Jeux

Far Cry 3

FPS | Edité par Ubisoft | Développé par Ubisoft Montreal

5/5
360 : 29 novembre 2012
30.11 à 19h00 par

Test : Far Cry 3 sur Xbox 360

Si le studio Crytek est connu aujourd'hui, il doit notamment sa célébrité à son moteur maison, le CryEngine. En 2004, beaucoup de mâchoires ont été décrochés grâce à Far Cry. Une prouesse technique qui a trouvé suite avec Crysis quelques années plus tard. Dans le même temps, Ubisoft sortait Far Cry 2. Si le jeu était une nouvelle fois magnifique le contenu, lui, était particulièrement creux et surtout handicapé par de très mauvaises idées. Ubisoft a-t-il retrouvé la recette des développeurs allemands ? C'est ce que nous allons découvrir dans les lignes ci-dessous avec le troisième opus qui clôt le bal des sorties de fin d'année.
Vaas te faire f…

L’insouciance de la jeunesse a de bien vilains défauts. Lors d’une excursion extrême dans une mystérieuse île paradisiaque, un groupe d’amis dont Jason Brody et ses deux frères se font enlever par des pirates qui décident de les prendre en otages et de monnayer leurs rançons. Deux d’entre eux réussissent à s’échapper des griffes de leurs ravisseurs. C’était du moins ce qu’ils pensaient jusqu’à ce qu’ils tombent dans les pattes d’un certain Vaas, un personnage complètement délirant et surtout détestable. Celui-ci nous offre à chacune de ses apparitions (trop rares malheureusement) une prestation qui fait penser à celle du mémorable Joker dans Batman : The Dark Knight. De manière générale, les différents personnages – principaux comme secondaires – ont bénéficié d’un soin particulier tant ils sont recherchés. On prend beaucoup de plaisir à les découvrir par le biais de cinématiques accrocheuses mais aussi grâce à leurs fiches, bien plus intéressantes et sympathiques que dans d’autres titres.



Alors qu’il est au plus mal, notre Jason est récupéré par un membre de la tribu des Rakyat, la peuplade locale qui essaye de résister tant bien que mal face à la puissance des pirates qui terrorisent incessamment les habitants de l’île. Ceux-ci vont mettre à profit son désir de vengeance et son envie de récupérer ses amis pour en faire un guerrier doté d’une force presque surhumaine, comme c’est le cas dans Crysis. Comment cela ? Tout simplement grâce à des pouvoirs que l’on débloque au fur et à mesure de notre avancée et qui sont symbolisés par des tatouages sur son bras gauche. Le premier pouvoir que vous débloquerez vous permettra d’éliminer discrètement, à la machette, un adversaire par derrière. Ensuite, vous pourrez par exemple réaliser des assassinats d’en haut ou même d’en bas, réaliser des combinaisons d’élimination pour en annihiler plusieurs à la suite en quelques millièmes de secondes. Bien entendu, ces capacités ne sont pas seulement réservées au combat puisque vous pouvez également débloquer des pouvoirs vous permettant de mieux résister, de nager plus longuement sous l’eau, etc…

Tout ceci se débloque en avançant non seulement dans la quête principale mais aussi dans les très nombreuses sous-quêtes qui vous sont proposées. Celles-ci se rapprochent de celles aperçues dans la franchise Assassin’s Creed avec des objets à trouver, des contrats d’assassinats, des courses. Tout un panel d’activités qui vous permet d’obtenir de l’argent mais aussi des points d’expérience qui vous serviront donc à débloquer ces fameux pouvoirs. Là où Ubisoft a fait très fort avec Far Cry 3, c’est que nous avons réellement l’impression que tous les à-côtés proposés par le jeu ont une réelle utilité et un impact sur l’aventure. Contrairement au dernier Assassin’s Creed par exemple, la partie "chasse, cueillage et pêche (au requin)" est presque primordiale car votre équipement de base est très limité : vous ne pourrez porter qu’une seule arme, quelques seringues (que vous devez concocter en ramassant diverses plantes) et autres objets. Ce n’est qu’en récupérant des peaux des animaux de la faune locale (particulièrement variée et agressive) que vous pourrez tanner de quoi vous permettre de porter plus d’équipements. Au plus grand regret de Brigitte Bardot tant le massacre des animaux est monnaie courante tout au long de notre périple. Même les tours radio qu’on "synchronise" nous facilitent beaucoup plus la tâche par rapport à Assassin’s Creed. Sans compter que leur activation nous permet de débloquer gratuitement des armes, que demander de mieux ?



