News

22.02.2019 à 15h02 par - Rédacteur en Chef |Source : JeuxVideo.com

E3 2019 : selon JeuxVideo.com, Microsoft y présentera ses deux nouvelles consoles

La next gen en marche ?

La possibilité de voir la nouvelle machine Xbox présentée à l’E3 2019 a été une éventualité très discutée jusqu’ici. Mais depuis ce matin et les affirmations de jeuxvideo.com, les choses semblent se préciser.

Selon un article paru ce matin dans les colonnes de jeuxvideo.com et faisant suite à des investigations menées depuis plusieurs mois par les équipes du site, Microsoft préparerait la présentation de sa nouvelle console de jeu à l’E3 2019. Le site français ne le suppose pas mais l’affirme : la Xbox aux deux déclinaisons (noms de code «Lockheart» et «Anaconda«) sera de la partie à Los Angeles en juin prochain, pour une sortie en 2020. Par ailleurs, toujours selon la même source, Microsoft présentera dans les mois à venir un nouveau modèle de Xbox One, vraisemblablement dépourvu de lecteur disque.

Cette absence de lecteur sera, selon jeuxvideo.com qui confirme les rumeurs en vogue depuis le début de l’année, l’une des caractéristiques du modèle Lockheart, le plus abordable en opposition à l’Anaconda qui prendra le créneau prémium avec un prix de lancement semblable à celui de la Xbox One X (500€). Vous pouvez retrouver les spécificités annoncées dans l’article source.

En marge de cette annonce, jeuxvideo.com déclare que Halo Infinite sera présent à l’E3 2019 et intègrera le line-up de lancement de la prochaine Xbox… Tout en sortant également sur Xbox One.

Enfin, dans un autre article paru ce matin également, le site français fait état d’un partenariat en cours de création entre Microsoft et Nintendo, portant essentiellement sur l’arrivée de jeux du premier sur la console du second, en marge de services tels que le Xbox Game Pass ou le futur service de jeu en streaming. Plus d’informations à retrouver en suivant ce lien.

  • 25.02 à 03:07

    Vous oublier un point important avec le streaming. Le jour où votre ligne internet est en dérangement ou votre box HS, finit le JV jusqu’ rétablissement/réparation ? Nan mais déjà quand internet déconne avec nos consoles actuelles et qu’on peut pas jouer en ligne, on s’emmerde un peu, mais on peut lancer un jeu offline en attendant. Avec le streaming, bah tu fais absolument rien.

  • 24.02 à 08:32

    Effectivement le SELL a publié un résultat du jeu vidéo français en 2018 ici https://www.afjv.com/news/9546_chiffre- … n-2018.htm

    Le démat a progressé de 67% sur l’année 2018 et dépasse les ventes physiques désormais sur console, au temps pour moi.

    Pour la switch le stockage est en cause, les prix prohibitifs de l’eshop aussi, et le fait de n’avoir aucune installation requise car ça reste plaisant de jouer instantanément en insérant sa cartouche.

    La One est majoritairement démat chez moi aussi, mais j’achète très peu de jeux dessus finalement vu les offres style gamepass ou ea access, mon dernier achat remonte à BFV. :lol:

  • 24.02 à 01:16

    Je crois avoir lu cette semaine que là grande majorité des jeux physiques vendus étaient sur Switch (ce qui peut se comprendre vu le peu de stokage sur la console).

    La part de ventes de jeux sur One est de plus en plus grande en démat’.
    Personnellement, j’en fais partie.

    J’ai acheter une X car le lecteur de ma S m’a lâché, et depuis 2 mois, celui de ma X m’a lâché aussi. Et comme ça me fait chier de l’envoyer en Sav car ma console me sert pour Netflix, Amazon, canal, bein, YouTube, j’ai pas envie de m’en passer une paire de semaines, et ben je suis passer en démat. Et j’avoue que c’est bien pratique.

    Il n’y a que pour les grosses sorties où on est désavantagé par rapport aux prix des grandes surfaces au lancement du jeu quand ils font des prix à 50€.

