1st Look

17.06.2012 à 11h30 par |Source : Rédaction

1st Look E3 2012 > Tomb Raider

Lara Croft ne cesse de se faire attendre. Encore une fois présent à l’E3, il faudra toutefois patienter jusqu’à l’année prochaine avant de mettre les mains sur ce Tomb Raider. Et au vu de la présentation à laquelle nous avons assisté, on ronge carrément nos freins ! Aux antipodes des derniers épisodes de la saga, on y découvre une Lara qui va vivre sa toute première aventure et qui va la changer à tout jamais. Et si certaines mauvaises langues ne cessent d’affirmer que cette nouvelle épopée n’est qu’une copie de celles de Nathan Drake, il n’en est rien. Ou presque.




Lara comme vous ne l’avez jamais vue

Echouée sur une île mystérieuse et seule pour y faire ses premiers pas, Lara ne sait pas encore ce qui l’attend. Et elle va en baver, oh oui, même plus que Nathan Drake, aux aventures déjà spectaculaires sur le monolithe noir de Sony. La présentation démarre donc avec Lara, seule, et déjà pas mal amochée. A la recherche du reste de son équipe (ou de n’importe qui pouvant lui venir en aide même), elle explore les environs à coup de séances de grimpettes et d’équilibre qu’on ne recommanderait pas. Visuellement très soignés, les alentours regorgent de détails et très vite Lara se retrouve face à la carcasse d’un coucou suspendu qu’il faut escalader pour progresser. Un moment qui nous a immédiatement rappelé le passage du train d’Uncharted 2 suspendu dans le vide. Clin d’oeil à la série très certainement, il est indéniable que ce Tomb Raider s’en inspire mais comme l’a toutefois fait la franchise de Naughty Dog avec celle de Crystal Dynamics.


Mais s’il y a un aspect encore bien gardé secret jusqu’à présent, c’est la survie. Après avoir trouvé les restes d’un feu de camp tout juste mis à l’abri d’une pluie battante, Lara, grelotant, parvient à allumer un feu pour se réchauffer et, accessoirement, rester en vie. Ces feux de camp serviront par la suite à améliorer vos armes ainsi que ce qui semble être des compétences propres à Lara (mais nous n’en sommes pas totalement sûrs, point esquivé par les développeurs. En revanche chaque animal tué rapporte de l’expérience). Ils serviront aussi de QG pour se reposer et laisser la nuit passer comme c’était le cas dans ce qu’il nous a été montré. Mais il faut manger, et la jeune et frêle Lara (à la « performance » saisissante de réalisme, on ressent parfaitement ses émotions) va devoir se salir les mains. Elle explore donc la jungle (qui ne semble vraiment pas formatée dans des couloirs, mais bien ouverte, du moins en partie) à la recherche d’une proie mais surtout, d’une arme ! Chose faite avec un cadavre suspendu à une branche (et membre de l’équipage de Lara, ça annonce la couleur) avec un arc sur lui. Après l’avoir récupéré et s’être immédiatement rétamée au sol, Lara se met donc à la chasse et ne tardera pas à croiser un cerf. Manque de pot pour lui, il se fera dépecer de manière assez explicite après s’être pris quelques flèches bien placées. A table !

Beaucoup de questions, peu de réponses

A la manière de Lost, on n’a cessé de s’interroger sur cette île et ce qu’il s’y passait. Plusieurs fois, Lara a trouvé des restes de campement sur son chemin, sans jamais croiser personne toutefois, à l’exception du macchabée suspendu. L’ambiance, pesante, n’augure rien de bon et on ne s’est jamais senti aussi seule que Lara, complètement perdue dans cet environnement hostile. Mais le talkie-walkie trouvé lors de ses escapades finit par parler, et ce n’est autre qu’une de ses amies Sam au bout de l’appareil. Rassurée, Lara va alors tenter de la rejoindre en trouvant chemin à travers des catacombes décidément peu rassurantes. Que font tous ces crânes et ossements ici ? On ne sait pas et honnêtement, on ne veut pas le savoir. D’ailleurs, on passe au travers de ces catacombes en descendant le long d’une échelle sans savoir où l’on va atterrir et qui rappelle fortement la « hatch » pour tous fans de Lost qui se respecte. Simple coïncidence ou clin d’oeil volontaire ? Un peu des deux sûrement, ce qui n’empêche pas Lara de réussir à s’y frayer un chemin et de rejoindre l’air libre.


