DossierNews

29.05.2019 à 09h30 par |Source : La Rédaction

Dossier > Xbox Game Studios : Qui sont les studios Xbox ?

Les douze coups de Mimi

Alors que l'E3 2019 arrive très prochainement, l'équipe de Xbox-Mag s'est dit qu'il était temps de se préparer. Cela passe par la création de ce petit dossier retraçant, plus ou moins rapidement, ce qu'il y a d'intéressant à savoir concernant les Xbox Game Studios. Nous vous proposons un récapitulatif des studios en question, sans évoquer celui dédié à l'édition et qui s'occupe donc des deals exclusifs externes avec les studios tiers. Après la lecture, n'hésitez pas à donner votre avis sur vos attentes vis-à-vis de l'E3 2019, en ce qui concerne notamment le parcours des studios chez Microsoft et leurs prochaines productions. Et d'ailleurs, quels sont les studios que vous aimeriez voir rachetés par Microsoft ?

On part maintenant pour la Suède avec le studio le plus cher de l’histoire de Microsoft, mais aussi le plus rentable. En effet,c’est en 2009 que Markus Persson décide de fonder Mojang et de proposer le succès planétaire qu’est Minecraft. Le fameux jeu de construction et de survie est devenu cette année le titre le plus vendu de l’histoire avec 176 millions de copies vendues, une réussite qui a poussé Microsoft a racheter le studio pour la somme astronomique de 2,5 milliards de dollars.

«C’est de la folie ! Ce ne sera jamais rentable !» : Voilà ce que nous pouvions lire sur la toile et pourtant, il faut avouer que le pari semble être une réussite en comptant les nombreux produits dérivés et le film en développement. Entre deux Cobalts, Mojang continue de mettre à jour Minecraft et cela ne semble pas vouloir s’arrêter avec, peut-être, un nouveau pack de textures afin de rendre le jeu bien plus beau qu’il ne l’est sans dénaturer la folle aventure de Minecraft.

Il y avait un rachat de studio annoncé à l’E3 2018 que nous n’attendions pas et c’est clairement celui de Ninja Theory. Fondé en 2000 par des anciens de Guerrilla Cambridge (MediEvil), le studio anciennement nommé Just Add Monsters, se fait rapidement racheté par Argonaut Games afin d’avoir les finances nécessaires pour agrandir suffisamment le staff et mettre en œuvre le projet de Tameem Antoniades : Kung Fu Chaos. Un petit projet qu’il avait lui-même prototypé tout seul dans sa chambre et qui fut totalement accepté par son équipe mais également par Microsoft, ce qui permit de financer la production du titre pour une sortie en 2003. Plutôt bien apprécié, le titre fut malheureusement un véritable échec commercial, à cause notamment d’un manque de communication de la part de Microsoft. Un échec qui annulera alors toute possibilité d’une suite. Un an plus tard, Ninja Theory se libère d’un Aronaut Games qui a fait faillite suite à de nombreux échecs, comme le jeu Catwoman tiré du film tristement célèbre, mais le studio récupère néanmoins au passage certains talents de son ancien propriétaire.

Totalement indépendant, le développeur change de direction. Exit le Party-Game et bienvenue à l’action et à l’aventure. Le studio a déjà les bases de ce que deviendra Heavenly Sword mais malheureusement aucun éditeur ne pense qu’il sera capable de produire un jeu de haute envergure. Aucun… Sauf Sony, au prix néanmoins élevé de la perte des droits de la licence au profit du constructeur. Pas de problème pour Ninja Theory qui arrive à se sauver de la faillite et met en place un titre visuellement impressionnant pour son époque, le tout avec la collaboration d’Andy Serkis (ndlr : comédien, interprète de Gollum entre autres). Le titre débarque en 2007 en s’attirant certains mérites, notamment en étant une claque technique pour l’époque. Mais Heavenly Sword ne sera pas un succès commercial et malgré une grande motivation pour une suite, les accords avec Sony, bien trop différents, ne le permettent pas. Le studio jette l’éponge. Ninja Theory repart à la chasse aux éditeurs pour un nouvel accord financier et trouve Bandai-Namco qui accepte de financer le développement de Enslaved: Odyssey to the West. Alors que le moteur graphique créé pour Heavenly Sword est resté chez Sony, le studio se dirige vers le fameux moteur d’Epic : L’Unreal Engine et retrouve la collaboration d’Andy Serkis. Sorti en 2010, Enslaved: Odyssey to the West est plutôt bien reçu par la presse et les joueurs mais malgré cela, l’échec commercial et de nouveau au rendez-vous. Jamais 2 sans 3 !

