Jeux

Bud Spencer & Terence Hill : Slaps and Beans

Beat'em all | Edité par Buddy Production | Développé par Trinity Team

3/5
One : 24 juillet 2018
27.07 à 15h47 par - Rédacteur en Chef

Test : Bud Spencer & Terence Hill : Slaps and Beans sur Xbox One

Vous chantiez ? J'en suis fort aise ! Eh bien allez vous faire foutre maintenant, à quatre pas d'ici je vous le fais savoir.

Préparez-vous à mettre en marche la machine à nostalgie. On se souvient d’eux pour leur longue collaboration dans des comédies souvent drôles, pas très fines certes, parfois un peu absurdes mais forcément hilarantes quand on est haut comme trois pommes. Pour celles et ceux nés dans les années 70-80, Terence Hill et Bud Spencer sont un petit morceau de passé, une madeleine… Ou plutôt une tarte, un pain ? Le genre de piquant que les compères s’apprêtent à distribuer encore une fois à la chaine dans Bud Spencer & Terence Hill-Slaps and Beans.

C’est dans un brawler qui semble tout droit venu du passé lui aussi que Terence Hill et le regretté Bud Spencer font la paire. Engagés dans le tournage d’un western qui occupe les deux premiers niveaux du jeu, Pair et Impair découvrent que non seulement il va leur falloir batailler pour se faire payer mais qu’en plus se trame en coulisses une sombre histoire d’enlèvement, de destruction et… De haricots. Dans les rues de Miami, sur la plage, à la fête foraine, sur l’autoroute ou jusque dans les tréfonds d’un laboratoire secret : durant une dizaine de niveaux, Slaps and Beans se montre très généreux et nous fait traverser autant d’environnements différents, plutôt jolis et détaillés, à mi-chemin entre le rendu des beat’em all Mega Drive/Super Nintendo et le pixel art contemporain. De ce côté, c’est une réussite.

Bud_Spencer_and_Terence_Hill_Slaps_And_Beans-test-3

On découvre ainsi, pendant environ deux heures, l’histoire qui porte Terence Hill et Bud Spencer aux quatre coins de Miami. La baston stoppe ponctuellement pour laisser la place à quelques dialogues, non doublés mais qui ont le bon goût d’être traduits en français (et dans tout un tas d’autres langues) ; s’ils parviennent par moments à nous décrocher un sourire, les dialogues s’essoufflent malheureusement assez rapidement. Mais là n’est pas l’intérêt d’un beat’em all de toute façon et pour ce qui est de l’action, on est servi. Dans la peau de l’un ou l’autre des deux acteurs italiens, on passe une bonne partie du temps à distribuer gifles et coups de pied, tout en s’amusant à jouer à saute-mouton avec Terence Hill ou à frapper une tête contre l’autre avec Bud Spencer. En dépit de sprites un peu petits on apprécie les animations soignées qui ne manquent pas de rendre hommage au style de combat ô combien particulier des deux castagneurs.

Bud-Spencer-Terence-Hill-Slaps-And-Beans-test-2

Dommage cela dit que la panoplie de coups soit aussi limitée. Un enchainement normal, une attaque spéciale, une chargée et un contre : on arrive assez rapidement aux limites des combos. En ajoutant à cela quelques soucis de perspective et des personnages qui semblent avoir des bras trop courts, la baston rappelle les vieux brawlers tels que Double Dragon, pour ses bons côtés et ses moins bons. Mais à la différence de ce dernier ou de la plupart des jeux du genre auxquels Slaps and Beans fait référence, de Streets of Rage à Final Fight, l’aventure de Terence Hill et Bud Spencer propose de nombreux moments reposant sur autre chose que le combat. Concours d’engloutissement de bière et de saucisses façon QTE, épreuve de réflexes, matraquage de boutons ou encore une course de véhicules façon Power Drive : on ne peut clairement pas reprocher à Slaps and Beans de nous enfermer dans un système unique. Tout ne fonctionne pas toujours malheureusement, à l’image d’un court passage d’infiltration assez pénible (malgré la référence amusante à Metal Gear Solid) ou lors des courses poursuites qui peuvent virer à la prise de tête pour leur imprécision.

Bud-Spencer-Terence-Hill-Slaps-And-Beans-test-1

Au final, le sentiment est assez partagé. D’autant que Slaps and Beans cumule les bugs, petits comme grands : collisions hasardeuses, sauvegardes qui renvoient trois niveaux en arrière, ennemis qui lâchent soit des objets à tout-va, soit rien du tout. On a même droit aux musiques qui disparaissent, ce qui est énervant parce que, ô joie, Slaps and Beans dispose des musiques de plusieurs films de Terence Hill et Bud Spencer ! De Trinita aux Deux super-flics, toutes ces musiques rappellent des souvenirs et collent forcément bien à la distribution de gifles que l’on assène, non sans un certain plaisir en dépit des défauts. Parce que quand se met en fond la musique de la mythique baston du bowling, que les bruitages des gifles saturent comme au bon vieux temps et que l’on est là, en train de balancer des fruits à la figure des méchants avec le sourire narquois d’un Terence Hill des grands jours, on se dit qu’il n’y avait que Slaps and Beans pour nous apporter ce genre de satisfaction un peu bête.

3/5
Retrouver Bud Spencer et Terence Hill à nouveau réunis est quelque chose d’au moins aussi plaisant qu’improbable. Pourtant, on découvre ici un jeu assurément fait avec beaucoup de passion et de respect pour les deux acteurs italiens, jusque dans les animations, les musiques et les bruitages qui replongent instantanément l’amateur de ces comédies dans un bouillon de nostalgie. Agréable à regarder, pas avare en environnements et situations lui permettant de s’extirper du « tout baston », Slaps and Beans pèche néanmoins par manque de finition. Pas mal de bugs plus ou moins gênants, des combats qui manquent de précision et des passages pas toujours bien inspirés ternissent quelque peu l’expérience. Mais dans l’ensemble, il y a fort à parier que les joueurs qui ont un tant soit peu d’intérêt pour le duo Hill-Spencer trouvent avec Slaps and Beans un bel hommage qui vaut bien ces quelques tracas.

+

  • Musiques issues des films
  • Bruitages « à l’ancienne »
  • Joliment réalisé
  • Belle palette d’environnements différents
  • Propose beaucoup de phases de jeux différentes du beat'em all

-

    • Pas bien long
    • De nombreux bugs en tous genres
    • Quelques passages/mini-jeux bancals
    • Les combats manquent un peu de précision

Sur le même thème