20.05 à 09h40 par |Source : Rédaction

3D Ultra Minigolf Adventures

Le golf ? Un sport de bourgeois. Le mini-golf ? Un sport pour campeurs en tongs. Si j’vous le dis. Par contre, et c’est là que l’on se rend compte des opportunités offertes par le jeu vidéo, jouer comme un dieu à Tiger Wood PGA Tour ou maîtriser grave un Outlaw Golf se révèle être beaucoup plus simple et bien moins onéreux. Malgré cela, on avait encore eu rarement l’occasion de s’essayer au mini-golf, bien moins stressant et technique. La faute est réparée grâce à Wanako Studios.

C’était en 1980, génération qui n’attendait rien (mais nous sommes en 2007 !)

Encore un portage d’un jeu PC. Rien ne se perd, tout se recycle, même dix ans après. Bon, admettons, le jeu original n’a pas grand-chose à voir avec cette version plus que remise au goût du jour. Quoiqu’en regardant de plus près les graphismes, on pourrait se poser quelques légitimes questions. Car s’il y a un point ou le jeu pêche, c’est bien celui-ci. La réalisation graphique est clairement d’une autre époque, et on pourrait croire que le jeu a été développé à la base pour Xbox tant le gouffre avec les dernières productions estampillées Xbox Live Arcade arrivent parfois à nous en mettre plein les mirettes. Mais ne soyons pas trop pessimistes, une fois cette mauvaise surprise passée, il faut bien admettre que le jeu possède quelques qualités que tout amateur du genre saurait déceler. A commencer par des univers habillant les niveaux assez bien choisis. Au nombre de trois, ils vous feront voyager au far-west, à la fête foraine et, chose assez moins courante, dans l’espace. Les parcours arrivent à être suffisamment variés pour donner envie d’en voir toujours un peu plus, même si certains d’entre eux, à cause entre autres d’un level design assez boiteux, arrivent à nous donner l’envie de balancer un gros coup de latte dans la console ( ou dans mémé). Au choix. De même, on se laisse entraîner à la recherche du coup en un, véritable casse tête sur certains parcours…

Un mode online désertique

Autre point assez agaçant, les persos disponibles affichent tous les mêmes caractéristiques. C’est d’autant plus dommage que quelques différences auraient été les bienvenues, histoire d’apporter une touche de stratégie au jeu. Au lieu de ça, on se retrouve à sélectionner un perso et à jouer contre des adversaires dont on ne voit que les scores en fin de parcours, donnant souvent l’impression de jouer à une production un peu trop bâclée. Enfin, un mode Xbox Live est de la partie, et permet jusqu’à quatre joueurs de s’affronter. Mais comme trop de jeux XBLA, la fréquentation bien qu’assez haute les premiers jours suivant la sortie du jeu a malheureusement chutée en flèche,

  • 23.05 à 07:47

    j’irai voir ces 2 jeux alors

  • 22.05 à 09:42

    proche de certain jeu Wii (j’exagère un peu)…

    A peine…

    Pour le jeu lui-même, sûr qu’il aurait pu être un peu plus beau (les persos au hasard), mais pour du XBLA, au vu des immondices qu’on a pu se taper, c’est très correct. Et en plus, c’est un des plus funs auxquels j’ai pu jouer.
    Bon, par contre, si des parcours supplémentaires pouvaient vite arriver, ça serait pas de refus ! (idem pour Pinball FX svp !!!)

  • 22.05 à 09:57

    small arms d’accord mais boom boom n’a rien a voir c’est plus «2D»…ce n’est pas vraiment comparable….en plus boom boom n’est beau que sur les effets de feu d’artifice pas sur le décor d’arrière plan…

    en y réfléchissant small arrms est plus 2D lui aussi….en fait le meilleur pour comparé ce sera roboblitz

  • Ben
    22.05 à 09:52

    Small Arms, Boom Boom Rocket…

  • 22.05 à 06:57

    je joue en 720p, c’est très beau, j’aime beaucoup les couleurs :p

    après, si t’as un HD samsung, m’étonne pas que tu aies des mauvaises couleurs

    maintenant, comme je l’ai déjà écrit, j’ai pas vu de jeu xbla plus beau, mais j’en ai pas télécharger des masses, donc si on peut m’en donner un (juste le nom hein, pas le jeu ) ….. je pourrais au moins comparer

  • 21.05 à 02:05

    moi je joue sur une bonne vieille tv cathodique non HD et je le trouve très joli….sur le LCD HD de mon pote c’est encore plus beau….mais que soit l’un ou l’autre c’est loin d’être moche…

  • Ben
    21.05 à 12:37

    Vous jouez sur un écran HD ? Parce que les graphismes, faut pas déconner quoi. Le level-design est sympa en soit mais les décors sont vraiment vides, c’est sans vie. Et le choix des couleurs est parfois plus que douteux.

    Les goûts et les couleurs

  • 21.05 à 11:31

    c’est clair que je n’ai joué aux solo que pour apparaître dans les classements et débloquer les 3 parcours solo, mais le live, c’est l’essence même de ce jeu, avec les bonus……

  • 21.05 à 11:12

    Graphiquement je trouve que c’est joli pour du XBLA, proche de certain jeu Wii (j’exagère un peu)…

    Mais c’est surtout en live que le jeu est bien délire, avec les piéges et les pouvoir qu’on peut utiliser contre ses adversaires, on rigole bien via le micro casque du live, et c’est un gros plus de ce jeu… Apparemment le test n’en parle pas, dommage.

  • 21.05 à 10:57

    ah ouais quand même

    autant on peut ne pas aimer le jeu, autant graphiquement, j’ai aucun jeu mieux fait (bon, j’ai pas des jeux qui demandent des graphismes extraordinaires, mais bon, si on pouvait m’indiquer un jeu beaucoup plus beau sur le xbla, j’suis preneur ) m’enfin, je n’ai entendu que des éloge sur les graphismes……

    m’enfin, juste pour dire à tout le monde que ce jeu est fun, très drôle en live, y’a 36 trous en tout, c’est un peu court….mais c’est vraiment un bon jeu….. si y’en a qui veulent jouer

  • 21.05 à 08:58

    Ah cool, merci

    Non désolé les gars j’ai pas mal joué au jeu et j’reste persuadé que c’est du foutage de gueule en règle. Sympa mais bon, l’offre est assez variée sur XBLA pour se coltiner un jeu pareil.
    et ben dis donc …bah tous le monde ne peut pas avoir les mêmes goûts evidemment mais tu est bien la première personne que j’entend dire du mal de ce jeu

    pour moi c’est complétement l’inverse encore hier ont s’est fait un multi local avec des potes et c’était trop fun

On en parle aussi