30.05.2011 à 15h23 par - Rédacteur en Chef |Source : Rédaction

Sega Rally Online Arcade

Quinze années ont passé et le mythe est toujours aussi vivace. Fer de lance de Sega sur le territoire de l'arcade et des consoles 32bits au milieu des années 1990, Sega Rally est de retour sur Xbox 360. Aux antipodes du réalisme et faisant toujours la part belle au matraquage d'accélérateur, cette version Online Arcade nous était présentée comme un hommage à la série. Mais à trop vouloir regarder dans le rétroviseur, Sega Rally ne risque-t-il pas de rater son virage ?

Pédale dure

Avant de nous faire voyager en images et en musique avec REZ et bientôt Child of Eden, Tetsuya Mizuguchi fut aux commandes de l’équipe derrière le premier Sega Rally. Le studio AM5 est certes moins célèbre que son confrère AM2 (Virtua Fighter, Shenmue) mais a lui aussi créé ses hits. Et de tous, c’est courir au volant de la Toyota Celica et la Lancia Delta qui offrit sans aucun doute l’une des expériences les plus marquantes. Après le faux pas Sega Rally 2006 sur Playstation 2, la licence était revenue en force sur Xbox 360. Communément appelé Sega Rally Revo, ce titre offrait une expérience à la fois fidèle et originale, débridée comme très technique et qui avait convaincu la critique. C’est sur cette base et surtout celle de Sega Rally 3 (sorti sur Arcade en 2008) que s’est construit Sega Rally Online Arcade. Une inspiration qui se ressent dès l’affichage du menu, le même que celui de Sega Rally Revo, animé par la même musique. Le titre nous donne le choix en solo entre championnat, course classique, course rapide et contre-la-montre. La première bonne surprise vient du multijoueur qui au-delà des parties en ligne offre la possibilité de s’affronter à deux en écran partagé. Une option de plus en plus rare qui a le mérite d’avoir survécu ici. Sur le Xbox Live, il est possible de voir s’affronter jusqu’à six joueurs dans différents modes et l’expérience est plutôt bonne et dénuée de lag. Enfin, les fonctions en ligne interviennent en mode contre-la-montre, permettant de télécharger la voiture fantôme des autres joueurs. Le meilleur moyen d’améliorer ses performances.



Parce que Sega Rally c’est ça : l’accélération maximale et la recherche du dixième de seconde qui fait la différence. Cette mouture Online Arcade ne déroge aucunement à la règle en offrant une conduite nerveuse et tout en dérapages, dans la plus grande tradition de la série. L’habitué mettra moins de dix secondes à avoir la voiture bien en mains. Comparativement à Sega Rally Revo, la maniabilité se veutmême plus accessible, les véhicules gagnent en stabilité dans les courbes rapides et on pilote avec une maitrise totale. Bien entendu, si vous n’avez jamais essayé un Sega Rally avant celui-ci, il faudra s’habituer à une voiture qui se met en travers au moindre coup de volant et à la quasi inutilité du frein. La méthode est toujours la même : on arrive à fond, on relâche l’accélérateur et on se met en travers au plus près du point de courbe pour conserver une vitesse maximale. Et force est de constater que la recette fait toujours effet. Mais pour arriver à des résultats convaincants, l’utilisation de la transmission manuelle est plus recommandée pour prendre les virages serrés sans même avoir à freiner. Pour brûler la gomme sur l’asphalte, Sega Rally Online Arcade propose une douzaine de véhicules issus de la précédente version sur consoles (et non ceux de Sega Rally 3). On retrouvera donc Subaru Impreza, Mitsubishi Lancer Evolution IX, Peugeot 206 et d’autres véhicules plus "exotiques" comme un buggy ou un 4×4. Pour la touche nostalgique, on retrouvera avec plaisir la Lancia Delta et la Toyota Celica du premier opus. Dommage pour le coup d’avoir écarté la surpuissante Lancia Stratos. Cela dit, ces véhicules ne se différencient guère au niveau des performances… Et il n’y a malheureusement pas que cela qui manque de variété.

Evolution douce

La part principale du gâteau en solo est le mode championnat et on retrouve avec plaisir le système de progression classique des Sega Rally. Alors que l’épisode Revo proposait une approche académique de la course, ce Online Arcade revient à la méthode consistant à partir dernier et à gagner des places pour être premier à l’issue de l’ultime épreuve. Le championnat se compose de trois courses de deux tours chacune. Si l’on arrive quinzième sur vingt à la fin du premier circuit, on démarre le second à cette même place. Et ainsi de suite jusqu’à la première place qui permet l’accès à un quatrième circuit pour un dernier duel. L’approche est résolument arcade et fera plaisir aux fans. Ces derniers retrouveront même, dans la partie course classique, le premier circuit du tout premier Sega Rally : Desert’95. Les retrouvailles font chaud au cœur même si par le passé onse souvient que la version Dreamcast de Sega Rally 2 proposait ce tracé de fort belle manière. Cette course est l’occasion de faire revivre le duel des deux véhicules d’époque et on en viendrait presque à regretter que les deux autres tracés, forest et le superbe mountain n’aient pas été inclus. Tout ou presque est donc parfait pour le fan de série ? Et bien malheureusement non. Car lorsque l’on a déjà joué aux précédents opus, on ressent très rapidement une grande sensation de déjà-vu… Tout ça sur un contenu très maigre. Cinq circuits. Voilà la totalité des tracés proposés par Sega Rally Online Arcade. Ce ne serait pas vraiment un problème pour un jeu proposé à 800 MS Points s’il était autre chose qu’un portage de Sega Rally 3.



Cette dernière version du jeu de courses de Sega a sa légitimité sur les bornes d’arcade mais se heurte à un souci de taille sur Xbox 360 : Sega Rally Revo. Pour rappel, les tracés de Sega Rally 3 sont à quelques virages près un assemblage de plusieurs tronçons de circuits de Revo (le circuit Lake Side est le seul qui parvient, en partie, à tirer son épingle du jeu). Après les quelques minutes de joies provoquées par les retrouvailles avec ce gameplay efficace (la déformation des pistes étant en plus toujours de la partie), la déception est bel et bien présente. On espérait des tracés inspirés par les précédents jeux et on se retrouve avec le portage d’un jeu étant déjà lui même une adaptation d’un autre plus ancien. Si l’on n’est pas ou peu coutumier de la série et que l’on apprécie ce type de gameplay arcade alors oui, ce Sega Rally vaut le coup d’être essayé et adopté. De plus, sa réalisation se situe dans la tranche haute du catalogue Xbox Live Arcade en offrant une prestation proche de celle du très joli Sega Rally Revo. Même constat niveau sonore, les musiques passe-partout et le bruit des moteurs, bien que naturellement loin d’un quelconque réalisme, sont agréables à écouter. Mais si l’on est un habitué ou carrément un aficionado, on peut difficilement trouver ici de quoi à étancher sa soif. Et dans un cas comme dans l’autre, on trouvera en Sega Rally Revo la même chose en plus complet, pour un prix aujourd’hui dérisoire. A moins que la perspective de pouvoir inscrire ses records sur de nouveaux classements suffise à motiver les férus du chronomètre.

Actu 24/24

+

On en parle aussi