Est-ce que je t’ai déjà donné… la définition… du mot Folie ?

Si vous avez eu l’occasion de jouer à Far Cry 2, vous vous souvenez sans doute des points de contrôle surveillés par des ennemis qui ressuscitaient comme si de rien n’était dès que nous avions le malheur de nous éloigner un peu trop. Une chose qui avait le don d’irriter et qui a fort heureusement disparu dans ce troisième opus. Dorénavant, l’île est divisée en plusieurs régions et dans chacune d’entre elles se trouvent un ou plusieurs camp retranché. A chaque camp repris aux mains des pirates, les patrouilles ne circulent plus dans la région concernée, ce qui vous permettra de souffler et de vaquer plus tranquillement à vos diverses occupations. Quant à ces fameux camps, les attaquer est souvent très jouissif car les possibilités d’approches sont très variées. Bien entendu, vous pouvez vous la jouer bourrin en fonçant en plein milieu du camp, en trucidant tout le monde à coup de mitrailleuses légères ou de lance-roquettes. Mais l’affaire est assez risquée car chaque camp dispose d’un système d’alarme qui, dès qu’il est activé, rameute toutes les patrouilles avoisinantes qui prêtent main forte aux locataires. Pas toujours très simple. Des méthodes plus efficaces existent : faire un travail de repérages à l’aide de votre appareil photo afin de s’infiltrer et couper le système d’alarme pour empêcher la venue des renforts et donc se concentrer plus facilement sans risquer d’être pris en tenaille. Dans certains camps, des animaux sauvages (allant du tigre aux chiens enragés en passant par l’ours) sont enfermés. Vous pouvez essayer de les libérer afin de semer la zizanie dans le camp et faciliter votre tâche. A moins qu’il y ait carrément un invité surprise, ce qui peut très bien arriver ! Sachez que chaque camp capturé sans que l’alerte ait été activée vous rapporte davantage de points de même que pour tout ennemi proprement éliminé (par derrière ou avec une balle de sniper ou une flêche bien placée dans le crâne).

Quant à la trame principale, elle est longue d’une quarantaine de missions, ce qui, en comptant une bonne partie des missions annexes, vous occupera facilement plus de vingt heures. Des heures que vous ne verrez pas défiler tant la trame est prenante grâce à la variété des missions, des cinématiques réussies et des personnages passionnants et recherchés. Après un tel flots de louanges, que peut-on donc reprocher au jeu d’Ubisoft Montréal ? Peut être une technique imparfaite. Si le jeu est clairement dans le haut du panier sur Xbox 360 avec, en sus, de superbes panoramas, certains trouveront le framerate un peu faiblard même s’il reste stable en toute circonstance. On peut également noter des textures pas forcément agréables à l’oeil de près et qui deviennent une bouillie de pixels de loin. De même que les serveurs n’étaient pas du tout optimisés lors de notre essai, ce qui est malheureusement souvent le cas avec les jeux Ubisoft… Ce qui nous a empêché de tester la coopération et le multijoueur dans de bonnes conditions. Malgré tout, la campagne de Far Cry 3 se suffit clairement à elle-même.

http://www.dailymotion.com/video/xugl69
Far Cry 3 est l'exemple même du jeu qui a parfaitement été pensé de bout en bout avec un gameplay parfaitement dosé, une progression exemplaire, des à-côtés qui ne sont pas à négliger, des personnages et une intrigue qui donnent vie à une aventure qu'on a grand plaisir à vivre aux côtes de Jason Brody dans les entrailles de la folie humaine. Après la grosse déception et le sentiment de gâchis qu'incarnait Far Cry 2, Ubisoft nous épate avec ce Far Cry 3 qui est clairement l'un des meilleurs jeux de cette année, si ce n'est le meilleur. Si vous cherchez un jeu pour Noël, ne tergiversez pas trop longtemps, vous avez trouvé le cadeau idéal !

+

  • C'est beau, très beau
  • Plein de petits détails qui font plaisir
  • Les personnages et surtout Vaas
  • Gameplay varié et subtil
  • Le système de progression
  • Les possibilités d'approche

-

    • Quelques carences techniques
    • Des serveurs pas au point
    • A part ça...
    • L'eau profonde gélatineuse
  • 05.02 à 09:26

    Ça reste un bon jeu mais trop casual , avec de l’ambition su été une bombe mais bon ils l’ont compris trop tard et d’ailleurs un patch était prévu on peut enlever les scintillements d’objet , la mini map ect depuis ?