Un échec qui n’empêche pas Capcom de faire directement commande au studio pour un reboot de Devil May Cry, avec l’envie d’occidentaliser la licence. Le résultat ne se fera pas attendre ! Malgré un gameplay plus simplifié et un redesign conspué par les fans, DMC est un succès critique et surtout commercial qui permet à Ninja Theory de souffler et de prendre son indépendance après la sortie de son dernier titre en 2013. Ainsi, après quelques aides données pour le développement de Disney Infinity (pour mettre du beurre dans les épinards) et la création d’un jeu pour la VR en 2017 nommé Dexed, Ninja Theory balance sa plus grosse cartouche, totalement en mode indépendant, avec l’incroyable Hellblade: Senua’s Sacrifice dans la même année. Véritable succès critique et commercial, le titre reflète tout le talent du studio : qualité technique et artistique impressionnante, réel travail sur ses ambiances, sa forte envie d’innover et de raconter une histoire.Le tout avec une toute petite équipe. Un projet de la consécration qui a amené Microsoft à racheter le studio un an plus tard. Voilà qui conclu quatre années durant lesquelles le studio a fait face à quelques échecs avec notamment un jeu coopératif, un jeu service, un projet de jeu horrifique et du multijoueur. Autant dire que malgré le travail titanesque proposé pour Hellblade, le studio a ramé et a acquis beaucoup d’expérience afin d’être capable, via l’aide de Microsoft, de proposer tout type de jeu. Ninja Theory devraient être à l’E3 2019 avec le projet «Bleeding Edge», un jeu de tir (multijoueur ?) science-fiction. Rendez-vous depuis Los Angeles pour en savoir plus.

Microsoft a travaillé avec BioWare pour Star Wars KOTOR puis Mass Effect premier du nom, mais aussi avec Lionhead pour la saga Fable notamment. Egalement avec Obsidian sur Star Wars KOTOR 2. Au final, Microsoft a loupé le coche avec BioWare (entré dans le giron d’Electronic Arts) puis dix ans après le rachat de Lionhead, le studio a coulé. Finalement c’est Obsidian qui fait office d’élu et rejoint la nouvelle vision de Microsoft pour sa Xbox. Obsidian, quel grand nom du jeu vidéo ! Fondé en 2003 par des anciens de Black Isle Studios (qui aura coulé la même année) et d’Interplay Entertainment, notamment co-responsables de la création de la saga Fallout, de Planescape: Torment, ou encore Icewind Dale grâce à l’excellent Chris Avellone à l’écriture. Malheureusement tout ne se déroule pas comme prévu puisque LucasArts demande au studio une suite à Star Wars KOTOR afin de continuer le travail de BioWare.

Le studio était enthousiaste mais manquait cruellement de personnel et surtout de temps de développement puisque le deal impliquait une durée de moins d’un an 1/2. Le délais avait néanmoins été respecté pour un jeu très apprécié de la critique mais auquel il manquait de l’optimisation et du contenu, notamment sur sa fin. Moins de deux ans plus tard c’est au tour d’une exclusivité PC d’être confiée à Obsidian (via Atari) et c’est encore un succès critique pour le développement de Neverwinter Nights 2. Mais c’est à partir de ce moment que le studio va vivre ses pires heures avant de se relever par la grande porte. En 2006, SEGA annonce Aliens : Crucible, un Action-RPG dans l’univers du Xénomorphe développé par Obsidian, avant de l’annuler 3 ans plus tard à un stade bien avancé. Malgré cela, les deux compagnies vont de nouveau travailler ensemble autour d’un développement chaotique qui donnera naissance à Alpha Protocol en 2010. Techniquement daté, le titre sera un échec commercial et critique. Pourtant des irréductibles joueurs trouveront une énorme satisfaction avec ce titre grâce à son écriture léchée, son ambiance et ses nombreux choix moraux qui changent significativement le déroulement du scénario.

Paradoxalement, c’est à partir de ce moment qu’Obsidian revit. Malgré cette petite déception, le studio fait de nouveau plaisir à ses fans grâce à sa collaboration avec Bethesda Softworks qui donnera naissance à Fallout: New Vegas la même année, puis à Dungeon Siege III via Square-Enix l’année suivante (même si ce dernier ne fut pas une grande réussite). Le studio tirait malgré tout un peu la langue à l’issue de cette période mais une magnifique opportunité arriva sur leurs bureaux : adapter une série animée en jeu vidéo et ce fut une totale réussite avec South Park: Le Bâton de la Vérité, grâce entre autres à l’aide des deux créateurs de la série. Bien aidé par ce succès, le studio va enchaîner les productions indépendantes comme Pillars of Eternity en 2015, Tyranny en 2016 et Pillars of Eternity II: Deadfire en 2018 après un bref passage au MMO pour Skyforge en collaboration avec Allods Team en 2015.
Nous devrions retrouver le studio cette année à l’E3 afin d’en apprendre plus sur The Outer Worlds qui avait été annoncé l’année dernière, tout en sachant qu’il y a un projet secret en production du côté de Microsoft mais qui devra patienter. Au vu de la qualité d’écriture du studio, de son envie d’épouser le côté RPG avec un gros budget et disposant d’un effectif important, Obsidian se pose comme l’un des piliers du RPG moderne. Du tout bon pour Microsoft.

