Jeux

Guitar Hero 2

Inclassables | Edité par RedOctane | Développé par Harmonix

5/5
360 : 06 avril 2007
12.04 à 10h16 par |Source : http://www.xbox-mag.net

Test : Guitar Hero 2 sur Xbox 360

Que le premier d’entre vous qui n’a jamais joué de la gratte devant sa glace en se prenant pour Slash ou Van Halen, rêvant de filles à moitié nues, dégoulinantes de désir me jette la première bière. Il ne faut pas se leurrer, Guitar Hero II est de ces jeux qui réveillent de pénibles rêves brisés ou qui suscitent de nouvelles vocations, au choix !

Monte le son coco

On avait eu le droit aux tapis de danse, aux kongas et mêmes aux maracas, mais rarement – et la chose est d’autant plus bizarre que l’idée devait obséder nuit et jour bon nombre de joueurs – à la guitare (si l’on, excepte Guitar Freaks). Le mal est réparé grâce à RedOctane qui nous offre pour la première fois sur la console de Microsoft son fameux Guitar Hero 2, disponible sur Playstation 2 depuis déjà quelques mois. Guitar Hero kesako ? Prenez une guitare, remplacez les cordes par des touches, ajoutez une playlist d’anthologie, et jouez. Raccourci, certes rapide, mais probablement le plus parlant pour décrire cette série, véritable phénomène de société chez les jeunes guitaristes à cheveux longs refoulés, qui vendraient père et mère pour faire la première partie de Kiss ou de Nirvana (quoique pour celui-ci, la tâche risque d’être ardue). Mais voilà, on ne s’improvise pas guitariste du jour au lendemain et, avant d’arriver au sommet de la gloire, il faudra s’entraîner en peaufinant sa technique. Dieu merci, la guitare, très fortement inspirée de la gamme X-Plorer du fabriquant Gibson, se prend en main aisément, cinq touches faisant office de cordes, une touche remplaçant astucieusement le médiator et enfin un vibrato. Les néophytes n’ayant jamais tenu en main une guitare de leur vie n’ont donc pas été mis de côté, et le jeu propose bien évidemment un indispensable tutorial qui saura vous guider dans vos premiers accords. Réussi, décalé, comme on aimerait en voir un peu plus souvent, cet apprentissage donne immédiatement envie de gratter, tout en obscurcissant pour le moment l’utilisation des cinq cordes et des accords à trois touches. Une fois les quelque bases acquises, il ne reste plus qu’a donner un nom à son groupe, choisir son guitariste parmi ceux proposés, au passage tous plus ou moins inspirés des légendes du rock, et foncer tête baissée vers l’autoroute de la gloire (et accessoirement, de la fortune).

Le jeu se révèle toutefois coriace une fois le mode facile exploré, simple petite ballade de santé. Car il vous faudra jouer en difficulté normale pour pouvoir espérer glaner quelques dollars afin d’acheter matos et autres réjouissances. Comptez sur le Star Power, qui consiste à relever sa guitare à la verticale, tel un rockeur en transe attaquant un solo de dix minutes, afin d’emmagasiner encore plus de points. Diablement bien pensé, ce procédé offre un plus indéniable et se permet de renforcer encore un peu plus l’immersion déjà grande. Au détail près que vous n’êtes pas au Stade de France mais dans votre chambre et que la personne que vous croyez entendre vous acclamer n’est autre que le voisin qui réitère pour la 10ème fois sa menace d’appeler les flics pour tapage nocturne. Tant pis.

Le Hendrix des gamers ?

Ceux et celles d’entre vous n’ayant jamais touché une gratte de leur vie trouveront les modes Difficile et Expert cauchemardesques, c’est un fait. Un temps de maîtrise relativement long sera nécessaire pour pouvoir arriver au bout de ces niveaux de difficulté, vous obligeant parfois à refaire encore et encore la même chanson, jusqu’a en mémoriser les accords. Les guitaristes sont clairement avantagés, tant la technique tient une place importante dans le jeu. La chasse aux points et au perfect sera donc un challenge de taille, si l’on prend en compte la possibilité de publier ses scores sur le Xbox Live et ainsi de se confronter à une communauté déjà aux abois.

Pour ce qui est de la tracklist, RedOctane propose entre autre des reprises d’Iron Maiden, Pearl Jam, Deep Purple, Nirvana, