News

05.07.2011 à 10h03 par - Rédacteur |Source : Gamesindustry

Rockstar laisse tomber la Team Bondi et ses futurs projets

C’est une nouvelle très surprenante que nous fait parvenir le site GamesIndustry. En effet, d’après nos confrères, le studio de développement australien aurait été prié de se chercher un nouvel éditeur. Le site aurait récupéré l’information comme quoi l’éditeur américain Rockstar aurait tout simplement décidé de se retirer suite au développement chaotique de L.A. Noire qui aura englouti de grosses sommes d’argent pendant de nombreuses années.

On apprend également que l’éditeur envisageait même à une époque de racheter une bonne partie du studio pour le renommer en Rockstar Sydney, avant de voir leur relation se dégrader au fil du temps. Une époque désormais révolue, même s’il faut espérer que les développeurs de la Team Bondi parviendront à attirer un nouvel éditeur. Et ce ne sera pas forcément évident vu les déboires passés.

Rappelons que L.A. Noire est devenue la plus grosse production vidéo-ludique australienne de tous les temps en terme de budget de développement, et de loin. De quoi freiner les partenaires potentiels qui n’y verraient qu’un gouffre financier, et cela même si le président du studio assure que les délais de développement de leurs prochains projets seront plus courts.

  • 06.07 à 01:28

    Ouf !!! Je n’ai même pas eu le courage d’aller jusque la fin du soft …
    Les lauriers pour Rockstar bah il va comprendre quand il va devoir coder un moteur pour son futur jeu …
    Sans la technique apportée par RS le jeu aurait eu beaucoup moins de succès et ils ont aussi du bien comprendre que le Motion scan c’est beau mais ça coûte cher et c’est limité .

  • 05.07 à 04:18

    J’ai lu aussi que cette conslusion était due au boss de Bondi qui n’acceptait pas que R* récolte les lauriers du succès de LA Noire. Non seulement il serait responsable du développement chaotique mais serait aussi un vrai tyran avec ses employés, en leur imposant des délais intenables et des heures supp non-payées.

    C’est pas tous les jours la fête du slip dans l’univers du jeu vidéo…

  • 05.07 à 08:29

    Pourtant, vu leurs façon de traiter leurs employés comme de la merde et de ne pas leurs payer les heures supplémentaires, ils avaient tout pour s’entendre ces deux la.

On en parle aussi

Planning

+