Jeux

Dragons : L’Aube des Nouveaux Cavaliers

Aventure | Edité par Bandai Namco | Développé par Outright Games

3/5
One : 01 février 2019
03.03 à 15h32 par - Rédacteur

Test : Dragons : L'Aube des Nouveaux Cavaliers sur Xbox One

Dragonnage

Il est désormais loin le temps où chaque film destiné aux enfants passait presque systématiquement par la case jeu vidéo. Cependant, certaines productions parviennent encore à se décliner, à l'image du troisième long-métrage de Dragons (connu sous le nom de How to Train Your Dragon chez les anglophones) qui voit donc arriver un titre en parallèle de sa sortie dans les salles obscures. Développé chez les britanniques de Outright Games, déjà bien connus pour leurs productions destinées aux plus jeunes (Adventure Time, Pat Patrol, Ben 10, ...), ce titre au scénario inédit tente de prouver que la pratique a encore un peu d'intérêt. Avec succès ?

Il est désormais loin le temps où chaque film destiné aux enfants passait presque systématiquement par la case jeu vidéo. Cependant, certaines productions parviennent encore à se décliner, à l’image du troisième long-métrage de Dragons (connu sous le nom de How to Train Your Dragon chez les anglophones) qui voit donc arriver un titre en parallèle de sa sortie dans les salles obscures. Développé chez les britanniques de Outright Games, déjà bien connus pour leurs productions destinées aux plus jeunes (Adventure Time, Pat Patrol, Ben 10, …), ce titre au scénario inédit tente de prouver que la pratique a encore un peu d’intérêt. Avec succès ?

45105829_10156378689610020_7898907317947596800_n

Avec une trilogie cinématographique et une série animée, Dreamworks continue d’installer tranquillement sa licence Dragons dans le paysage culturel mondial. Sans doute moins connus que les deux formats cités, il est bon de rappeler que deux jeux vidéo ont déjà vu le jour en 2010 et en 2014 pour accompagner la promotion des deux premiers films. Le troisième épisode, intitulé «Le Monde Caché» n’échappe pas à la règle et voit donc débarquer un nouveau jeu*, le premier sur les plateformes actuelles. De quoi épaissir un peu plus l’univers imaginé par la société américaine de production qui a missionné les britanniques de Outright Games pour concocter un titre au scénario totalement inédit. On y incarne donc l’amnésique Gribouille et son nouveau-né de dragon Patch. Le scénario amène à croiser régulièrement les personnages récurrents de la franchise à commencer par Harold et Krokmou.

Pas de profond dépaysement donc, ni même en termes de décors puisque les développeurs ont bien pris la mesure du monde qui entoure la communauté de Beurk. Les modèles 3D, les textures et les couleurs utilisés entraînent rapidement le joueur en plein coeur de cet univers plutôt chatoyant et destiné avant tout à un public jeune. De quoi forcer les mécaniques de gameplay à s’adapter pour se rendre accessibles, au risque de manquer un peu de profondeur. Rien de bien fou donc, il est possible d’attaquer, de cibler et de contrer des ennemis par des commandes très simples. Il est également possible de passer de Gribouille à Patch à l’aide d’un simple bouton, ce qui ne facilite pas vraiment les combats compte tenu de la faiblesse des attaques du dragon, mais qui se révèle indispensable en revanche dans la résolution d’énigmes ou la progression entre deux zones de combats.

45056381_10156378689620020_684301423986343936_o

Car au fil de l’aventure, Patch va se voir doter de plusieurs capacités. Le rayon de glace permet de créer des passages sur l’eau, l’électricité active quant à elle des statues capables de dégager la route tandis que le feu dégage temporairement le brouillard et les racines. Face aux trappeurs et aux dragons dirigés par la maléfique Eir, Patch peut également aider Gribouille en appliquant divers malus selon l’élément utilisé. Même chose pour le héros qui pourra augmenter la puissance de sa hache, de son épée et de son marteau, pour au final leur appliquer les mêmes effets. Les développeurs ont eu la bonne idée de différencier ces trois armes en leur donnant un ratio puissance/rapidité qui devrait contenter tous les types de joueurs.

Toujours au rayon des fonctionnalités tirées du jeu d’aventures traditionnel, il est possible de porter certains équipements qu’il faudra soit acheter chez le forgeron, soit trouver dans certains coffres. Des coffres qui sont plutôt nombreux et qui contiennent d’autres éléments qui peuvent être échangés, notamment dans l’atelier d’alchimiste où il sera possible de faire le plein de potions en vue de régénérer la barre de vie représentés par des coeurs. Une précaution nécessaire devant certains combats, notamment sur les îles secondaires qui sont accessibles à dos de dragon, via une carte dénuée d’ennemis malheureusement. L’aventure principale elle se compose de trois environnements, structurés à l’identique ou presque avec une partie en extérieure et un donjon. Un manque de diversité qui ne devrait pas freiner les fans de la franchise qui prendront tout de même plaisir à alterner entre les deux protagonistes pour résoudre les diverses énigmes, généralement agréables, proposées.

3/5
Avec Dragons : L'Aube des Nouveaux Cavaliers, les développeurs de Outright Games nous servent un titre accessible aux plus jeunes qui aurait pu avoir pour sous-titre "Mon Premier Jeu d'Aventure". Piochant quelques inspirations parmi les ténors du genre, le résultat général est largement satisfaisant à condition de s'adapter au manque de souplesse du gameplay et au manque de profondeur de l'ensemble. Disposant d'un scénario totalement inédit, il invite les fans de la franchise à s'imprégner un peu plus de la mythologie qui l'entoure sans dénaturer l'oeuvre générale et en y apportant un soupçon de fraîcheur.

+

  • Idéal pour un jeune public
  • Enigmes sympathiques
  • Graphiquement cohérent
  • Scénario inédit
  • Diversité des pouvoirs de Patch

-

    • Gameplay qui manque de souplesse
    • Atelier d'alchimiste beaucoup trop limité
    • Un seul mode de difficulté