News

29.08.2015 à 00h53 par

[Dossier] Metal Gear Replay

Metal Gear Solid : Peace Walker (1974)

 

Introduction : Suite aux événements de Snake Eater (impliquant la mort de The Boss) . Le Major Zero, accompagné de Para-Medic, Sigint, Ocelot, Eva et Big Boss utilisent l’Héritage des Philosophes afin de fonder les Patriotes ( La-li-lu-le-lo) et de réaliser le rêve de The Boss : unifier un monde qui était séparé en deux blocs distincts, l’Est et l’Ouest. Alors qu’ils avaient tous un but semblable, il y a eu une différence notable sur la façon de faire et c’est ainsi que Big Boss (ainsi qu’Ocelot et Eva qui resteront en tant qu’espions) quittera les Patriotes au grand désespoirs de Zero. En effet, Zero, pris de folie suite au pouvoir que lui conférait les Patriotes, souhaitait contrôler le monde alors que Big Boss (se sentant utilisé en tant qu’icône) souhaitait laisser l’humanité choisir et donner un réel sens à la vie des soldats qui ont souvent été abandonnés sur le front après une bataille. Ils ne seraient plus des pions.  Le rêve de The Boss se scindera en deux. D’un côté Cipher (Zero) qui contrôlera l’information et qui tentera de contrôler toute la population grâce aux nanomachines et Outer Heaven (Big Boss) qui pense qu’il est préférable de laisser les soldats décider par eux-mêmes et il créera MSF (Militaire Sans Frontière) avec Kaz Miller (qu’il rencontrera après lui avoir sauvé la vie alors qu’ils étaient ennemis). Avant son départ, Zero eu le temps de lancer son projet : ‘Les Enfants Terribles’. Des clones de Big Boss qui lui serviraient d’assurance si ce dernier se retournerait contre lui.

Nous nous retrouvons en 1974 (en Colombie) avec Big Boss (qui refuse son titre et demande qu’on l’appelle Snake). Ce dernier entraînait ses hommes de la MSF avant que Kaz n’arrive afin de lui présenter des ‘invités’. Tout d’abord Vladimir Zadornov (un agent du KGB sous la couverture du Professeur Galvez) et la belle Paz Ortega (jeune étudiante torturée par la CIA). Zadornov commençait à évoquer le problème d’une présence militaire au Costa Rica qui ne pouvait venir du pays puisque l’armée du Costa Rica a été abolie. La présence militaire est celle de la CIA. Le pays ne pouvant se défendre, Zadornov et Paz implorent Big Boss et Kaz de leur venir en aide en contrepartie d’une base militaire (une plateforme offshore qui deviendra la Mother Base de MSF). Zadornov finira par être très rapidement soupçonné par Big Boss et il avoua finalement qu’il venait bien du KGB et que sa demande n’était pas une question de ‘PAIX’, mais une question de guerre entre le KGB et la CIA. Alors que Big Boss ne souhaitait pas s’impliquer dans cette histoire, il changea rapidement d’avis lorsque Zadornov lui fit écouter une cassette audio enregistrée au Costa Rica et laissant entendre très clairement la voix de The Boss. Tourmenté par cette nouvelle, Big Boss accepta tout en prétextant qu’il le faisait pour Paz, même si c’est bien la supposée présence de The Boss (pourtant morte de ses mains il y a neuf ans) qui lui fit accepter cette mission à hauts risques.

