Dossier

11.03 à 07h21 par |Source : Rédaction

Chronique XM #0 : Baisse de prix Xbox 360, quel impact ?

Bizarrement, alors que plus ou moins tout le monde la pensait obligatoire pour redynamiser les ventes et l'appelait de ses voeux, la baisse de prix de la Xbox 360, maintenant qu'elle est effective (ou presque : elle prendra effet ce vendredi), suscite quelques doutes et provoque comme par miracle un soudain débat sur les carences de la console de Microsoft. Qu'en est-il vraiment ?

C’est donc officiel : toute l’offre hardware de Microsoft est sur le point de baisser, plus encore que ce qui était prévu au départ dans les nombreuses rumeurs qui avaient innondé le net quelques jours auparavant. Tous les tarifs seront diminués de 80 € à la fin de la semaine, ce qui placera le Pack Elite à 370 €, le Pack Premium à 270 € et et le Pack Arcade à 200 €.

D’un simple point de vue tarifaire, la manoeuvre permet à Redmond de se replacer idéalement par rapport à la concurrence. Son offre de base, le Premium, reprend ses distances avec la PS3 la moins chère (400 €), avec qui la différence de 50 € seulement se justifiait de moins en moins. Mais le pack principal de l’offre Xbox 360 arrive aussidésormais à un cheveu du prix de la Wii. Si on met de côté l’éternelle question de la fiabilité, si on considère la valeur intrinsèque des hardwares, l’offre de Microsoft est à présent, et de loin, meilleure que celle de Nintendo.

Le pack Arcade, lui, passe sous la barre symbolique des 200 €. Ce n’est pas un hasard si Redmond l’a positionné de cette manière : ce seuil tarifaire est communémentconsidéré dans l’industriecomme la barrière psychologique au delà de laquelle tout un pan de la clientèle cesse d’hésiter et achète. En dessous de 200 €, le prix cesse d’être un frein. Robert Kotick, PDG d’Activision,avait souhaité, il y a quelque temps, que les constructeurs franchissent cette barre des 200 €, Microsoft est le premier à le faire, et c’est un joli coup.

Seulement voilà, au lendemain de l’annonce, la troupe des analystes, presque à l’unisson, prédit que cette fameuse baisse générale ne suffira pas. Le plus célèbre d’entre eux, Michael Pachter, prédit une augmentation des ventes probable de 20%, tout en notant que Sony devrait rapidement combler l’écart à nouveau important séparant Xbox 360 et PS3. La rumeur court que le constructeur japonais préparerait lui aussi une baisse de prix cette année, mais on ignore quand celle-ci interviendra.

Circonspects, David Cole de DFC et Ed Barton de Screen Digest accueillent la nouvelle avec méfiance. S’ils s’accordent sur une très probable augmentation ponctuelle des ventes, ils doutent tous les deux que le facteur prix soit le seul à peser dans la balance.

Les deux compères ont parfaitement raison. Mais ils enfoncent une porte ouverte : on sait depuis longtemps que Microsoft souffre d’un déficit d’image en Europe. Mis à part le Royaume-Uni, premier marché du continent aux goûts proches de ceux des consommateurs américains, la Xbox 360 est en difficulté un peu partout, et ce depuis un bon moment. Dès l’été 2006, la console a montré des signes de faiblesse sur la majorité des marchés, et depuis,cette tendancene s’est jamais démentie. La PS3, lancée plus d’un an après la 360, avec moins de jeux et un prix plus élevé, a désormais, grosso modo, la même base installée que sa rivalesur le vieux continent. La Wii, elle, s’est envolée un peu partout et domine la majeure partie des marchés. Le public européen montre, jour après jour, son grand attachement aux jeux faciles d’accès et aux marques Nintendo et Playstation, implantées depuis maintenant très longtemps et devenues, au fil des années, lesmarques "de base" quand on parle de jeu vidéo.

Le problème de la Xbox 360 est double en Europe. La machine souffre d’un déficit d’image doublé d’une offre logicielle qui n’est pas encore totalement adaptée aux attentes du public. Voilà pourquoi une baisse de prix, aussi importante soit-elle,ne suffira pas. La console est, c’est entendu, désormais à un tarif idéal, il lui manque encore un moteur pour exploiter ce potentiel marchand.

Les déclarations de François Ruault, directeur de la division grand public de Microsoft France, faites à la presse à l’occasion de la baisse de prix, sont à ce titre assez équivoques.

"Nous n’avons peut-être pas suffisamment investi autour de la marque Xbox. Avec cette nouvelle phase, nous souhaitons désaisonnaliser notre approche du marché" a-t-il déclaré.

Voilà qui démontre que Microsoftsait que la baisse ne suffira pas, que le problème est plus profond. Et compte réagir. Une grande campagne de promotion va être lancée incessamment, et, comme on le constate déjà, un gros effort va être fourni pour mettre en avant GTA IV, titre-clé de l’année,etles contenus téléchargeables exclusifs l’accompagnant. Dans l’idée, la démarche de Microsoft est donc la bonne. La baisse de prix n’arrive pas seule, le groupe semble prendre conscience de son retard. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard de voir la baisse de prix intervenir d’abord en Europe, et six mois seulement après la première. Même si, d’un avis général, les tarifs américains devraient aussi être revus à court terme, le fait que l’Europe passe enpole positionest un des premiers signes visibles de la nouvelle stratégie de Redmond sur le vieux continent, qui annonçait l’année dernière vouloir se focaliser sur ce marché précis.

