Jeux

Dance Central 2

Musique | Edité par Microsoft Studios | Développé par Harmonix

4/5
360 : 21 octobre 2011
21.11 à 10h03 par |Source : http://www.xbox-mag.net

Test : Dance Central 2 sur Xbox 360

Premier jeu de danse à être sorti l'année dernière « only on Kinect », mais aussi le plus réussi (et vendu sur ce support), Dance Central s'est en son temps fait remarquer pour son parti pris gamer avec une reconnaissance des mouvements précise ne le rendant pas forcément accessible à tous. Avec son mode multijoueur quasi absent, sa playlist (trop) mainstream et son solo inexistant, il restait une bonne marge de manœuvre aux équipes d'Harmonix pour accoucher d'une suite plus fédératrice. Le tout garanti sans claquage ?

2 fast 2 furious

Avec un 2 c’est toujours mieux ! Harmonix ne fait pas mentir ce célèbre adage en partant des bases solides instaurées dans le premier Dance Central pour apporter toute une série de « plus » liée au statut suite de ce deuxième volet : plus de musiques, plus de modes de jeu, plus de joueurs. Véritable simulation ludique de danse grâce à la reconnaissance judicieuse de Kinect qui capte aussi bien la place des bras que celle des jambes, Dance Central 2 n’apporte pourtant pas grand chose de neuf de prime abord. Avec sa navigation dans les menus toujours aussi efficace (main droite pour la sélection, main gauche pour revenir en arrière, ou via le pad s’il est branché), le contenu qui s’expose rappelle les grandes lignes du gameplay de la jeune série. Le but du jeu est toujours de faire le meilleur score possible sur la quarantaine de musiques du soft, en se trémoussant de la façon dont l’avatar que l’on a sélectionné gesticule en face de nous, tel un reflet de miroir (sa droite est donc notre gauche). Si le jeu aidé de Kinect pense que le joueur n’exécute pas un mouvement de la bonne façon, il highlight alors la partie du corps du personnage qu’il estime être en faute d’un joli rouge pétant afin de pousser le danseur à rectifier son mouvement. Nous parlons d’estimation car malgré toute la précision de Kinect, certains enchaînements ont parfois du mal à passer sans heurt. Mieux nous dansons, enfin, plus nous augmentons le multiplicateur de points, dans un déluge d’effets visuels très motivant.

Mais Dance Central 2 étant un jeu de danse plus exigeant que la moyenne, il est fortement conseillé de lancer le mode « on décompose » pour enflammer le dancefloor, qui comme son nom l’indique découpe un morceau en plusieurs parties afin d’enseigner les pas qui le composent. Des enchaînements qui ont des noms et des petits pictogrammes à l’écran, et apparaissent lors des chorégraphies pour informer sur les pas qui arrivent (à la manière d’un Tetris qui montre quelle prochaine brique va arriver, ou plus récemment d’un Just Dance). Heureusement, Dance Central 2 propose plusieurs niveaux de difficulté pour que tout le monde puisse s’amuser. En facile, les invités surprises vont se marrer en ne faisant attention qu’à l’avatar/miroir, tandis qu’en expert la maîtrise de tous les pas acquise grâce au mode « on décompose », en plus de la reconnaissance des pictos, sont indispensables. Nous évoquons ici des invités car oui, Dance Central 2, en plus de proposer un vrai mode carrière autrefois absent, propose surtout un mode multijoueur digne de ce nom !

Dirty Dancing

Jouable à deux joueurs en simultané, Dance Central 2 comble l’énorme défaut de son grand frère en proposant donc à un binôme de venir s’éclater devant le capteur de Microsoft. Le tout très simplement, puisqu’un challenger peut venir/partir à tout moment, sans mettre le jeu en pause. Pratique pour rejoindre à n’importe quel moment un ami qui nous provoque un peu trop. Des parties à deux (et pas plus) jouables en duel comme en coop. Dommage cependant que les chorégraphies souvent techniques demandent une gestuelle parfois trop délicate pour monsieur et madame tout le monde. Dans le même ordre d’idée, le fun qui ressort des parties multi est loin d’être aussi explosif que ce que propose, au hasard, un Just Dance 2 et ses chorés de groupe hilarantes. Dance Central 2, à l’instar de son illustre grand frère, est sans doute trop élitiste pour que toute la famille s’y amuse sans retenue, du moins dans son gameplay. Car du côté de la playlist, Harmonix joue l’ouverture avec des pistes dancefloor totalement lisses, à de rares exceptions près. Technologic des Daft Punk côtoie Born this Way de Lady Gaga, Sexy Chick de David Guetta et d’autres pistes d’Usher. Un répertoire qui ne peut que s’agrandir, voire s’améliorer, grâce aux futurs DLC déjà annoncés. 240 MSP sont d’ailleurs offerts pour tout nouvel acquéreur du soft, afin d’encourager la visite du catalogue virtuel mis en place pour l’occasion. Ceux qui possèdent le premier Dance Central et qui ont téléchargé des pistes peuvent également les retrouver dans cette suite (en tant que morceaux déjà téléchargés), ce qui est un bon point. Il est aussi possible d’importer toutes les musiques de l’ancien épisode en payant en mise à jour de 400 MSP. Bien entendu, cette manipulation permet de rendre les « vieilles » tracks jouables en multi.

Face à un Just Dance 3 d’Ubisoft, puisqu’il s’agit du concurrent direct et qu’il n’est pas possible de ne pas les comparer, Dance Central 2 s’en sort mieux techniquement, en plus de proposer un vrai challenge. Du côté du fun par contre, l’absence d’un mode multijoueur jouable à quatre et de chorégraphies de groupe rend le titre d’Harmonix un peu plus terne dans les soirées arrosées, malgré la présence de séquences « freestyle », ces moments qui exposent des captures du grand n’importe quoi fait par les joueurs pendant ces extraits libres. C’est là finalement son plus gros défaut : avec sa détection de mouvement à la fois précise et tantôt hasardeuse, ses chorégraphies rapidement difficiles pour lesquelles il faut s’entrainer, son multijoueur gentillet bloqué à deux joueurs et sa playlist encore très mainstream, Dance Central 2 a le cul entre deux chaises musicales. Pas sûr que dès que la mélodie s’arrête, les joueurs s’y retrouvent, au final.

http://www.dailymotion.com/video/xkkbie

Dance Central ayant marché toute l'année se trouva fort dépourvu quand sa suite fut venue : plein de modes nouveaux et encore plus de morceaux. Le titre d'Harmonix cria «I win » chez Just Dance d'Ubi son ennemi s'enorgueillant de sa précision de qualité et de son multi à deux, une aubaine. Mais Dance Central 2 n'est pas bien fun, c'est là son moindre défaut. La fable mélodieuse contée par Microsoft en compagnie d'Harmonix pour Dance Central 2 laisse place à la morale de bon aloi. Avec tous les « plus » (de musiques, de modes, de joueurs) et ses chorégraphies musclées pour un répertoire peu surprenant, Dance Central 2 semble s'adresser avant tout aux passionnés de danse, ce qui n'en fait pas un party game hilarant qui peut être pratiqué par toute la famille. Dommage, un peu plus de fun n'aurait pourtant pas été de refus.

+

  • Techniquement sympa
  • Vrai jeu de simulation de danse
  • Enfin du multijoueur...

-

    • … mais limité à seulement deux joueurs
    • Pas de jeu en ligne
    • Manque de fun général (chorés, modes)

Fiche succès

Sur le même thème