News

27.09.2019 à 06h54 par - Rédacteur en Chef

Un litige opposant Frogwares à Focus Home Interactive entraine la disparition des jeux Sherlock Holmes sur les boutiques en ligne

Pas si élémentaire que ça, mon cher Watson

Dans un communiqué posté sur Twitter et visible à la fin de cet article, le studio ukrainien Frogwares fait état de grandes difficultés nées d’un désaccord avec son ancien éditeur, le français Focus Home Interactive. La conséquence ? Les jeux de Frogwares, que l’on connait principalement pour son travail sur les adaptations de l’univers Sherlock Holmes, sont retirés des Stores Xbox et Playstation. Il pourrait également en être de même sur Steam.

Profondément affecté -financièrement comme émotionnellement- par la manœuvre radicale opérée par Focus Home Interactive, Frogwares a donc choisi de dénoncer publiquement ce litige. Selon le développeur, le désaccord ayant mené vers cette situation inextricable porte sur le transfert des droits d’exploitation desdits jeux. Frogwares est propriétaires des IP et souhaite récupérer les jeux car le contrat de distribution signé avec Focus est arrivé à son terme. L’ennui, c’est que selon de nouvelles conditions mises en place par Focus et dont Frogwares a eu connaissance «il y a seulement une semaine» si l’on en croit le communiqué, l’éditeur n’autorise plus «le transfert de jeux appartenant à un développeur qui a retiré tous ses titres du catalogue Focus».

En conséquence, Focus Home Interactive a donc lancé une grande opération de nettoyage sur les boutiques en ligne, action pour laquelle Frogwares n’a visiblement pas eu son mot à dire. Ainsi, Sherlock Holmes Contre Jack l’Eventreur, Le Testament de Sherlock Holmes et Magrunner : Dark Pulse (tous trois disponibles sur Xbox 360 et PS3) ont d’ores et déjà été retirés de la vente. Le 29 septembre, ce sera au tour de Sherlock Holmes : Crime & Punishement (Xbox One, PS4).

Si Frogwares évoque la recherche de solutions avec les Stores concernés, le développeur prévient que pour les jeux les plus anciens, il y a peu de chances qu’il leur soit possible de le remettre un jour à la vente dans ces conditions. Cela représente un coût non négligeable. Au-delà du retrait des jeux de la vente créant des pertes de revenus, c’est la visibilité de Frogwares qui risque de prendre un sérieux coup avec cette opération. Le développeur ukrainien, partenaire de Bigben Interactive pour la sortie de The Sinking City il y a quelques mois, s’en inquiète à juste titre et espère donc avec cette dénonciation publique obtenir de l’aide et, on imagine, le soutien de la communauté des joueurs.

Actu 24/24

+

On en parle aussi