Pages : 1 2 3 4

  • 31.05 à 12:39

    Ahaha j’en ai appris des choses en fouillant sur le net pour ce dossier également :mrgreen:

    Merci à tous pour vos retours c’est très sympa :D

    [quote="MATsolid-snake44":brhqafgj]Un bon gros dossier qui récapitule tout bien comme il faut! Bravo pour ce bon gros taf Careiro! J’ai relié ton article sur ma page Facebook. Je ne pense pas que ça attirera grand monde vu ma faible notoriété, mais je trouve intéressant que tu fasses le point là-dessus à l’approche de l’E3 8)

    [/quote:brhqafgj]

    Merci beaucoup c’est vraiment sympa ! Pas de vidéo E3 cette année pour toi ? ^^

    [quote="Stv":brhqafgj]

    Côté nouvelles acquisitions, je verrais bien IO Interactive. En tout cas, l’ouverture de leur 2ème studio à Malmö, en Suède, est sans doute révélatrice d’une importante levée de fonds. Et au vu des performances en déclin des derniers Hitman, la question d’un investissement potentiel par Microsoft se pose, je trouve.
    [/quote:brhqafgj]
    Pour moi tu ne devrais pas être loin de la vérité tant les finances de IO sont dans le rouge et pourtant comme tu le dit il y a eu un second studio cela cache forcément un rachat par un éditeur ou alors une énorme commande.

  • 29.05 à 07:14

    Ma culture JV vient de faire un bond énorme !! Avé Careiro !!!

    Ultra intéressant ce dossier, notamment l’historique de tout ces studios et de leurs leaders.
    Ce rappel de GoldenEye fait remonter de très bons souvenirs, du multi à 4 en local !!!

    Et dites donc, le "bestiaire" de The Initiative, vivement qu’ils annoncent ne serait-ce qu’une virgule de leur projet !! :)

  • Stv
    29.05 à 03:49

    Bon récap, et qui sait, il sera peut-être à mettre à jour d’ici 2 semaines.

    Côté nouvelles acquisitions, je verrais bien IO Interactive. En tout cas, l’ouverture de leur 2ème studio à Malmö, en Suède, est sans doute révélatrice d’une importante levée de fonds. Et au vu des performances en déclin des derniers Hitman, la question d’un investissement potentiel par Microsoft se pose, je trouve.

    Ou alors ils ont juste un banquier très sympa, fan d’Hitman, qui veut les voir rester indépendants, auquel cas, ce sera l’occasion de vous moquer de mon pronostic :mdr:

  • 29.05 à 12:58

    Un bon gros dossier qui récapitule tout bien comme il faut! Bravo pour ce bon gros taf Careiro! J’ai relié ton article sur ma page Facebook. Je ne pense pas que ça attirera grand monde vu ma faible notoriété, mais je trouve intéressant que tu fasses le point là-dessus à l’approche de l’E3 8)

    La génération XBOX One n’aura pas été ce qu’il y a de plus prolifique en terme d’exclusivités, je pense que pas mal de joueurs sont d’accord avec ce constat. Il y a eu un bon départ, puis c’est retombé comme un soufflet en milieu de génération. Les facteurs sont multiples : manque d’ambition, de renouvellement, de moyens, mauvaise gestion, échecs commerciaux, annulations, fermeture… Pourtant Microsoft a les fonds pour faire au moins aussi bien que la concurrence, il s’agit donc plutôt d’un problème global de direction à mon sens, et je suis content de voir que depuis l’an passé, les choses commencent enfin à évoluer, avec tous ces rachats de studios. Nombre d’entre eux ont encore leurs preuves à faire, mais ça va dans le bon sens!

    Reste à voir venir les jeux désormais! Microsoft a clairement des atouts dans sa manche, à lui d’en faire quelque chose de bien et de susciter le même engouement que peuvent susciter les exclusivités Nintendo et Playstation. J’espère déjà voir un Halo 6 & un Gears 5 plus ambitieux que leurs aînés à l’E3, et pourquoi pas me laisser surprendre par une ou deux surprises qui apporteraient un peu de fraîcheur au catalogue XBOX!

  • 29.05 à 12:47

    Enorme boulot , du lourd ce dossier, quand les studios auront leurs rythme ça va en faire des exclu sur le game pass :)

  • 29.05 à 12:42

    excellent dossier. parfait pour mieux se repérer. Merci Careiro ! :D

On en parle aussi

Planning

+