News

02.09.2009 à 10h00 par - Rédacteur |Source : VG247

Le café chaud coûte cher à Take Two

Souvenez-vous, été 2005, un petit malin découvre une fonction cachée sur GTA San Andreas appelée "Hot Coffee" qui consiste à faire grimper au rideau votre partenaire piochée au hasard dans la rue. La polémique enfle, les américains crient au scandale, et le jeu est retiré de la vente le temps que Rockstar y enlève la scène dans le code source du jeu.

Bien entendu, des plaintes avaient été déposées et Take Two avait été prié de s’expliquer devant les tribunaux. Préférant un mauvais arrangement plutôt qu’un bon procès, les deux parties sont tombées d’accord sur le montant du préjudice puisque l’éditeur annonce avoir réglé un peu plus de 20 millions de dollars à ce jour. Les assurances de l’éditeur prendront en charge un peu plus de 15 millions, tandis que Take Two paiera le reste.

L’éditeur annonce être heureux d’être parvenu à cet accord, même si la coquette somme devrait faire perdre le sens de l’humour aux développeurs de Rockstar.

  • 03.09 à 06:38

    tant que c’est pas jack thomson qui touche l’argent

  • 02.09 à 07:04

    [quote="Dhusara":1vrsc8hy]Qui touche l’argent?[/quote:1vrsc8hy]

    Des associations de gens mécontents il me semble.

    [quote="Nerevarine":1vrsc8hy]Premiere fois que j’entends l’expression "monter au rideau" ^^[/quote:1vrsc8hy]

    Toi tu grimpes, moi je monte, chacun sa façon de faire, l’important c’est le résultat :mrgreen:

  • 02.09 à 05:39

    Premiere fois que j’entends l’expression "monter au rideau" ^^

  • 02.09 à 10:00

    Qui touche l’argent?

  • 02.09 à 09:46

    Les États-Unis se disent respectueux des autres et surtout chastes dans leurs mœurs et leurs coutumes. En pratique, c’est tout le contraire.

  • 02.09 à 09:15

    Quelle bande de rigolos ces américains : le jeu se vend par million pour son côté irrévérencieux, et ils s’offusquent pour un rien. Quand on sait que dans certains états américains les armes à feu sont en vente libre mais acheter un godemichet est puni par la loi. A croire qu’il vaut mieux faire la guerre que l’amour…

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+