Jeux

GTA V

GTA-Like | Edité par Rockstar Games | Développé par Rockstar North

5/5
One : 18 novembre 2014 360 : 17 septembre 2013
01.10 à 09h59 par |Source : www.xbox-mag.net

Test : GTA V sur Xbox 360

Véritable bombe médiatique, GTA V a explosé la plupart des records de l'industrie du jeux-vidéo. Avec un budget record de 265 millions d'euros pour le développement du jeu, ce nouvel opus a su attirer de nombreux curieux et habitués de la série. Le jeu est-il néanmoins a la hauteur des attentes placées en lui ? Réponse dans ce test !
Retour en terrain connuNeuf ans se sont écoulés depuis la sortie de GTA : San Andreas. Et pourtant, la fameuse région de San Andreas en elle-même ne s’est pas éteinte. Ce Grand Theft Auto V retourne vers les fameuses terres californiennes, avec un bon coup de lifting, et un sacré agrandissement de la map. Grâce à elle, le jeu vous propose un magnifique terrain de jeu, allant du desert, à la ville, en passant par de magnifiques lacs. A titre indicatif, la carte de cette opus est quatre fois plus grande que celle de GTA IV. Et malgré ce retour en terre connue, vous continuerez de découvrir de nombreuses choses. Pas un seul petit coin n’est délaissé, une activité permanente, et qui force à l’admiration tant elle est proche du réalisme. En effet, que vous soyez sur la plage, en plein désert, ou tout simplement en ville, vous trouverez toujours de quoi vous occuper, grâce à un univers plus vivant que jamais. Entre touristes qui se baladent sur la plage accompagnés de leur fidèle compagnon canin, les coyotes et les biches que vous rencontrerez a l’extérieur de la ville, et l’énorme densité agrégée de nombreux éléments dynamiques de la ville, ce GTA s’avère être une véritable mine d’or en terme de contenu solo, puisque le mode multijoueur n’ouvrira ses portes qu’a partir du 1er octobre.Un cocktail de hérosL’une des premières innovations de ce blockbuster est que vous ne dirigez pas un, ni deux, mais bel et bien trois héros. Vous aurez donc la possibilité d’incarner Franklin, un jeune afro-américain issu du ghetto qui cherche a gagner de l’argent a tout prix ; Michael, un voleur a la retraite qui n’arrive pas à faire le deuil de son ancienne activité ; et de Trevor, meilleur ami de Michael devenu totalement instable mentalement, et ancien compagnon de braquage. Dans ce GTA V, chaque héros a d’ailleurs sa capacité spéciale, que l’on active en appuyant sur les deux sticks directionnels simultanément. Pour Franklin, il s’agit d’une compétence de ralentissement du temps, qui vous permet de conduire très rapidement dans des zones ou le trafic est relativement dense, ou encore de tirer tout en roulant de façon précise. Pour Michael, il s’agit d’une compétence d’aide à la visée, qui permet d’enfiler les headshots comme des perles. En tant que bon psycopathe, Trevor lui, rentre dans une certaine transe qui lui permet d’infliger deux fois plus de dégâts tout en réduisant les dégâts des balles reçues.En plus de ces compétences spéciales, chaque personnage dispose d’un arbre de compétences, qui se compose des caractéristiques de Pilotage, de Tir, d’Endurance, qui augmenteront dans le jeu en fonction de votre activité. Si vous décidez de jogger dans la ville, alors la capacité d’Endurance augmentera. Au fil des kilomètres que vous accumulerez au compteur, vous perfectionnerez vos compétences de Pilotage. Vous pourrez aussi vous entraîner aux tirs, dans les différents stands de tir des fameuses armureries «Ammu-Nations». C’est ici un point qui fait son retour, puisque ces compétences étaient elles-aussi présentes dans GTA San Andreas, tout en ayant disparu de GTA IV. Et chaque personnage possédant son identité, Rockstar North a réussi a conserver les traits des personnages intacts malgré de nombreuses fonctionnalités de customisation des personnages. En effet, vous pourrez passer chez le coiffeur, décidez de vous faire tatouer ou encore de changer la tenue vestimentaire de votre personnage, avec une garde robe remplie qui vous fera passer du geek a l’homme d’affaire.Le changement de personnage se fait à tout moment (ou presque) vis-à-vis du téléphone. En appuyant sur la touche bas de la croix directionnelle, vous pouvez choisir entre les trois larrons dans un menu. Un zoom-out, un zoom-in, et vous voilà aux commandes d’un autre héros. Petite touche humoristique ajoutée ici, une mini-cinématique a lieu a chaque fois que vous effectuez cette action, et met en scène le caractère de votre personnage. On retrouvera ainsi Franklin dans un club de strip-tease, ou encore Michael en train de regarder un film dans sa villa, verre de Whisky à la main. Trevor peut lui par exemple se retrouver sur la plage en slip, complètement alcoolisé. Ce changement de personnage est également parfois sollicité en mission mais la liberté quant au choix du personnage se limite a quelques missions, et la plupart du temps, le personnage vous est imposé, quand bien même les trois comparses