La principale difficulté reste donc de faire connaître la Xbox 360, de la "démocratiser", et de faire paraître davantage de titres grand public dessus. Un processus long, financièrement pénible, sur lequel Microsoft se casse les dents depuis déjà plusieurs années. Compte tenu de l’investissement commercial promis par Redmond, les prochains mois seront donc particulièrement révélateurs sur ce que la 360 peut espérer en Europe face à la PS3 et à la Wii.

Rappel des modalités de la baisse de prix de la Xbox 360.

  • 17.03 à 10:39

    C’est obligé d’avoir un pack pour les 3 premiers jeux que tu cites ^^

    Par contre en parlant de packs, Microsoft aurait intérêt à faire autre chose que Forza 2 + Viva Pinata la prochaine fois…

  • 17.03 à 10:00

    Un pack GOW 2, Forza 3, Fable 2 ou Bioshock 2 à ce prix la je m’en rachète une desuite

  • 17.03 à 09:40

    J’ai vu une pub chez carrefour, c’est déjà ça…
    A la télé par contre ça fait longtemps qu’on n’a plus rien vu.

  • 17.03 à 08:32

    Y a t il des pubs TV pour la console maintenant que la baisse de prix est effective? J’ai pas l’impression. Microsoft doit penser que tous les acheteurs potentiels en France sont au courant…Ils n’avaient pas annoncé récemment faire des efforts d’un point de vue marketing?

  • 13.03 à 10:03

    A vous ecoutez sur valkyrie profile ou Lost odissey j ai bien envie d en essayer un , comme j ai que la 360 ca sera vite vu pour le choix mais j ai quand meme un doute que ca me plaise niveau gameplay d où la différence quant a nos demandes envers les jeux .

    Moi aussi je veux des jeux plus poussés mais au niveau gameplay , jouabilité , réflexion , approche et ce n est pas cette touche artistique que tu cherches que je veux principalement même si ca m intéresse aussi je privilégie l aspect jouabilité , réflexion .

    Je me fait chier grave sur des JV avec combat tour par tour genre blue dragon ou FF , si je veux une histoire je vais prendre un film et je le regarde .

  • 12.03 à 10:38

    avec ma manette je touche pas l’écran non plus

  • 12.03 à 10:07

    Ouais enfin c’est plus ou moins le même principe sans toucher l’écran quoi…

  • 12.03 à 10:04

    Le LIVE existait déja sur la première XBOX,le WIIMOTE ou la BLU-RAY,eux n’existaient pas sur GC ou PS2

    En même temps la Wiimote n’est qu’une simple évolution du stylet de la DS… (et c’est loin d’être révolutionnaire aussi) et le Blu Ray est aussi une simple évolution du DVD et tout le monde à ce jour est loin d’avoir les moyens d’en profiter !

    Faut peut etre pas exagerer quand meme

  • 12.03 à 09:36

    Le LIVE existait déja sur la première XBOX,le WIIMOTE ou la BLU-RAY,eux n’existaient pas sur GC ou PS2

    En même temps la Wiimote n’est qu’une simple évolution du stylet de la DS… (et c’est loin d’être révolutionnaire aussi) et le Blu Ray est aussi une simple évolution du DVD et tout le monde à ce jour est loin d’avoir les moyens d’en profiter !

  • 12.03 à 09:20

    Faut arrêter la fumette Ryusan Je ne suis pas sûr que l’acheteur de base soit au courant qu’elle puisse avoir le online, qu’elle ait le wifi, à quoi sert réellement le BRD etc… hein

    Faut pas prendre ls gens pour des «bip» non plus. Aimer une marque ce n’est pas être bip à la base et c’est généralement basé sur un passif ou sur le bouche a oreille basé sur ce passif. Après question onlne c’est pareil lol ls gens même sans le voir sur la boite (puisse que tu penses qui savent pas lire) le bouche a l’oreille fait le reste (gratuit et payant t’inquiéte l’acheteur de base c’est la premiere chose qu’il sait). Pour le BR il y a suffisement de pub balançant «vendu en format DVD et BR» pour que le gus demande au vendeur. Dailleurs j’ai quelque joueur de cette catégorie là qui ont bien compris t’inquiéte, même si ce n’est pas pour l’exploiter desuite, la grande majorité te répondra soit osef soit même si j’en ai pas l’utilité je suis deja équipé pour au moins.

    Enfin bref t’inquiéte les gens regardent ce genre de détail, c’est même la premiere chose qu’ils regardent….. Après si c’est pour le gosse pas besoin de te dire que lui ils sait tout en détail….

  • 12.03 à 06:03

    arreter de dire que shenmue 3 sortira jamais

    ca fait mal au coeur franchement..

    esperez les mecs.. un shenmue 3 next gen ou next next gen… imaginez une seule seconde le truc ce jeu est un symbole. symbole d une epoque ou la plupart des jeux qui sortait etait des concepts geniaux.(sur dreamcast ..) je pense que le public va murir, et avec le temps, ils demanderont de nouveaux des jeux comme shenmue, space channel 5, jet set radio, rez.. des jeux qui sortent des sentiers battu.

On en parle aussi