer et l’association de bons joueurs devrait permettre de faire des ravages sur le Xbox Live ! Reste à avoir des informations sur le mode Coop qui risque d’être l’attrait principal pour les fans. Au final un jeu sublime qui montre que les développeurs semblent avoir dompté cette bête qu’est la Xbox 360 et risque même de dompter le Xbox Live. A vous de vous éclater dès le 8 mars si tout se passe bien. Comme quoi à défaut d’être un jeu original GRAW 2 est efficace. Au fond n’est ce pas là le principal ? (ndlr : comme nous avons reçu la preview du mode solo, nous vous proposerons prochainement un compte rendu).
  • 08.02 à 09:30

    ca m’a l’air exellent tout ca ,meme si le niveau de l’ile deserte avec l’epave du bateau sur le rivage m’a fait penser a un decors de cinema ou encore a disneyworld :lol: ,m’enfin ca fait pas trés naturel en tout cas :( ,par contre le cycle jour /nuit est trés bien penser :D .

  • 07.02 à 10:40

    Petit erratum à propos d’une faute que nous avons laissé passer : ce sont les studios de Montreuil qui développent le mode solo et les studios de Redstorm qui sont en charge du multijoueur. Nous adressons donc toutes nos excuses aux développeurs concernés (à leur décharge, les rédacteurs ont beaucoup bu pendant la présentation et le Fanta, ça arrache !)

  • 06.02 à 11:14

    Mouai j’ai le sentiment qu’il sera moins prenant que le 1… en même temps c’est plus Tiwak qui le fait :(

  • 05.02 à 05:49

    Ayant seulement joué au 2eme episode je peut te dire que ce jeu m’a enthousiasmé au niveau du fun des parties et de l’accessibilité. Je suis un newbie et j’ai vraiment aimer les cartes au design bien adapté a des tactiques payante. Personne ne m’a snippé alors que ds call of duty par exemple (aucun rapport mais bon) on été obligé de devenir uun as du snipe pour faire des scores.

    Mais c’est la qualité graphique des décors qui m’a mis sur le cul. Tu ne vois presque pas de difference entre le solo et le multi…certes nous avons joué sur des écrans très haut de gamme.

  • Joe
    05.02 à 05:43

    Ca risque d’être marrant avec le médecin. Ou comment finir notre brave ennemi avant que le doc arrive ? A la grenade ? :mrgreen:

  • 05.02 à 05:19

    [quote="matfer":2glhrv95]Ouais mais là est toute la différence :wink: R6V se déroule dans des maps fermées et si tu restes à ton respawn, tu n’as aucune chance de voir arriver un ennemi… Alors que GRAW c’est des maps ouvertes et là c’est beaucoup plus difficile à gérer ![/quote:2glhrv95]

    Ok, ce n’est pas faux du tout. Et bien dans ce cas youpie :D
    (comme je suis malléable)

  • 05.02 à 05:14

    Ouais mais là est toute la différence :wink: R6V se déroule dans des maps fermées et si tu restes à ton respawn, tu n’as aucune chance de voir arriver un ennemi… Alors que GRAW c’est des maps ouvertes et là c’est beaucoup plus difficile à gérer !

  • 05.02 à 05:03

    [quote="matfer":1j8o8crj]Nan, nan et re-nan ! Et c’est tant mieux ! Y’avait pas mal de planqués dans le multi de GRAW premier du nom et heureusement qu’ils ne pouvaient pas se planquer totalement sinon ce ne serait qu’une guerre des tranchées ennuyantes et sposorifique…[/quote:1j8o8crj]

    Je n’ai pas assez joué à GRAW online pour juger, mais les mouvements permettant de se cacher derrière un objet (cf. GOW et surtout R6V) ne favorisent pas nécessairement le jeu «planqué». R6V le prouve.

  • 05.02 à 03:42

    Nan, nan et re-nan ! Et c’est tant mieux ! Y’avait pas mal de planqués dans le multi de GRAW premier du nom et heureusement qu’ils ne pouvaient pas se planquer totalement sinon ce ne serait qu’une guerre des tranchées ennuyantes et sposorifique…

  • 05.02 à 02:19

    Question subsidiaire: est-ce que dans le multi les mouvements du solo (ne serait-ce que du 1) sont disponibles?

On en parle aussi

Planning

+