sont sur le coup.Une pluie de contenuBien sûr, tout le charisme, et l’attrait porté aux différents personnages ne sont fort heureusement pas les seuls charmes de ce jeu. La customisation, encore faut-il avoir le temps d’en profiter. GTA V vous propose un bon nombre d’heures de jeu, avec une campagne qui vous tiendra en haleine pour pas moins de trente heures, ce qui est un très beau score. Les missions en elle-mêmes étant très réussies pour la plupart, avec une mention très particulière pour les braquages. Vous pouvez vous en doutez, un braquage ne s’organise pas sur un coup de tête et demande de la préparation. Ainsi, avant chaque braquage, vous organiserez une réunion afin de sélectionner un plan d’action. Vous choisirez la voie à emprunter, furtive avec par exemple la diffusion de gaz dans les bouches d’aérations, ou barbare et armé jusqu’aux dents. Le choix de la marche a suivre influera directement sur les missions a réaliser en tant que préparatifs. Si l’une vous demande de réquisitionner un fourgon de police, l’autre vous propose une autre démarche, comme le vol d’un hélico. En plus de cette liberté d’action, vous aurez a choisir entre différents partenaires, aux performances plus ou moins élevés, qui prendront eux-aussi une part de la récolte. Il est alors libre à vous de privilégier le professionnalisme au butin, ou vice-versa, ce qui renforce encore plus la liberté d’action.De plus, la trame principale se dote d’une très bonne rejouabilité, puisque certains objectifs annexes ont été ajoutés pour ajouter une touche de scoring au soft. Les objectifs varient en fonction des missions, et sont tout aussi délirants les un que les autres. Du banal time-attack à des objectifs un peu plus relevés comme passer sous les ponts lors d’une séance de pilotage en hélicoptère, le jeu saura vous attirer vers un retour dans les missions, avec un système de médailles en fonction du degré d’accomplissement (or, argent et bronze). Si les missions principales, présentes au nombre de 69 vous occuperont une bonne partie du temps, force est de constater que le contenu annexe est tout aussi fourni. On parle ici d’environ 80h de jeu pour atteindre les fameux 100%. Vous pouvez ainsi prendre part a différents entraînements, au pilotage aérien, ou encore aux tirs, au cours de mini-jeux qui sont eux-aussi récompensés par un système de médailles. Mais ce ne sont pas les seules activitées annexes présentes dans le jeu. En effet, il est possible de vous détendre sur les courts de tennis, tester vos compétences de visées autour d’un jeu de fléchettes, ou encore prendre votre club de golf pour faire quelques parcours sympathiques. Si le cinéma est votre tasse de thé, vous pouvez également vous rendre dans l’un d’entre eux pour passer un bon moment. Si vous aimez les courses, le jeu vous en propose plusieurs types (courses en ville, courses aquatiques en jet-ski, courses tout-terrain), des base-jumps (cela consiste a atteindre un certain point précis en sautant en parachute), ou encore des triathlon (compétition alliant nage, course et vélo), de quoi entretenir notre trio infernal.Et les séances de remise en forme ne sont pas le seul contenu annexe du jeu. On retrouve différentes missions scénarisées de façon totalement délirantes, avec par exemple la rencontre d’un couple britannique totalement déjanté qui recherche a tout prix des objets ayant appartenu a des stars, ou encore un hippy totalement perdu qui recherche des morceaux de soucoupe volante. La plupart du temps, ces missions se manifesteront par la recherche des objets collectionnables qui sont, comme à leur habitude présents dans le jeu. Encore une fois lors de ces missions, l’identité des personnages est prise en compte, et les dialogues vous feront très certainement rire plus d’une fois. Si à cela, on ajoute l’exploration, on obtient un cocktail vraiment délicieux, avec en supplément certains évènements dynamiques qui se déclenchent lors de vos balades. Ainsi, si vous voyez un convoyeur de fonds se balader devant vous, vous pourrez déclencher ou non, selon votre envie, une attaque contre celui-ci. Vous pouvez assister à des vols en tout genre, avec comme choix si vous acceptez de vous occuper du vol de garder l’objet volé, ou d’effectuer votre bonne action et d’aller le rendre au propriétaire. Et comme San Andreas est un open-world comme on en a rarement vu, il dispose aussi de divers bâtiments à acheter avec l’argent que vous obtienez en cours de jeu. Il est ainsi possible de devenir propriétaire de magasins pharmaceutiques, d’une entreprise de remorquage, ou de la compagnie de taxi locale. Vous obtiendrez cet argent à l’aide de vos différentes actions. Les missions vous rapportent certes une grosse part, mais le jeu propose également de placer de l’argent en bourse, en achetant différentes actions sur internet. GTA V propose donc un contenu exceptionnel et d’une rare qualité, qui sera amené a s’étendre dans le mode multijoueur.

