08.03.2010 à 16h15 par |Source : Rédaction

Toy Soldiers

Premier fer de lance de Microsoft sur le Xbox Live Arcade en 2010, Toy Soldiers a eu l’honneur de lancer en grandes pompes le « Xbox Live House Party », le pendant du bien connu « Summer of Arcade » mais pour le mois de mars. Le premier titre du jeune studio Signal Studios est-il d’une qualité égale par rapport aux grands noms qui sont d’ores et déjà rentrés dans le Panthéon à l’occasion des deux derniers « Summer of Arcade » ? Partons la fleur au fusil découvrir la réponse !

Les Toys s’en vont en guerre

Si Toy Soldiers est connu depuis le Tokyo Game Show où il avait été présenté par le constructeur américain, peu d’informations ont filtré à propos du jeu. Beaucoup croyaient que ce serait un jeu de stratégie sauce première Guerre Mondiale (un contexte que l’on n’a pas souvent l’habitude de retrouver dans un jeu vidéo). Que nenni ! Toy Soldiers est avant tout un Tower-Defense, un genre bien connu et pas forcément apprécié de tous. Mais le jeu de Signal Studios mérite-t-il pour autant de passer à la trappe ? Non, car il est bien plus que la plupart des Tower-Defense que l’on peut retrouver sur le Xbox Live Arcade et bien ailleurs.


En effet, Toy Soldiers ne propose pas un gameplay « passif » contrairement aux autres jeux du genre. Vous pouvez contrôler toutes les unités achetées mais aussi des avions, des tanks. Vous pouvez même grimper dans des miradors pour sniper les ennemis. Le principe du jeu reste malgré tout le même : empêcher les multiples vagues ennemies d’arriver à leur but qui est votre « coffre à jouet ». Plus vous laissez votre adversaire franchir vos défenses, plus le compteur se rapproche de zéro, ce qui signifie la reddition de votre armée. Il va donc falloir organiser votre défense en plaçant les différentes unités (mitrailleuses, mortiers, canons, D.C.A., machines à gaz) dans les endroits autorisés sans oublier les barbelés qui vous seront bien utiles pour ralentir la progression des fantassins. A vous de les placer à bon escient et surtout de les améliorer intelligemment (deux améliorations sont possibles). Effectivement, placer le plus d’unités possible sur le champ de bataille peut être une tactique efficace mais celles-ci seront peut être peu efficaces pour bloquer les premières vagues. L’équilibre entre efficacité et rapidité sera absolument primordiale dans certaines missions.

D’entrée de jeu, il vous sera proposé de diriger les troupes anglaises (pourquoi pas françaises d’ailleurs ?) face à l’inévitable envahisseur allemand à travers une douzaine de missions. Chacune d’entre elles durant une bonne vingtaine de minutes, la première campagne bénéficie donc d’une durée de vie de cinq bonnes heures. Est-ce tout pour justifier les 1200 MS Points demandés pour l’achat du jeu ? Non, une fois que la première campagne est terminée, vous débloquerez une campagne « + » où vous devrez, cette fois-ci, mener l’armée allemande. La durée de vie est donc doublée avec cette seconde campagne. Mais ce serait oublier qu’un mode Survie est également débloqué et que de nombreux objectifs vous sont également demandés durant la campagne et qu’il faudra les atteindre pour obtenir les 200 points de succès. Ces nombreux challenges décuplent la longévité de Toy Soldiers, justifiant un peu plus la somme demandée pour son acquisition.


Des Soldiers de chez Toy « R » Us

Le multijoueur, quant à lui, est clairement le facteur le plus intéressant du jeu de Signal Studios. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que l’approche du multijoueur – qui peut être pratiqué aussi bien en online qu’en local – n’a rien du tout à voir avec celle de la campagne. En effet, si en solo, vous devez vous contenter de « subir » les vagues ennemies, la donne est complètement différente dans le mode multijoueur où vous devrez gérer aussi bien la défense que l’attaque. Vous pouvez effectivement acheter des troupes (trois vous seront proposées selon la spécificité de la carte) pour les envoyer dans le camp d’en face. La stratégie devient ainsi primordiale pour gérer la bataille : envoyer le plus de troupes rapidement pour profiter de la faiblesse de la défense adversaire ? Améliorer le plus rapidement possible ses unités et serrer les dents face aux assauts répétés ? Envoyer des tanks lents, lourds et peu nombreux mais destructeurs ? Envoyer des cavaliers rapides, nombreux mais peu protégés ? La confrontation entre deux stratégies différentes promet de belles batailles où le plus audacieux tout comme le plus prudent peut remporter la partie. A noter que le multijoueur ne comporte, hélas, que cinq maps mais qui sont personnalisables au niveau des options de jeu en local.

Au final, il est quand même assez regrettable de voir que le multijoueur est bien plus poussé que la partie solo. Si celle-ci n’est pas inintéressante loin de là (surtout que les différentes missions sont assez variées), nous aurions quand même préféré ne pas avoir à gérer uniquement l’aspect défensif. Parmi les autres regrets, nous pouvons parler de la maniabilité quelque peu délicate de certains véhicules dont les tanks et notamment les avions. Mais aussi l’absence d’une lisibilité de l’ensemble de la carte, la vue aérienne – trop éloignée – disponible ne permettant pas de voir efficacement l’avancement des troupes adverses.


Toy Soldiers – X10 Trailer

envoyé par Xbox-Mag

  • 09.03 à 06:26

    Ya des chutes de FPS par moment et c’est pas super !
    =/

  • 09.03 à 10:47

    Je trouve au contraire que le lag est très pénalisant car le contrôle des véhicules est un point très important pour la victoire finale. Comme tu l’as dit dans ton test ils sont déjà assez difficile à manœuvrer alors avec le lag j’en parle même pas!

    Des que ce point sera corrigé tu pourras moner ça note live ;-)

  • 09.03 à 09:58

    Perso, j’ai déjà joué dans des parties qui lagguait mais ça n’avait que peu d’incidence au final (mis à part les possibles déconnexions). C’est moins pénalisant dans Toy Soldiers que dans les autres jeux je trouve :)

  • 09.03 à 09:46

    Le seul point négatif pour moi dans ce jeux est le lag omniprésent dans les parties mumtijoueurs. Et qund ça ne lag pas on fini par être deconnecté. Vivement un match pour ammeliorer ça!

On en parle aussi

Planning

+