News

08.06.2016 à 22h40 par - Rédacteur en Chef

Remedy se scinde en deux pour deux nouveaux projets

Quelques semaines après la sortie de Quantum Break, Remedy nous donne une information d’importance concernant son avenir. Calmez-vous, il n’est ni question d’un Alan Wake 2 ou d’un Quantum Break 2 et encore moins de la fermeture du studio. C’est au contraire une bonne nouvelle que nous fait partager le studio finlandais. En effet, dans le but avoué d’accélérer les fenêtres de sorties entre chaque jeu, le studio – fort de quelques 130 employés – va être scindé en deux équipes qui bosseront chacun sur un jeu. Le premier d’entre eux est d’ailleurs une nouvelle licence sur laquelle planche depuis un petit moment le studio en «compagnie d’un nouveau partenaire» qui n’est pas Microsoft. Le partenaire du second jeu – qui est beaucoup moins avancé – n’a pas été dévoilé. Quoiqu’il en soit, il faudra attendre pour en savoir plus puisqu’aucun des deux jeux ne sera dévoilé à l’E3 à cause d’un avancement trop peu important.

Quant à Alan Wake, Remedy n’abandonne toujours pas l’idée d’une suite mais en attendant que cela soit dans les cartons du studio, celui-ci pense avant tout à étendre l’univers du jeu en question par le biais de nouveaux médias. S’il n’a pas précisé lequel, nos confrères de Polygon ont si cela pouvait concerner des comics, des livres des films ou encore une adaptation en série. Ce à quoi Thomas Puha, le responsable de la communication a répondu «oui«.

  • 09.06 à 05:54

    Faudrait que Remedy gonfle son effectif après les déclarations de Sam Lake ("Nous mettons du temps parce que nous sommes un petit studio") alors que le studio bossait seulement sur Quantum Break :lol:

    Je reste persuadé que Remedy continue dans son petit coin Alan Wake 2, je ne peux pas croire que Remedy laisse de côté un projet tant apprécié par le studio.

    Par contre Microsoft doit l’avoir mauvaise de voir Remedy faire un break :mrgreen:

  • 09.06 à 09:34

    Par contre faut absolument qu’ils fassent un Quantum Break 2…ils peuvent pas nous laisser comme ça à la fin du 1.

  • 08.06 à 10:10

    Je vois bien Take-Two éditer le premier jeu.
    Après tout, c’est certainement l’éditeur tiers le plus "proche" de la philosophie d’univers du studio finlandais (Bioshock, Read Dead, Max Payne etc.), il serait donc intéressant pour cet éditeur de soutenir un projet Remedy.