5/5
Arrivé comme une bombe sur le marché du jeu vidéo, GTA V a conquis avant même de se laisser approcher par les joueurs. Au bout d'une bonne quantité d'heures de jeux, force est de constater que le pari est réussi pour Rockstar qui a clairement réalisé le plus impressionnant open-world que l'on ait pu rencontré jusqu'à maintenant. Un conseil, enfilez vos lunettes de soleil, la chemise a fleurs et les sandales, vous resterez un bon bout de temps sous le soleil de San Andreas !

+

  • Graphismes de qualité
  • Un trio de personnage totalement délirant
  • Un open-world gigantesque
  • Des missions vraiment passionantes
  • Dialogues toujours aussi décalés
  • Du contenu a foison

-

    • Quelques baisses de framerate (en bateau)
    • Certains temps de chargement assez longs
  • 04.10 à 11:42

    [quote="shakanico":3iq9rhss]100% d’accord avec Tsubasa[/quote:3iq9rhss]

    Notez bien que c’est suffisamment rare pour être souligné. Vite, mon calendrier, que je marque ce jour d’une croix blanche… :lol:

  • Stv
    04.10 à 08:48

    J’ai dit "des joueurs", pas "des amis". Je sais m’entourer, quand même :mdr:

  • 04.10 à 08:35

    Il faut vite changer d’amis Stv ! :mrgreen:

  • Stv
    04.10 à 08:19

    [quote="shakanico":1hus8i03]100% d’accord avec Tsubasa et d’ailleurs ça me tue qu’on ne parle de jeux vidéo dans les médias que lorsqu’un GTA sort et uniquement pour nous rabâcher qu’on peut tuer, voler, vendre de la drogue. Alors que n’importe quel joueur parlerait en premier du travail d’écriture phénoménal.[/quote:1hus8i03]

    Pas d’accord. Quand je parle de GTA irl avec d’autres joueurs, je suis bien le seul à relever le travail sur les personnages et les dialogues. Pour eux, comme pour beaucoup d’autres, GTA c’est pour cogner des passants, voler des voitures pour écraser des piétons, aller à l’ammunation et sortir blindé en pleine rue pour foutre le bordel. Des joueurs qui passent les cinématiques des missions parce que "ça parle trop et c’est en anglais". Et c’est justement ce genre de comportement que je crains de retrouver online.

  • 04.10 à 07:55

    GTA IV = meilleure critique de l’american dream
    GTA V = meilleure critique de l’american way of life

    100% d’accord avec Tsubasa et d’ailleurs ça me tue qu’on ne parle de jeux vidéo dans les médias que lorsqu’un GTA sort et uniquement pour nous rabâcher qu’on peut tuer, voler, vendre de la drogue. Alors que n’importe quel joueur parlerait en premier du travail d’écriture phénoménal. Pour la première fois dans un GTA, j’ai cru que j’allais détester un personnage (Trevor) lorsqu’on m’a obligé à faire des choses ultra borderline. Au final j’ai terminé l’aventure en adorant ce perso et c’est avec ce genre de détail qu’on comprend le talent de Rockstar.

  • 03.10 à 06:13

    [quote="chwal":8q47mkxp]Sinon faut pas s’arrêter sur GTA IV qui je pense est le plus hétérogène de la série avec peu "d’ à cotés" ce qui a été bien comblé dans le V.[/quote:8q47mkxp]

    Perso, ce qui me passionne le plus dans la série de Rockstar c’est essentiellement le travail d’écriture (narration, dialogues, punchlines, références, irrévérences, etc). Pour moi, les activités c’est sympa mais c’est très secondaire. Et, en ce sens, Niko Belic et toute la galerie de portraits de GTA IV étaient des putain de personnages plongés dans une histoire frontale et sans concession avec pour cadre un New York fantasmé tout bonnement génial.
    Finalement, je joue à GTA comme je mate les meilleurs Tarantino, avec le même engouement jouissif.

