31.03.2011 à 15h29 par - Rédacteur en Chef |Source : Rédaction

Full House Poker

Conforter sa place de plateforme communautaire de choix dans la guerre des consoles passe par des projets toujours plus ambitieux. Avec Full House Poker, Microsoft lance sur le Xbox Live celui que l'on attend comme le successeur du convaincant et regretté 1 vs 100. De l'animation, du challenge et surtout de véritables cadeaux à la clé : voilà ce que redemandent les joueurs. Exit les questions chronométrées et bienvenue aux cartes et jetons... Pour mieux nous bluffer ?

Un contre dix

Le choix du matériau de base se veut déjà très convaincant. Le poker est très à la mode depuis quelques années mais paradoxalement, la concurrence est plutôt docile sur le Xbox Live avec notamment un Texas Hold’em qui a fait son temps et quelques productions indies sympathiques. Mais à ces jeux manque un élément essentiel, une condition sine qua non pour pimenter l’expérience : des gains. C’est en partie à cela que va tenter de remédier Full House Poker, en s’efforçant de remplacer le jeu communautaire qui a séduit les joueurs en 2009, Benjamin Castaldi en moins, 1 vs 100. Des sessions sous forme de show TV, des commentaires en direct et des gains en cadeaux pour les heureux sélectionnés, défier le mur était une expérience originale et aussi entièrement gratuite. Un dernier mot qui stoppe le parallèle entre les deux jeux, Full House Poker se démarque déjà en étant un jeu Xbox Live Arcade payant (800 MS Points très précisément). Les poils se hérissent peut-être dans votre dos. Un Joy Ride qui passe de projet de jeu gratuit à version finale payante et maintenant Full House Poker… Se moquerait-on des joueurs ? Oui pour le cas Joy Ride mais clairement pas pour vos parties de cartes. En plus de proposer des sessions live façon 1 vs 100, Full House Poker se veut être avant tout un vrai jeu, jouable à toutes heures, seul contre la machine ou autour d’une table avec des amis. Mettez votre avatar sur son 31 et goutez aux joies du poker en ligne, selon la règle du très en vogue Texas hold’em, pour des parties rapides ou des tournois durant lesquels il faudra user de finesse et d’observation pour faire tomber vos adversaires un à un.



Pour bien débuter et devenir le futur Patrick Bruel du Xbox Live, 2500 jetons remplieront vos poches. Avant de les perdre lamentablement, un petit tour dans les menus s’impose afin de découvrir les règles et subtilités du poker version Texas hold’em. Tout s’y trouve et est présenté de manière très pratique avec des instructions écrites d’un côté et des vidéos commentées de l’autre (en français). Ainsi, on peut se familiariser rapidement avec les règles du jeu et les commandes avant de se lancer sur une table. Dans l’exercice périlleux qui consisterait à expliquer les bases du Texas hold’em, nous répondrons simplement que chaque joueur a deux cartes en mains, la banque en dispose cinq qui seront dévoilées à mesure que la partie avance : à vous d’avoir la combinaison la plus forte en mêlant ces deux jeux ou efforcez-vous de le faire croire à vos adversaires pour rafler la mise. Une fois autour de la table, Full House Poker surprend par ses environnements esthétiquement agréables et surtout très vivants. Le jeu met en scène les avatars Xbox 360, on joue à l’intérieur d’un bar par exemple, où différents personnages discutent, les serveurs font leur travail, le tout sur une ambiance sonore discrète très piano-bar. Autour de la table, chaque joueur dispose de commandes pour afficher ses sentiments : inquiet, confiant, le regard sournois… ces animations, grossières certes, animent les parties et se calquent bien sur l’ambiance générale voulue par le titre. Un premier contact intéressant, que l’on s’empressera d’aller observer vers là où tous les regards se tournent : le Xbox Live.

The Cake is a lie

Jouer en solo occupera déjà un moment et sera un bon entrainement à la faveur de parties paramétrables à souhaits et de "tournois pros" face à de féroces joueurs contrôlés par le jeu. Un bon moyen de gagner rapidement de l’expérience et monter de niveau, débloquant à chaque fois du contenu pour personnaliser son avatar et l’esthétique des tables de jeu. Mais rien ne saurait être plus efficace et imprévisible que intelligence non artificielle des joueurs du Xbox Live. Les règles demeurent bien entendu les mêmes qu’en solo, proposant des parties classiques ou des tournois, avec ou sans classement. C’est ici que l’on fera face au problème majeur de Full House Poker. De manière très aléatoire, peu importe le jour ou l’heure, rejoindre une partie peut prendre parfois plusieurs essais. Le jeu étant plutôt bien fréquenté et la possibilité étant donnée d’inclure des joueurs contrôlés par le jeu, la désertion des serveurs ne peut être mise en cause. Ainsi, on pourra enchainer les parties un jour et multiplier les échecs de connexion le lendemain. Les tournois mettent également du temps à se lancer. Il arrivera parfois que tous les joueurs requis soient présents mais que la partie ne se lance que quelques minutes plus tard : le temps pour quelques joueurs lassés de quitter le lobby, laissant s’ouvrir le jeu sur une table à moitié vide. Des soucis fort regrettables qui devront être réglés par un patch, sous peine de sonner la glas de ce jeu répondant à merveille à son objectif communautaire. L’association des avatars à un jeu de poker en ligne, le tout appuyé par un système d’accumulation d’expérience est une addition qui fait de Full House Poker un bon jeu dans son utilisation classique.



Et le Texas Heat dans tout ça ? Où sont les jeux, les MS Points que les plus chanceux avaient pu engranger à l’époque de 1 vs 100 ? Que répondre, si ce n’est que le concept ne semble pas encore tout à fait prêt à être ce que l’on avait pu espérer. Les sessions spéciales du Texas Heat vous permettent de rejoindre une partie (avec votre groupe d’amis aussi) composée de trois tables de dix joueurs. Le but est d’être le meilleur de sa table pour progresser vers les supérieures ou à défaut essayer de bien jouer pour ne pas être rétrogradé. Tels les candidats de Koh Lanta, les meilleurs de chaque table peuvent obtenir un Joker leur assurant l’immunité. Sur des grosses mains, il est possible de faire tomber dans ses poches un pourcentage de la cagnotte, celle-ci grossissant après chaque main. A l’issu de ces tournois, et en fonction du thème de la soirée, le joueur empoche un gain d’expérience. Mais pas de cadeaux ? Pas pour l’instant non. Regrettable à l’image de ces parties parfois difficilement accessibles ou composées de plus de bots que de joueurs. Et pour compliquer un peu la tache de nous autre européens, les horaires de ces sessions ne sont pas adaptées, la plupart ayant lieu entre une heure et cinq heure… du matin ! Espérons que ces parties spéciales seront amenées à évoluer pour devenir enfin le rendez-vous communautaire incontournable que l’on espérait. En attendant, Full House Poker reste un très bon choix pour plumer virtuellement ses amis.

  • 31.03 à 11:31

    je l’ai acheté et c’est vraiment plaisant, bien foutu cette ambiance avec les avatar, c’est du coup beaucoup moins ennuyant que texas hold em etc…

  • 31.03 à 04:47

    perso, même si je n’ai pas joué à ce FHP (j’aime pas les jeux de cartes en même temps), je peux dire que je regrette vraiment que Microsoft ait abandonné 1 vs 100. C’était un rendez-vous excellent, qui pouvait réunir tout le monde, on testait sa Culture générale etc.

Actu 24/24

+

On en parle aussi