News

16.01.2008 à 12h47 par |Source : Edge, Next-Gen

Des nouvelles des ex-Clover aka Seeds aka Platinum Games

Tout le monde ou presque connaît la tragique histoire du studio Clover, diablement talentueux (on lui doit notamment Okami) mais fermé car pas assez rentable. La plupart du staff a décidé de continuer l’aventure ensemble en fondant Seeds le 1er août 2006, un studio indépendant, mais qui, très vite (octobre 2007),a étérenommé Platinum Games.

Etant donné les précédents travaux de l’équipe et les véritables stars qui la constituent, comme Shinji Mikami (créateur de Resident Evil) ou Hideki Kamiya (créateur de Devil May Cry), on se préoccupe un peu de savoir ce qu’ils deviennent tous, et c’est un article d’Edge publié sur Next-Gen.biz qui nous renseigne.

Atsushi Inaba, fondateur de Seeds/Platinum Games, explique dans une longue interview le besoin d’indépendance qui a conduit à la création de son studio. Capcom n’offrait plus, on s’en doute, suffisamment de marge de manoeuvre pour les équipes de Clover, désireuses de poursuivre sur la voie de l’originalité.

Inaba confirme que les offres ont afflué après la création de Seeds. Le studio aurait été approché par "la plupart des gros groupes occidentaux", mais aurait dû refuser pas mal de projets pour se concentrer sur des partenariats déjà prévus lors de la fondation du studio. Bien entendu, Inaba ne dévoile rien de ces accords, mais laisse penser qu’ils ne se feraient pas avec des sociétés occidentales.

Inaba explique également le dilemme devant lequel se trouve Seeds/Platinum Games quand il s’agit de savoir sur quelle plateforme développer.

"Pour un développeur tel que nous, la situation est difficile. Choisissons-nous de miser sur la Xbox 360 ? Notre jeu risquerait alors d’être un succès aux Etats-Unis, mais la console ne se vend pas au Japon et je n’ai pas le sentiment qu’elle marche aussi bien que ça en Europe. Pour Sony, la force de la marque Playstation est appréciable au Japon et en dehors, mais il n’y a vraiment pas encoreassez de machines vendues." Ajoutant que ce sont surtout les jeux Nintendo qui marchent sur la Wii, Inaba finit par souhaiter avec humour qu’il existe une plateforme cumulant toutes les qualités des trois existantes. Selon lui, Seeds devra s’adapter. L’objectif principal du studio serait, d’après lui, de vendre des jeux sur les marchés occidentaux.

Platinum Games représente indiscutablement un des gros enjeux créatifs de ces prochains mois. Si le potentiel du studio se vérifie, les éditeurs qui auront réussi à s’attacher les services des ex-membres de Cloverpourraient fortement accroître leur image de marque.

  • 16.01 à 06:19

    En esperant donc qu’ils aient bientôt la possibilité de nous sortir quelque chose.

  • 16.01 à 05:54

    ouais ben faut pas faire que des ovnis non plus… faut alterner avec des trucs classiques, histoire de pas se retrouver la gueule sous l’eau…

  • 16.01 à 12:07

    C’est pas à Capcom qu’il faut s’en prendre mais tout simplement à nous… La plupart des développeurs talentueux qui pondent un OVNI coulent car leurs jeux ne vendent pas assez… Après ils vont sans doute faire des jeux plus «classiques» à la demande des studios et ça c’est bien dommage.

  • 16.01 à 11:59

    Ce serait formidable si ce studio arrivait à se faire une place au soleil. Un joli pied de nez à Capcom.

On en parle aussi

Planning

+