  • 03.10 à 04:14

    [quote="Soriana":2cgv5wc8]Mais je suis tout-à-fait d’accord avec toi. Et de même pour toutes les langues, d’ailleurs. Je regarde toujours tous les films en VO, parce que le doublage bouffe 50% du travail de l’acteur.
    Là je traitais simplement du cas du jeu vidéo. Même s’il est vrai que particulièrement dans GTA il est immersif de profiter des doublages anglais d’origine, pour ceux qui ne comprennent pas, lire les sous-titre se révèlent compliqué. En revanche, par exemple dans Divinity, tous les textes sont en français, et fabuleusement bien écrits.

    Dernier point: malgré ce que l’on entend dire, l’anglais n’est PAS une langue facile pour un francophone. Déjà rien que la prononciation, nous ne partageons pas le quart des phonèmes anglais. Maintenant on peut dire que c’est la langue mondiale, lingua franca, blablabla, sauf que l’anglais parlé sur la planète Terre est franchement mauvais, et correspond plus au terme de "globish". Au Parlement Européen, les traducteurs mettent 1 heure pour traduire 7 minutes de texte écrit par des crânes d’œuf qui pensent parler anglais, et ce à destination des anglophones d’Irlande et d’Angleterre.

    Autant apprendre l’allemand, c’est plus clair et précis.[/quote:2cgv5wc8]

    Divinity ego draconis ? Normal qu’il est bien écrit ce sont des Belges ! Et même si ils sont Vlaams ils ont quand même eu une bonne étude de la langue française.

    Gollum : Je sais bien que tous le monde n’ a pas le temps et l’envie et sans culpabiliser personne si je peux en pousser quelques uns à sauter le pas je me prive pas.

    Sinon faut pas s’arrêter sur GTA IV qui je pense est le plus hétérogène de la série avec peu "d’ à cotés" ce qui a été bien comblé dans le V.

  • 03.10 à 01:55

    [quote="Gollum":o5hwvxcn][quote:o5hwvxcn]C’est comme ca dans tous les jeux Rockstar. Tu découvres seulement maintenant ?[/quote:o5hwvxcn]
    Heu, je suis pas débile à ce point, j’ai fais les autres et je savais à quoi m’en tenir ! Seulement lire et conduire en même temps, c’est pas l’idéal , ça peut se comprendre non ? Mais certains ont tellement l’air d’avoir la science infuse qu’ils en oublient que d’autres puissent avoir des problèmes avec la langue Anglaise ! Ou tout simplement qu’ils n’ont pas le temps d’apprendre. [/quote:o5hwvxcn]

    Oui ca se comprend sauf quand tu dis que tu ne découvres pas le problème avec ce GTA V. C’est que tu as fait les précédents jeux Rockstar et que tu as déjà pesté contre ce problème. D’où l’intérêt d’acheter GTA V sachant que ce sera la même chose. Ca s’appelle du sado-masochisme :mrgreen:

  • 03.10 à 12:11

    [quote="Tsubasa":1i1p1yr1]
    Rien à ajouter si ce n’est qu’il faut vraiment avoir bien peu de recul pour prétendre que les opus PS2 sont meilleurs que celui-ci. [/quote:1i1p1yr1]

    Et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai arrêté de jouer au GTA après le San Andreas puisque par la suite, pour avoir fait le IV, j’ai eu vraiment trop de mal à le finir. C’est pourquoi le V j’ai préféré occulter. Pourtant c’est pas faute d’avoir été tenté ^^

  • 03.10 à 12:08

    [quote:624j9aju]C’est comme ca dans tous les jeux Rockstar. Tu découvres seulement maintenant ?[/quote:624j9aju]
    Heu, je suis pas débile à ce point, j’ai fais les autres et je savais à quoi m’en tenir ! Seulement lire et conduire en même temps, c’est pas l’idéal , ça peut se comprendre non ? Mais certains ont tellement l’air d’avoir la science infuse qu’ils en oublient que d’autres puissent avoir des problèmes avec la langue Anglaise ! Ou tout simplement qu’ils n’ont pas le temps d’apprendre.

    [quote:624j9aju]La conduite des véhicules est très réussie, celle des avions/hélicos demande plus de skill et c’est tant mieux.[/quote:624j9aju]
    Ben là, j’aurai juste envie de répondre que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas ! Pour ma part, les voitures ça passe encore mais le pilotage des hélicos est à gerber même avec les stats à fond et ne t’en déplaise, ça reste mon avis.

    Pour conclure, je suis pas sûr que les Ricains seraient heureux de jouer à un tel jeu dans une langue qu’ils ne connaissent pas car lire des textes tout en conduisant relève de l’exploit, surtout en pleine mission ! Ma foi, chacun son truc, si ça plait à certains de jouer comme ça, je respecte et c’est tant mieux j’aurai envie de dire !