Lors de cette mission, Big Boss découvrit la présence de missiles nucléaires et fit la rencontre d’Amanda (commandant du front de libération Sandiniste) et de son jeune frère Chico qui rejoindront le leader charismatique. Big Boss fit également la rencontre de Huey Emmerich qui avait été recruté (ainsi que le Docteur Strangelove) par un dirigeant de la CIA, Hot Coldman. Coldman était également celui qui tirait les ficelles lors des événements de Snake Eater en planifiant la mort de The Boss. Huey expliqua à Big Boss que Coldman avait comme projet une arme de dissuasion ultime du nom de Peace Walker. En effet, en cas de conflit nucléaire, la psychologie humaine et ses remords sont à prendre en compte. Lorsqu’un pays est victime d’une attaque nucléaire, il faut avoir le courage de répliquer et de tuer des millions d’innocents. Et c’est justement un problème que n’aura pas le Peace Walker. Ce Metal Gear sera totalement indépendant grâce à une IA extrêmement développée. Cette IA sur laquelle travaille notamment Strangelove sera capable de prendre la décision de contre-attaquer n’importe où dans le globe et à partir de n’importe quel endroit. Suite à toutes ses informations Big Boss recruta Huey afin de construire son propre Metal Gear au cas ou le besoin s’en ressentirait. Snake fit face à une armée lourdement armée (notamment des LAV, des tanks et autres Hind-D) mais également face à de nombreuses machines (contrôlé par des IA) dignes d’être des Metal Gear (sans posséder la capacité d’une frappe nucléaire toutefois) : Pupa, Chrysalis et Cocoon. A chaque victoire, Big Boss envoya les IA encore en état de marche à Huey sur la Mother Base afin de l’aider dans la création du Metal Gear de type Zeke.

Alors que Snake continuait son infiltration, il fut fait prisonnier et torturé par Strangelove. En effet, cette dernière idolâtrait The Boss et elle ne pouvait croire qu’elle avait trahi son pays. Strangelove disposait de tous les renseignements officiels (personnels et professionnels), mais elle avait besoin de savoir la vérité, pour elle et pour finaliser l’IA de Peace Walker. En effet, Strangelove pensait que The Boss était la seule personne capable de penser rationnellement et donc d’être l’esprit de Peace Walker (ce qui explique l’enregistrement audio de la voix de The Boss) afin de gérer une riposte nucléaire comme il se doit. Malgré la torture, Snake ne donna aucune information concernant son ancien maitre et pu s’échapper de sa cellule afin de retrouver le Peace Walker qui était finalement terminé. Coldman indiqua alors à Snake que Peace Walker fera une démonstration de sa puissance et que la cible était la Mother Base. Mais le Peace Walker étant une arme de dissuasion, il faut une première frappe ennemie pour que le Metal Gear riposte et c’est dans cette optique que Coldman indiqua à Big Boss (entouré de garde) que de fausses données d’une attaque soviétique sur les États-Unis allaient être envoyés. Alors que Coldman alla entrer le code d’activation, Zadornov entra en scène et pris le contrôle de Metal Gear en blessant grièvement Coldman. Zadornov souhaitait lancer un missile sur Cuba et faire porter le chapeau aux américains et faire ‘renaitre’ un communisme qui perdait de plus en plus d’importance. Alors que Zadornov allait tuer Big Boss après l’avoir comparé au Che-Guevara, un leader devenu légende après sa mort, le groupe de Sandinistas commandé par Amanda et les hommes de Big Boss (les soldats de MSF) sont intervenus  afin de stopper Zadornov.

Alors que Big Boss et ses hommes rentraient pour la Mother Base, Coldman active le code d’activation avant de pousser son dernier souffle. Big Boss affronta Peace Walker en vain. Il ne pouvait détruire l’IA et arrêter l’envoi des fausses données. Big Boss contacta l’Etat Major des États-Unis afin de lui prévenir que toutes les données étaient fausses et lui demanda de ne surtout pas répliquer sous peine de provoquer une guerre nucléaire. Afin de prouver son identité, Big Boss décrivit les événements de son débriefing secret lors de la remise de son titre de Big Boss (dans lequel le chef d’état-major était présent). Alors que les conseilleurs de l’Etat Major ne voulaient pas faire confiance à Big Boss, le Peace Walker avançait tout seul en direction de l’océan et brouillait ainsi toutes les fausses transitions, ce qui pu confirmer les dires de Big Boss. The Boss avait de nouveau déposé ses armes et sacrifié sa vie de soldat. Big Boss scruta l’océan et abandonna ainsi le bandana qu’il portait (en signe d’attachement à The Boss) afin d’avoir un futur différent de son maitre. The Boss avait de nouveau baissé les armes, elle l’avait de nouveau rejeté. Pour la première fois, Snake accepta son statut de Big Boss.