  • 05.02 à 02:50

    Je te comprends nicoco (ca doit être parce qu’on a le même prénom ) mais tu vas voir que ton impression va empirer avec la dernière partie du jeu.

  • 04.02 à 09:58

    Non mais t’inquiète pas; c’est bien d’avoir ce genre d’avis qui tranche avec les notes dithyrambiques qu’on peut voir dans la presse spécialisée. Moi-même ne l’ayant pas encore testé, je me demandais si ce jeu était vraiment si fabuleux que ça. Tu nous donneras tes impressions pour la suite maintenant !

  • 04.02 à 09:16

    Bon,

    Pour ma part je ne peux dire encore si c’est un bon jeu vu que je ne suis qu’au début, mais des déceptions arrivent très vite après une intro qui mettait pourtant l’eau à la bouche (meme avec un scénar franchement risible : on est une bonne de potes en terrain inconnu, on a un entrainement militaire, j’m'en vais sauver mon frère….).
    Les cinématiques mettant en avant le moteur du jeu sont franchement impressionnantes , mais quand on prend le pad en main on déchante vite par un gameplay trop rigide (FPS oblige) avec des QTE décidemment à la mode mais franchement inutiles ( faut comprendre aide à l’immersion : tenir le bouton A pour faire compresse sur la carotide de son pote qui va clamser de toute facon : ca n’a pas de prix ). Pour le coté ésthétique rien à dire tant qu’on aime ce qui est coloré mais pour la partie technique dès qu’il y a un peu de profondeur dans les décors ca pique les yeux ( when i try to see Far then I Cry ) Est-ce vraiment utile une telle superfecie de jeu avec autant de détails ? Ben peut-etre qu’avoir explorer chaque mètre carré du décors.. En passant, certains détails sont vraiment dégueux ! Ramasser des plantes sauvages à l’allure bien polygonale et en surbrillance flashy ca fait assez bizarre dans un tel décors, quant à l’idée de tuer des animaux pour faire un sac en peau de bete ou l’on peut mettre des armes… Ben oui, le mec au premier shopping à trouver que des guns mais pas de sac à dos le pauvre x)
    Bref, le coté survie est évidemment très superficiel en allant dans ce sens, et se sentir obligé d’avancer l’arme au poing gachant la vue, ( le mec n’a jamais de crampes aux bras, puis d’ailleurs on sait jamais, peut-etre une branche de palmier pourrait l’attaquer vicieusement) dès son apparition dans l’inventaire, fait vraiment tache pour un jeu qui se tape une si bonne note un peu partout !!! Si bonne d’ailleurs que je m’en vais le finir de ce pas avec bonne foi ( on est jamais à l’abris d’une surprise) ^^

    Désolé, c’est mon premier post sur ce site et je me plains déjà ^^

  • 03.12 à 02:46

    Disons que oui, selon le niveau de détails choisis et la puissance de la machine tu auras un framerate très différent d’une config à l’autre .

  • 03.12 à 02:43

    l’ai lu que le frame-rate était dérangeant (au point que certains revendent directement le jeu) mais cela n’a pas été mon cas…
    Moi aussi
    Sinon le frame-rate peut changer sur PC ? (je ne sais plus )

  • 03.12 à 12:11

    le problème, c’est que je n’ai pas de yeux bioniques moi J’ai lu que le frame-rate était dérangeant (au point que certains revendent directement le jeu) mais cela n’a pas été mon cas… Si vous êtes vraiment pointilleux, prenez la version PC.

  • Seb
    03.12 à 12:09

    C’est pas super folichon techniquement.

    Certaines textures sont vraiment très moyennes, et l’eau fait vachement plastoc. Je regrette que mon pc soit tombé en rade, sinon je l’aurais pris sur ce support.

  • 03.12 à 11:30

    C’est vrai qu’il est bon, mais je suis plus sceptique sur la partie technique

  • 03.12 à 11:03

    Très joli ? Mouais, c’est fournis et détaillé, mais c’est pas forcément très joli. Puis ca rame sévère par moments :/

    Apparemment la fluidité est le gros point négatif du jeu, j’avoue que des le début du jeu j’ai eu un peut peur lol
    puis finalement ça va quand même
    Sinon je kiff ce jeu j’en devient limite accro mdr

  • 03.12 à 10:47

    Très joli ? Mouais, c’est fournis et détaillé, mais c’est pas forcément très joli. Puis ca rame sévère par moments :/