22.05 à 17h32 par - Rédacteur |Source : Rédaction

Minecraft Xbox 360 Edition

Voilà un peu plus de trois ans que les joueurs PC ont découvert Minecraft, un véritable OVNI vidéo-ludique né de l'esprit du développeur suédois Markus Persson. Notch, comme il aime se faire appeler par la communauté geek, n'imaginait certainement pas à l'époque que son titre sans prétention deviendrait un véritable hit, adulé par de nombreux joueurs. Il n'en fallait pas plus pour que Microsoft en personne s'intéresse d'un peu plus près au projet avec dans l'idée de le porter sur sa console de salon.
Au commencement il n’y avait rien

Minecraft c’est avant tout un concept. Lâché au milieu de nulle part, le joueur se retrouve livré à lui-même avec pour seul et unique but de survivre dans un milieu généré aléatoirement. Pour s’en sortir, il lui faut alors détruire son environnement pour mieux le reconstruire, en créant des outils et des armes, entre autres, qui lui permettent d’acquérir des ressources indispensables s’il souhaite donner de nouvelles dimensions à son aventure. Finalement le concept de Minecraft, c’est cela, du moins c’était cela avant que le titre imaginé par Notch ne se voit affubler de multiples mises à jour gratuites. C’est d’ailleurs cet esprit initial que découvriront les joueurs en lançant Minecraft Xbox 360 Edition. Se basant sur la version bêta 1.6.6 du jeu original, les développeurs écossais de 4J Studios (déjà connus pour avoir porté des jeux comme Perfect Dark ou encore Banjo & Kazooie) ont sciemment décidé de limiter l’univers du titre. Les joueurs ayant déjà goûté aux joies du crafting sur ordinateur ne s’étonneront donc pas de constater l’absence de PNJ, d’expérience, d’Enderman, de blocs d’argile en quantité acceptable, d’un mode construction et de bien d’autres choses. De même, pour d’obscures raisons, le monde généré ne dépassent pas 1024 blocs sur 1024, une surface qui parait honnête durant les premières heures de jeu mais devient finalement relativement étouffant à mesure que les constructions sortent du sol.



Côté graphismes en revanche, rien ne change. A l’heure où les remakes subissent un lifting en haute-définition, cette version Xbox 360 de Minecraft affiche avec fierté la corpulence de ses pixels au risque de rebuter les inconditionnels de l’Unreal Engine 3. Et pourtant, du haut de ses collines taillées à la serpe, le jeu s’affiche tout autrement, exhibant ses courbes et dévoilant une partie de son cachet atypique. Une partie seulement car l’autre partie se situe sous la surface même de l’aire de jeu. Une fois équipé d’une pioche, de torches et de tout autre outil susceptible de vous aider dans votre quête de ressources, il est ainsi possible de ramasser chacun des blocs qui compose le jeu. Bois, terre, pierre, sable, fer, or, diamant sont autant d’éléments qu’il est possible de récupérer et qui, une fois assemblés, vous permettront de construire des outils plus performants, des structures habitables – ou non – et même des meubles ou des objets déco.

Attila, Eiffel et Damidot sont dans un bâteau

Vous l’aurez donc compris, il n’y a pas vraiment de but dans Minecraft. Pas de boss, mais des ennemis ; pas de niveaux mais quelques donjons. Au final la partie se construit à l’image du ou des joueurs qui y prennent part. Jouable jusqu’à quatre en local (à condition de posséder une télévision haute-définition) et bien plus en ligne (on ne peut visiter que les mondes des amis, ou celui des amis des amis à condition que ceux-ci soient présents dans le monde en question), la puissance du jeu de Notch se situe principalement dans sa liberté d’action, que l’on soit seul ou à plusieurs. Ainsi, on peut choisir d’aller éradiquer la vermine qui trouve refuge dans les grottes sombres et qui sort une fois la nuit tombée, ou bien se lancer dans des constructions à grande échelle pour reproduire des villages, des monuments ou d’autres structures qui n’auront de limites que votre imagination. Les apprentis mineurs quant à eux s’empresseront de creuser en profondeur pour dénicher de la lave ou des éléments rares pendant que les adeptes du home sweet home resteront bien au chaud pour agencer et meubler leur habitat fraichement construit. Mais ce n’est pas tout puisqu’il est également possible de réaliser des plantations (blé, canne à sucre, arbres, …), de croiser divers animaux (loups, poules, vaches, cochons, moutons, …) et diverses autres choses qui vous tiendront en haleine pendant de nombreuses heures.