«Kaz : Snake ? Tu es toujours là ? Allez, on rentre.
- Je ne rentre pas.
- Hein ?
- C’est terminé.
- Snake, tu ne vas pas …
- J’en ai fini de chercher la vérité.
- Qu’est-ce que tu racontes, Snake ?
- J’étais dans l’erreur.
- Allez, Boss. Tout le monde t’attend.
- Elle m’a trahi, Kaz.
- Elle a fait quoi ?
- Au final, elle a déposé les armes. Et en faisant cela … Elle a rejeté sa vie entière … Moi y compris.
- Que veux-tu dire ?
- En sacrifiant sa vie, elle a renié tout ce qui faisait d’elle un soldat.
- Et tu considère ça comme une traitrise ?
- Je ne ferai pas le même choix qu’elle. Mon avenir sera différent.
- Alors …
- Ouais, c’est ça. À partir de maintenant, appelle-moi Big Boss.«

Alors que tout était terminé, Big Boss et Kaz se doutaient de la présence d’un espion à bord de la Mother Base. En effet, Zadornov s’était échappé plusieurs fois de suite de la Mother Base. Et leurs soupçons étaient fondés puisque Big Boss dû faire face au Metal Gear Zeke (le Metal Gear construit par l’armée de Big Boss) contrôlé par Paz. Cette dernière jouait bien son rôle puisqu’elle travaillait réellement pour Cypher. Son but ? Utiliser le Metal Gear afin de forcer Big Boss à rejoindre Zero de nouveau, une proposition qu’il refusa sans sommation. Après ce dernier combat qui laissa Paz pour morte dans l’océan, Kaz avoua à Big Boss qu’il connaissait le rôle de Zadornov et de Paz et qu’ils a utilisé ces derniers afin de récupérer tout types d’armements ainsi que des finances et bien entendu la plateforme offshore (Mother Base) afin d’agrandir MSF. Big Boss leader incontesté, n’était pas forcément du même avis. Même s’il se félicitait des avancées de son armée, il n’appréciait pas forcément que le monde soit au courant de l’existence de son organisation et qu’ils seraient chassés, que le monde tentera par tous les moyens de les éliminer et qu’ils devront se battre pour survivre.

«Big Boss : Nous abandonnerons nos pays. Nous laisserons notre patrie derrière nous et nous ne ferons qu’un avec cette terre. Nous n’avons pas de nation, pas de philosophie, pas d’idéologie. Nous allons où nous devons aller. Combattant non pas pour le pays, non pas pour le gouvernement, mais pour nous-mêmes. Nous n’avons pas besoin d’avoir des raisons de combattre. Nous combattons parce que nous avons besoin de le faire. Nous serons la force de dissuasion de ceux qui n’ont pas d’autre recours. Nous sommes des soldats sans frontières, notre objectif est défini par l’époque dans laquelle nous vivons. Nous devrons parfois nous vendre. Si l’époque l’exige, nous serons des révolutionnaires, des criminels, des terroristes. Eh oui, cela pourra nous mener droit en enfer. Mais quel meilleur endroit pour nous que celui-là ? C’est notre seul foyer. Notre paradis et notre enfer. C’est Outer Heaven.«

«Kaz : C’est moi. Doucement, bien entendu. Non, Big Boss ne connait pas la vérité … Non Langley n’a pas encore pris sa décision. Ils sont occupés avec leurs propres problèmes. Exact, la Lubyanka est dans le même bateau … Oui, d’autres yeux continuent de nous surveiller, mais aucun signe de contact jusqu’ici. Exactement. C’est une armée non étatique à utiliser selon leur besoin. Ils ont sans doute décidé que cela ne servait à rien de les éliminer pour le moment. Qu’il fallait mieux … Les utiliser. En effet, ils ont … Il y a un site près de l’Angola. Et nous avons validé l’intelligence artificielle aussi … C’est entendu. Au final, une machine reste une machine. ROEM avait raison. Il semble que le temps du changement approche. Les machines sont les mieux pourvues pour se spécialiser dans le traitement des données de haut niveau. Oui … Bien entendu. À propos, des nouvelles des ‘fils’ ? Deux déjà … Vraiment … Mais ils ne sont qu’une police d’assurance, n’est-ce pas ? C’est donc ça l’idée … Je me demande comment Big Boss réagira … Oui. Mais seul l’aspect business m’importe. Comme je l’ai déjà dit, je ne suis ni un ennemi, ni un allié. Je ne suis qu’un associer d’affaires. Ne l’oubliez pas. Oui, je vous tiens au courant … Mon cher Zéro.«

