News

02.04.2020 à 17h15 par - Rédacteur en Chef |Source : wccftech.com

Gabe Newell (Valve) pense que les jeux solos peuvent revenir en force face aux titres multijoueur

Gloire à l'IA !

La question se pose régulièrement, à plus forte raison lorsque se dresse devant nous l’ascenseur qui nous portera vers une nouvelle génération de consoles. Et toutes les possibilités qui peuvent aller avec. On se demande comment vont évoluer les jeux, les expériences ? Pas seulement d’un point de vue des pixels et des FPS, mais aussi de la capacité de l’IA à véritablement évoluer. Ce n’est pas un hasard si le multijoueur a pris une certaine envergure quand le jeu solo se doit vraiment de redoubler d’efforts pour avoir les faveurs du public : on a senti, à un moment, les limites de l’expérience solitaire, notamment en termes de capacité de l’IA à nous surprendre. On évoque encore avec admiration le travail sur l’IA opéré par un Halo ou FEAR pour les FPS… Ca date ! Avons-nous eu depuis beaucoup d’autres exemples à mettre en avant ? En avons-nous eu un seul de vraiment valable ?

Cette petite pensée personnelle faisant office d’introduction étant derrière nous, on peut aller faire un tour du côté du site Wccftech qui relate certains propos de Gabe Newell, alias GabeN, patron de Valve et véritable figure dans l’industrie du jeu vidéo. Interviewé dans le dernier numéro du magazine Edge, Newell se dit enthousiaste quant au futur des jeux solos. Dans cette bataille pour la suprématie entre solo et multijoueur, c’est avec l’aide d’une IA efficace que la donne peut -et va- changer.

S’il était plus facile hier, selon Newell, de recourir à l’intelligence des joueurs en les connectant les uns avec les autres plutôt que de travailler sur les performances de l’IA, les choses ont changé aujourd’hui : dans le cas de DOTA par exemple, Newell estime que les bots OpenAI sont plus performants que 99% des joueurs humains. A partir de là, le patron de Valve nous invite à imaginer de quoi sera capable l’IA dans plusieurs années. Newell table sur 9 années de travail pour parvenir à une IA capable de faire ce que n’importe quel humain intelligent est capable de faire.

L’investissement sera coûteux au départ nous dit-il, puis les coûts naturellement baisseront, pour offrir à terme des outils accessibles. Des outils capables de rendre les expériences solos beaucoup plus intéressantes nous dit Newell. Il compare ce changement à un mouvement «tectonique» en faveur du solo. Pour lui les perspectives sur 5 ans sont beaucoup plus grandes aujourd’hui qu’elles ne pouvaient l’être 5 ans en arrière. L’IA au service d’une expérience qui se renouvelle au fil des heures de jeux, pour un plaisir intact au bout de 10, 20, 100, 400 heures : voilà comment Gabe Newell imagine les jeux solos du futur.

En grand amateurs d’expériences solo sur Xbox-Mag, nous avons évidemment déjà accroché une photo de GabeN sur nos murs et allumerons des cierges chaque soir : puisse-t-il avoir raison !

  • 03.04 à 01:43

    Y’a de tout, et pas beaucoup de jeux qui font tout bien par contre mais pour rentrer dans une histoire il faut une bonne base technique comme le dit Careiro.
    Il cite Halo, ce mec a tout compris!!!! La claque que ce jeu était à l’époque, de l’ia, des véhicules, de la coop!!!!!! Ouf et le jeu est tjrs une claque ajd alors que d’autres jeux passent et on ne s’en souvient plus.

  • 03.04 à 10:21

    Ouaip, pour les jeux bac à sable type GTA ça sera sans doute excellent.

    Mais j’ai un peu peur que du coup les développeurs se foulent un peu moins pour écrire des trucs potable.

  • 02.04 à 09:51

    Bah ça rend quand même les situations bien plus réalistes et agréable que les couillons qu’on se traine actuellement, tant l’IA allié qu’ennemis. Cela permet de mieux rentrer dans l’univers du jeu qui semblera bien plus cohérent, c’est comme la physique, pour l’immersion c’est important.

  • 02.04 à 09:49

    Ouais alors personnellement moi qui adore les jeux solos…c’est surtout pour leurs scénarios. L’IA j’en ai pas grand chose à quiche…

On en parle aussi

Planning

+