    Ça ne dérange pas les gens d’acheter leurs jeux sur Steam mais dès qu’on touche aux consoles, ça fait un scandale. Je ne comprends pas. Surtout que côté Microsoft, tous les jeux qui sortent seront toujours compatibles avec leurs futur hardwares (un peu comme sur PC).
    Ça ne reste que mon avis, mais je pense que MS a été 10 ans en avance pour le lancement foiré de la One. On voit aujourd’hui qu’ils n’avaient pas totalement tort et que le futur leur donne probablement raison. Google, Amazon, Apple, vont débarquer avec leurs services de JV et Microsoft ne se laisse pas faire de ce côté.

  • 23.02 à 10:39

    Le demat progresse sur console mais il est loin de représenter une majorité des ventes, l’année dernière le marché physique avait encore augmenté son chiffre d’affaire sur console. Il n’y a que sur PC où c’est la norme finalement. Les éditeurs nous racontent depuis des années que la prochaine génération ce sera 100% demat mais le marché console est tout autre.

    Le streaming nécessite une très bonne connexion en plus de ça, ce qui est loin d’être le cas de la plupart des foyers par exemple.

    Bref bousculer les habitudes des consommateurs, et en plus proposer un service qui nécessite la fibre partout pour en profiter convenablement, il y a du boulot avant d’y arriver.

    Le BR ne fait pas des chiffres de dingue mais le support existe toujours, c’est surtout là où je voulais en venir.

  • 23.02 à 10:10

    Il n’y a qu’a voir les chiffres des ventes de jeux démat. C’est en pleine croissance.

    Les ventes Blu-ray je suis pas sur qu’elles soient flamboyantes. Ca fait belle lurette que je n’ai plus acheter de BRD. Et en même temps Netflix compte toujours plus d’abonnés.

    Le cas du livre est un peu particulier. Les liseuses c’est pratique mais ça ne procure clairement pas le même plaisir qu’un livre. Et je parle même pas de la BD ou même en pdf cela ne présente quasiment aucun intérêt.

    Peut être que je m’avance un peu sur le délai que j’annonce…mais je vois vraiment pas comment on pourrait rester sur le long terme avec des consoles et des supports physiques pour le JV.

  • 23.02 à 10:04

    Ça fait des années qu’on entend ça pour les autres produits culturels, on a toujours les blu ray, les livres papiers, les CD et même le retour du vinyle lol. Autant dire qu’avant que ce soit imposé dans le jeu vidéo ce sera pas demain la veille.

  • 23.02 à 10:00

    Les choses vont vite…d’ici 5ans (c’est à dire demain) on y verra nettement plus clair sur le jeu full demat/streaming. Et dans 10, ben on aura peut être l’air de vieux con avec nos consoles.

  • 23.02 à 08:38

    Les constructeurs de console historique qui ont leurs jeux en simple supermarchés seront encore avantagés pendant un temps par rapport aux dématérialisé, les gens leur font confiance et lâche 500 euros sur de l’avenir de la machine, ce n’est pas le cas des projets de console de streaming encore donc il faut relativiser, on a peut être encore une dernière génération de console qui sera physique avant de passer au ttout dématérialiser et la présence de Anaconda est là pour le prouver et il suffit d’attendre la présentation de la PS5 pour sans convaincre avec un lecteur physique BlueRay+.

    Le haut débit n’est pas encore partout et il y a des pays qui n’ont pas encore leurs XboxStore et ou les xbox sont vendus donc il faudra un temps avant que la xbox streaming deviennent la principale machine, des années, en attendant la PS5/Xbox Anaconda domineront.

    Pour ce qui est du manque d’exclusivité xbox, attendons l’E3 et la technique des jeux Anaconda, on verra si le pc portable de monsieur tout le monde peut faire tourner à l’équivalence xbox4, le nouveau Forza 8 en 4K/60ips/Raaytraing, c’est pas gagné, la 2070 coûte aujourd’hui, un bras et l’architecture NAVI raytracing chez AMD ne sortirait quand Octobre 2018 et coutera pleins pots au départ.

  • 23.02 à 07:25

    L’avenir c’est (sans doute) le streaming. Désolé pour les "pro-hardware".

  • 23.02 à 02:46

    J’imagine que la transition se fera tranquillement quand chacun jugera approprié de passer sur une machine plus puissante selon ses attentes.
    Si Microsoft reste sur sa politique actuelle avec une rétro plus poussée, une console aussi bien finie que la X en terme de capacités techniques et de confort j’irai sans soucis dessus par la suite.

On en parle aussi

Planning

+