Jeux

Beatbuddy : Tale of the Guardians

Plate-formes | Edité par THREAKS | Développé par THREAKS

4/5
One : 07 août 2015
24.08 à 11h49 par

Test : Beatbuddy : Tale of the Guardians sur Xbox One

Beatbuddy : Tale of the Guardians est le premier jeu du jeune studio Allemand THREAKS. Celui-ci nous propose un jeu de plateforme en 2D dans un univers aquatique pour un public mélomane. Ce jeu qui fait immédiatement penser à un certain Rayman Legends mais qui prend le risque de se différencier par un gameplay axé autour de la musique. Apres un développement de plus de 3 ans du titre et une sortie sur PC et mobile, le voici qui arrive dans son édition Xbox One. Apporte-t-il quelque chose au genre ou est-ce une simple copie (éhontée) de Rayman ?

Vous incarnez Buddy, petit hêtre bleu vivant dans l’eau qui va devoir évoluer au travers de cinq chapitres par niveau qui sont au nombre de six. Tout se déroule dans un monde situé dans les plus grandes profondeurs aquatiques, se nommant Symphonia. Le prince de ladite ville s’est emparé du temple de la musique pour en prendre le contrôle et arrêter toute mélodie. Les différents discours d’introduction sont assez humoristiques comme pour se moquer de son scénario qui se fait, au final, assez insipide. Heureusement le jeu ne s’y attarde pas pour laisser plutôt place à son gameplay. Dans cet univers luxuriant vous devrez évoluer au rythme des différents tempos sur des musiques électroniques. Un flow différent est donné sur chaque chapitre et toute la vie sous-marine se mouve à son rythme.

beatbuddy3

Tout le gameplay du jeu se base sur la musique en vous donnant même le sentiment que les niveaux ont été construits autour de ce tempo. La jouabilité est un point fort du jeu : il faudra vous déplacer le plus souvent en rythme avec la musique. C’est un système qui reste très permissif mais assez difficile à maîtriser quand l’aventure décide de vous mettre la pression. Au fil de votre aventure, vous rencontrerez des méduses qui se déplacent également au rythme du tempo et vous devrez vous glisser entre elles. Des bulles d’air passant d’inoffensives à dangereuses suivant un beat et également des crabes qui jouent de la cymbale que vous pouvez contrôler afin de les rendant inopérantes un court instant pour ouvrir des passages. Sans oublier des anémones qui donnent le rythme des basses tout en vous servant de trampoline pour vous propulser et également casser des coraux, cela pour continuer à évoluer à travers les différents niveaux.

« La jouabilité est un point fort du jeu, il faudra vous déplacer le plus souvent en rythme avec la musique c’est un système qui reste très permissif mais assez difficile à maitriser quand l’aventure décide de vous mettre la pression »

Dans Symphonia, vous allez être accompagné assez régulièrement par Beats, personnage ressemblant à un ZZ-Top mais parlant de la manière d’un DJ qui scratch à la platine. Ce compagnon vous permettra d’effectuer des chapitres complets à bord d’un véhicule marin que vous pourrez déplacer suivant le rythme de la musique, le système restant assez facile à prendre en main et vous permet de vous plonger encore un peu plus dans la musique. Au travers de ces aventures, vous devrez résoudre des puzzles pour avancer avec l’objectif de ramasser des émeraudes qui vous donneront accès à un carnet des développeurs sous forme d’album photos montrant le développement du jeu, d’artworks et de différents textes explicatifs. Cela sera une mission de longue haleine si vous comptez récolter l’ensemble des émeraudes pour avoir ainsi avoir accès au carnet complet. Le jeu tient sur une durée de vie de six heures (plus si vous voulez tout compléter).

Bien qu’assez répétitif, il évite la lassitude par ses musiques entraînantes et les interactions que nous avons avec la faune qui parcourt les différents niveaux. L’univers de Beatbuddy : Tale of the Guardians, tout en 2D, se veut très poétique en semblant être dessiné à la main avec une variation des couleurs au fil du jeu passant des couleurs sombres des plus grandes profondeurs des océans aux couleurs plus vives des eaux tropicales. Le tout fourmillant de détails offrant une certaine richesse visuelle au jeu, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

4/5
Avec un gameplay au poil, des graphismes soignés et étonnants de variété tout au long du titre, THREAKS signe un coup de maitre pour leur premier jeu. Bien que très ressemblant à la célèbre licence d’Ubisoft, les développeurs ont réussi à se démarquer pour apporter quelque chose d’inédit en allant plus loin que les niveaux (bonus) musicaux de Rayman. Pour peu que l’on apprécie la musique électronique et le genre, il serait dommage de passer à côté du titre. Nous pourrons juste regretter un scénario inintéressant et le peu d’intérêt des bonus à déverrouiller vu la taille du challenge pour tout accomplir.

+

  • Agréable à l’oeuil
  • Gameplay agréable
  • Une bonne bande son…

-

    • ...Si l'on aime le genre électro
    • Un scénario insipide
    • Peu d’intérêt dans les bonus a déverrouiller.

Sur le même thème