News

24.06.2019 à 17h32 par - Rédacteur en Chef |Source : Game Informer

Pour Square-Enix, les remakes doivent surpasser les originaux

Le principe dit "loi de Tina Arena"

Difficile lorsque l’on se nomme Square-Enix de ne pas regarder régulièrement dans le rétro en direction des gloires d’antan. Il y en a tellement dans les caves de la maison nippone que Square-Enix étudie la possibilité de mettre tout cela à disposition des joueurs via un abonnement, un peu à la manière du Xbox Game Pass. D’ici là, il y des remasters (comme celui de Final Fantasy VIII) et surtout Final Fantasy VII Remake à venir, en marge du retour d’un certain Trials of Mana. Bref, il y a de quoi faire. Mais cela est compliqué et demande une certaine rigueur.

Cette rigueur, cette volonté de délivrer le meilleur est ce qui anime Square-Enix qui par la voix de son PDG Yosuke Matsuda, s’est entretenu avec Game Informer. Les remakes et remasters vont et viennent mais pour Matsuda, il ‘agit tout d’abord de pouvoir proposer au public l’intégralité d’une série et considérer dans un premier temps sa viabilité (économique) dans son ensemble, «en écartant la profitabilité qui semble apparaître pour chaque titre individuellement«. Des problématiques techniques se posent néanmoins, comme la question de la possession du code source du jeu (on se souvient du cas Final Fantasy VIII et son code disparu).

Pour les remakes, encore plus que pour les remasters, Yosuke Matusda estime qu’ils sont «plus difficiles, plus délicats que vous ne pourriez le penser«. Il s’explique :

«Par la simple existence d’un remake, cela signifie qu’il existe un original et je crois que vous devez être capable de surpasser l’original. Il se suffit pas de faire des copies carbone de l’ancien, parce que vous voulez aussi que de nouveaux fans l’apprécient.

Il y a les anciens fans qui connaissent le jeu, et en même temps, vous voulez que de nouvelles personnes l’apprécient. Je pense que vous avez vraiment besoin de réussir sur ces deux aspects et c’est pour cela que je dis que c’est très difficile«.

Prenant l’exemple de Final Fantasy VII, Matsuda explique que chacun des remakes doit pouvoir être joué et apprécié comme un tout, comme une expérience qui se suffit à elle-même.

On a hâte de vérifier le cas Final Fantasy VII Remake… S’il parvient jusque sur Xbox One. Ne perdons pas espoir, rien n’est confirmé, mais rien n’est infirmé non plus.

Actu 24/24

+

On en parle aussi