News

18.10.2019 à 17h30 par - Rédacteur

Les abonnés du Xbox Game Pass sont de plus gros consommateurs que les autres

Xbox Game Plus

Avec des offres parfois très agressive, nul doute que Microsoft mise beaucoup sur son service de jeux à la demande : le Xbox Game Pass. Hier lors d’un événement financier organisé à Londres par nos confrères britanniques de GamesIndustry, Agostino Simonetta l’une des figures du programme ID@Xbox a tenu a expliqué l’intérêt d’un tel service pour Microsoft, et pour les différents acteurs du marché :

Les personnes qui s’abonnent deviennent plus actifs. Ils ont devant eux un grand nombre de jeux accessibles gratuitement, mais pourtant ils sont plus actifs en dehors de leur abonnement. Ils vont dans les magasins et achètent plus de jeux qu’ils ne le faisaient avant. Si vous regardez les services de vidéo à la demande, les gens s’inscrivent pour les grosses productions, mais vont finir par passer plusieurs heures sur des documentaires ou des one-man show.

Nous voyons le Game Pass comme une opportunité d’ouvrir les joueurs au delà de leurs habitudes, ils arrivent et ils découvrent des choses. En dix ans je n’avais jamais jouer à un jeu d’horreur et devinez quoi ? J’en ai essayé un [grâce au Game Pass] et je suis en train de développer un intérêt pour le genre. Pour nous il n’y a aucun genre à mettre de côté car nous voulons offrir une carte tellement large que le consommateur pourra se dire «je veux essayer quelque chose d’autre».

Du côté des chiffres, on sait désormais que 91% des joueurs ont déjà joué à des titres auxquels ils n’auraient jamais jouer s’ils n’avaient pas été disponibles dans le Game Pass. Les abonnés passent 40% de temps en plus que les autres joueurs devant leur console, et jouent également à 30% de genres en plus. Et cela pousse globalement à la consommation d’après Simonetta qui prend l’exemple des développeurs d’Afterparty que nous évoquions récemment, et celui de l’éditeur britannique No More Robots qui parlait d’une image très positive offerte par le service pour Descenders. Autant dire que le service a encore de belles années devant lui, et la Xbox Scarlett ne devrait pas se priver d’être compatible avec le service dès la fin de l’année prochaine.

Actu 24/24

+

On en parle aussi