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8

  • 09.09 à 02:36

    MGS1 c’est le meilleur de toute manière 8)
    [quote="Gattuso":2msozpqf]Félicitations pour ce super dossier :)[/quote:2msozpqf]
    Merci :D
    [quote="shakanico":2msozpqf]
    Je n’ai pas fait MGS1 (pas de PS1 à l’époque), j’ai commencé avec le 2. Et c’est chaud pour comprendre l’histoire quand tu débutes par le second opus complétement WTF.[/quote:2msozpqf]
    C’est sur que tu n’es pas forcément tombé sur le "meilleur" du départ :mrgreen:

  • 01.09 à 08:11

    Moi aussi je croyais que Solid Snake était le héro principale de tous les jeux :mrgreen:

    Moi par contre je n’ai jouer que à MGS1…qui selon moi ce suffit très bien tout seul d’ailleurs ;-)

  • 01.09 à 07:05

    [quote="Careiro":6t4r03kk]Bon par contre tu abuse pour Big Boss surtout qu’on en parle beaucoup dans MGS 1 notamment ^^[/quote:6t4r03kk]

    Je n’ai pas fait MGS1 (pas de PS1 à l’époque), j’ai commencé avec le 2. Et c’est chaud pour comprendre l’histoire quand tu débutes par le second opus complétement WTF.

  • 31.08 à 06:59

    Félicitations pour ce super dossier :)

  • 31.08 à 05:28

    Merci beaucoup à vous les gars :D
    Ravis que ça réponde à vos attentes ^^

    [quote="shakanico":3vwjn06d]
    Bravo pour le dossier Careiro, tu es maintenant authorisé à jouer à TPP
    demain :mrgreen:[/quote:3vwjn06d]
    :ptdr: :ptdr: :ptdr:
    Tu n’imagine même pas comment tu peux avoir raison. :mrgreen: Remercions un vendeur tout sauf sympathique …

    Bon par contre tu abuse pour Big Boss surtout qu’on en parle beaucoup dans MGS 1 notamment ^^

  • 31.08 à 12:37

    [quote="shakanico":2ecb1o6a]Y a seulement quelques jours que j’ai compris que je n’incarnais pas Solid snake dans MGS3 mais Big boss [/quote:2ecb1o6a]

    C’est comme je me rappelle encore des haters qui pleuraient quand au bout de 2H de jeu sur MSG 2, snake disparaissait pour laisser place à Raiden haha.

  • 31.08 à 12:15

    Ça n’empêche pas de jouer aux jeux et de les apprécier. Y a seulement quelques jours que j’ai compris que je n’incarnais pas Solid snake dans MGS3 mais Big boss (qui je pensais était un autre surnom de Snake) alors que j’ai fait le jeu à a sortie :cobra: Et pourtant je l’ai adoré.

    Bravo pour le dossier Careiro, tu es maintenant authorisé à jouer à TPP

    demain :mrgreen:

  • 31.08 à 09:15

    Très bon et énorme boulot en effet !!! 8O :bravo:

    J’ai pas tout lu, mais ça m’a convaincu…de ne pas jouer à Phantom Pain :mrgreen:

    Sans déconner c’est Dallas au pays des mercenaires…beaucoup trop compliqué quand on a pas tout suivi.

  • 30.08 à 09:48

    énorme boulot. well done :bravo:

  • 29.08 à 06:36

    Très bon dossier et bien complet tout en étant digeste ^^. Je n’en attendais pas moins de toi Careiro !

On en parle aussi

Planning

+