Et peu de temps après, on y retrouve Sam ! Heureuse, Lara se précipite alors vers elle avant de se rendre compte qu’un homme inconnu au bataillon l’accompagne. Lara ne le sent pas très bien, et nous non plus d’ailleurs. Et quand ce dernier prend tout à coup Sam en otage, les choses s’enveniment. Lara le tient en joue avec son arc et le suit dans sa tentative de fuite, avant qu’elle ne se fasse prendre dans un piège à loup. L’autre prend la fuite, Lara elle reste clouée au sol. Bloqué, avec seulement un arc en main, la tension monte. L’écran s’assombrit, le vent souffle fort, et Lara sait que quelque chose arrive. Pour peu, on aurait pu croire à la fumée noire de Lost, encore une fois, mais il n’en est rien. Ce sont des loups qui soudainement attaquent Lara et qui, grâce à une aide à la visée en slowmotion, parviendra à s’en défaire de justesse. Le reste du groupe trouve ensuite Lara et la libèrent pendant qu’elle leur explique ce qui s’est passé. Ils partent alors à la recherche de Sam, tandis que Lara se repose et part explorer les alentours avec un membre de l’équipage resté auprès d’elle. Toujours ouverte, la jungle offre plusieurs chemins possibles jusqu’à un temple recouvert de peintures mystérieuses et qui, bien sûr, aiguille la curiosité des deux comparses.

Après avoir upgradé une arme improvisée pour ouvrir le temple, Lara et son collègue y pénètrent et y trouvent les vestiges d’une civilisation inconnue, mais remarquent aussi les bougies encore allumées. Ce qui veut dire qu’ils ne sont pas seuls (et que les problèmes arrivent). Des mercenaires déjà en poste débarquent et prennent notre héroïne en otage, qui doit se demander dans quel pétrin elle s’est fourrée. Emmené à l’extérieur avec d’autres captifs (dont un qui tente de s’enfuir et est abattu dans la foulée), ces mercenaires aux motivations inconnues brûlent tous les alentours, y compris le temple, ce qui fait place à des effets pyrotechniques bluffants, comme si on n’en avait pas suffisamment pris plein les yeux. Et dans tout ce chahut, Lara profite d’une brèche pour s’enfuir à la manière d’un Sam Fisher, en toute discrétion et dans l’ombre. Malheureusement pour elle, elle est vite rattrapée par un des vilains, ce qui donne lieu à une lutte au corps à corps avec une arme entre les deux. Soudain, un coup de feu retentit. Le mercenaire, qui s’est pris la balle en plein visage, s’écroule, mais respire encore au sol. C’est pas beau à voir, et le voir à l’agonie de la sorte nous met véritablement mal à l’aise. Lara, encore sonnée, le visage recouvert de sang, peine à garder les pieds sur terre. Traumatisée même, l’émotion de cette scène nous envahit et il est difficile d’y rester insensible, tant la mise en scène et le comportement de Lara sont plus que réussis. Et on commence à comprendre en quoi ce voyage va la changer à tout jamais.

http://www.dailymotion.com/video/xrbfzj

Bluffant, saisissant, captivant, génial et j’en passe, les qualificatifs ne manquent pas pour ce Tomb Raider nouveau. Et bien qu’il nous reste encore à voir beaucoup de choses, on est plus que confiant quant à la qualité du titre de Crystal Dynamics qui est déjà l’un des plus gros jeu de 2013. On a hâte de découvrir une Lara comme on ne l’a jamais vue auparavant.
  • 17.06 à 06:32

    ça me rassure un peu cette preview car la vidéo à l’E3 m’a fait hérisser les poils. Je n’y ai vu qu’une grosse copie d’uncharted, dans ses qualités comme dans ses défauts (couloir, action bete et bourrine). Uncharted est un super jeu mais les Tomb raider avec leur approche plus "exploration/reflexion" étaient une superbe alternative (d’ailleurs les phases de gun fight étaient aussi minables qu’inutiles). Il ne faut surtout pas que ce reboot jette ces principes à la poubelle sous prétexte qu’il arrive enfin à proposer des scènes de gun fight qui ont la classe ! De l’action qui décoiffe et bien mise en scène, c’est pas ça qui manque, on en a dans [u:259nlvac]tous[/u:259nlvac] les jeux, j’attend de ce Tomb Raider, une exploration encore plus immersive et libre et de la reflexion bien pensée notement si elle implique des concepts de survie (dont les dév ne semblent pas pressés de nous parler concrètement). Bref, cette preview me rassure par rapport à l’E3 mais qu’à moitié tout de même…

  • 17.06 à 04:30

    Ohlala bordel ! C’est quoi ces horribles flèches qu’ils ont dans leur dos ces ennemis ?! C’est juste un putain de sprite ! Pourvu que ce soit temporaire ! (mais j’en doute car un détail aussi simple aurait dû être fait dès le début, surtout qu’il est présenté en gros plan durant cette cinématique qui est très laide !)

    Prions ensemble pour qu’ils ne laissent pas ce genre de détails de côté !

  • 17.06 à 02:06

    Malgré toutes les critiques qu’il subit, ce petit jeu me fait quand même envie. Et ce n’est pas ce 1dt Look qui changera mon avis (finalement il apprend peu que l’on ne sache déjà).

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+