08.01.2011 à 17h10 par |Source : Rédaction

Dead Rising 2 : Case West

Décidément, les joueurs Xbox amateurs de Dead Rising 2 sont gâtés. Après un prologue inédit nommé Case Zero et grandement apprécié, voilà que Capcom nous livre un épilogue nommé Case West, destiné à réaliser un fantasme de joueurs : retrouver Frank West. Ce second rendez-vous avec le photographe sera-t-il aussi bon qu’espéré ?

Je m’appelle West. Frank West.

Chuck Green n’est pas vraiment un homme chanceux. Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, et obligé de massacrer du zombie pour offrir à sa fille le précieux Zombrex qui la maintient en vie, il a tout du John McClane. Case West commence juste après l’une des fins (pas la plus heureuses du lot). Chuck se voit rapidement sauvé in extremis par Frank West, venu chercher son amie journaliste (celle que l’on rencontre dans Dead Rising 2) pour déjouer les plans de Phénotrans. C’est ainsi que débute une amitié que l’on espèrera longue. Case West nous proposera de visiter un petit complexe de la société pharmaceutique pour tenter de trouver de quoi innocenter Chuck et de permettre à Frank de traîner les comploteurs dans la boue. On arrive tout de suite à l’un des points les plus décevants du titre. Ce Case West se déroule intégralement dans le complexe, et donc en intérieur. Avis aux claustrophobes, passez votre chemin, car vous risquerez de vite vous trouver à l’étroit dans cet entrepôt qui ne sera agrémenté que de quelques habitations en préfabriqué, d’une cantine et d’un laboratoire. Les lieux, en plus de manquer de variété, sont aussi finalement aussi peu vastes que ceux de Case Zero.

Les habitués de la série prendront rapidement leurs marques. Toutefois, Capcom profite de cet épilogue pour tenter quelques variations de gameplay. Tout d’abord, le retour de Frank West sera bien entendu l’occasion de retrouver son ami l’appareil photo. Bien plus pratique d’utilisation que dans Dead Rising premier du nom, il n’en a par contre pas la même utilité. A part pour gagner le succès de prendre en photo des quelques autocollants PP cachés, il ne sera là qu’à but ludique. Ainsi, photographier des zombies dans diverses situations cocasses n’octroiera plus aucun bonus d’expérience. De toute manière, vu que vous commencerez au niveau 40 (même si vous avez monté votre personnage plus haut dans le jeu en boite), et qu’il ne suffira que d’une partie sans trop forcer pour atteindre le niveau maximum, cela n’aurait pas été trop utile. Autre changement dû à l’étroitesse des lieux et au contexte : Il n’y aura aucun billet vert à collecter, et pas de magasin à l’horizon. Dernier changement majeur : les survivants. En effet, s’il sera toujours question d’en sauver un certain nombre (9 plus précisément), vous n’aurez plus à vous soucier de les escorter en lieu sur. Ils savent désormais se débrouiller tout seul. Cette simplification permet toutefois de plus se concentrer sur les cas, et sur le bac à sable géant qui s’offre à nous.

Casser du zombie, c’est toujours mieux à deux.

En marge de tous ces changements, Case West permet surtout une chose initiée dans Dead Rising 2, mais absent de Case Zero : le jeu en coopération. La différence par rapport à Dead Rising 2, c’est qu’ici, même en mode solo, Frank West sera contrôlé par la console et vous donnera un coup de main. Cette aide ne sera d’ailleurs pas un luxe, vu qu’en plus d’un bon paquet de décharnés, l’endroit grouille de soldats armés, mais aussi de quelques nouveaux ennemis (à savoir les unités de décontaminations et les rabatteurs) plutôt du genre collants et dangereux. Soyez donc certain de prévoir une bonne dose de nourriture avant toute excursion. Vous rencontrerez aussi vos amis les zombies contaminés au gaz toxique, toujours aussi mortels. Heureusement, vous aurez à votre disposition un certain nombre de nouveaux objets et puissantes combinaisons. On notera particulièrement le marteau électrique ou encore le fusil laser dont la puissance sera un atout précieux. Evidemment, on ne passe pas à coté d’autres objets inutiles donc indispensables comme le Seagway ou les seringues géantes.



La présence de Frank West sera aussi l’occasion de le diriger lorsque vous rejoindrez la partie d’un ami, ce qui est tout de même plus sympathique que de diriger un vulgaire clone de l’autre joueur. Les habitués de la série seront aussi contents de constater que la palette de coups de Frank est un peu différente de celle de Chuck, même si certains mouvements semblent avoir disparus comme la possibilité de monter sur les zombies. En payant le jeu 800 Microsoft Points (soit le double de Case Zero), on attendait évidement une plus grosse durée de vie. Au final ce n’est que partiellement vrai. Si la longueur d’un run s’avère plus longue (comptez 3 heures), la rejouabilité est bien moindre, et peu de choses cachées vous inciteront à y revenir. Les succès basés essentiellement sur de la collecte ne vous y encourageront pas beaucoup plus non plus. On regrettera aussi la non présence de psychopathe, si on exclut un boss de fin finalement très simple une fois bien équipé. La fin du jeu arrivera bien vite et en laissera probablement plus d’un sur sa faim, malgré le fait qu’elle annonce clairement une suite que les fans attendront avec impatience.

  • 11.01 à 11:04

    Attends des réducs

  • 09.01 à 11:13

    Bon, appréciant bcp la série je le prendrais inévitablement mais la raison me dit d’attendre une éventuelle baisse de prix (à 600 MSP ?).
    Ou peut-être craquerai-je un soir en errant dans les menus du xboxlive ..
    En tout cas merci pour cet avis éclairé ^^

  • 08.01 à 07:10

    [quote="halfdead Z":2qwmqzub]Ne l’ayant pas pris et après lecture de ce test, je me demande si les 800 MSP sont justifiés vus les points négatifs (surtout la rejouabilité).
    Et l’annonce d’une suite.. format XBLA ou retail ??[/quote:2qwmqzub]

    La suite n’est pas annoncée, mais la fin ouverte le suggère largement. Et vu le relatif succès de la licenceet le fait que Capcom ai racheté le studio en charge du titre, ce serait étonnant de ne pas voir arriver un dead rising 3. D’autant plus que Capcom a déjà déclaré que Dead Rising pourriat bien remplacer Resident Evil comme licence phare.

    Quand aux 800 ms points, tout dépends de toi. Si tu veux vraiment connaitre tous les dessous de l’histoire c’est quand même un petit plus, mais clairement Case Zer est plus interessant pour moins cher. LE gros plus de Case West c’est la Coop… a toi de voir si ca justifie l’achat.

  • 08.01 à 06:39

    Ne l’ayant pas pris et après lecture de ce test, je me demande si les 800 MSP sont justifiés vus les points négatifs (surtout la rejouabilité).
    Et l’annonce d’une suite.. format XBLA ou retail ??

Actu 24/24

+

On en parle aussi