Principale différence avec la version originale, Minecraft Xbox 360 Edition possède une fonctionnalité qui simplifie grandement le crafting. En effet, il n’est désormais plus nécessaire de tâtonner des heures afin de trouver la bonne formule pour créer un objet, ou même d’user quelques clics sur la page Wikipédia du jeu puisque tout se fait automatiquement via l’atelier. Il suffit donc de sélectionner l’objet à crafter pour le créer d’une simple pression du bouton A, à condition bien entendu de posséder tous les éléments requis à sa construction. Une fonctionnalité inédite, et certainement indispensable pour éviter de plomber le gameplay. Au final, cette version de Minecraft se joue avec la souplesse d’un FPS traditionnel, avec la possibilité de passer d’un objet à l’autre à l’aide des gâchettes. La bande-sonore quant à elle fait le strict minimum mais le fait diablement bien. Les musiques calmes et douces s’accordent parfaitement avec l’esprit détente du titre, et contrastent à merveille avec les hurlements des zombies ou l’allumage d’une mèche de creeper, effet garanti. Les différents modes de difficultés quant à eux viendront combler les attentes des joueurs qui souhaitent jouer sans s’occuper des monstres qui rôdent ou, à l’inverse, mettre du piment dans votre vie de mineur accompli.

Malheureusement tout n’est pas rose dans le monde imaginé par Notch puisque quelques bugs gênants s’invitent régulièrement dans l’aventure. On pense notamment à celui qui oblige le joueur à décoller le lit d’un mur histoire de ne pas être dérangé durant son sommeil. Espérons toutefois que les équipes de 4J Studios s’empressent de corriger le tir lorsque les mises à jour gratuites viendront agrémenter le titre de nouvelles fonctionnalités – une compatibilité Kinect est déjà annoncée – et de nouveaux éléments.

http://www.dailymotion.com/video/xql5mp

  • 25.05 à 07:51

    [quote="MethodB":1u5hr57z]Mérité c’est un excellent jeu, et les MàJ régulières vont l’améliorer encore plus.[/quote:1u5hr57z]

    oui ben ça serait bien qu’ils annoncent leur mise à jour justement, j’ai pas envie d’attendre ans pour une mise à jour ^^

  • 25.05 à 03:51

    Mérité c’est un excellent jeu, et les MàJ régulières vont l’améliorer encore plus.

  • Dou
    24.05 à 11:13

    Effectivement le 19 est valable à partir du moment ou on adhère au jeu. Inutile de noter ce genre de jeu pour une personne qui n’adhère pas au principe du jeu.

    Mais j’espère que cette note (tout à fait correcte à mon gout) portera certains joueurs réticents à essayer ou ré-essayer cette perle.

  • 23.05 à 04:45

    [quote="ravensix":2g4135gd]d’accord avec le test 8)
    par contre 19 en offline et 18 en ligne, ça devrait être le contraire, on s’amuse bien plus entre amis :bravo:
    et pour moi le gros point noir du jeu c’est quand même le système dhébergement :|[/quote:2g4135gd]

    Attention, 19 n’est pas la note Offline, mais la note Globale…

  • 23.05 à 02:11

    [quote="ravensix":3d924mz8]d’accord avec le test 8)
    par contre 19 en offline et 18 en ligne, ça devrait être le contraire, on s’amuse bien plus entre amis :bravo:
    et pour moi le gros point noir du jeu c’est quand même le système dhébergement :|[/quote:3d924mz8]
    On peut jouer entre amis en local, la note générale n’est pas forcément une note solo :wink:
    Et oui l’hébergement, plus quelques bugs d’affichage ou de lag présents lors du jeu en ligne m’ont obligé à retirer un point sur la partie online.

    Pour la remarque sur la sur-notation, j’ai envie de dire chacun ses goûts, j’ai précisé à la fois dans le test mais également dans la conclusion que le jeu était réservé à un certain public. A partir du moment ou l’on rentre dans la catégorie que j’ai décrit, Minecraft est un véritable régal.

  • 23.05 à 10:39

    d’accord avec le test 8)
    par contre 19 en offline et 18 en ligne, ça devrait être le contraire, on s’amuse bien plus entre amis :bravo:
    et pour moi le gros point noir du jeu c’est quand même le système dhébergement :|

  • 23.05 à 09:30

    [quote="Dobermann X":1a0n9nze]Voilà un bel exemple de sur-notation…[/quote:1a0n9nze]

    J’aurais pensé comme toi il y a 2 semaines, mais force est d’admettre que maintenant que je l’ai essayé et bien, j»ai bien du mal de décrocher.
    Cette sensation de non-limitation est très agréable pour l’anciens gros fan des Lego® que je suis

  • 23.05 à 06:38

    [quote="Dobermann X":2y7327f0]Voilà un bel exemple de sur-notation…[/quote:2y7327f0]

    Quoi qu’on en dise un test c’est forcement subjectif.

  • 23.05 à 06:13

    Voilà un bel exemple de sur-notation…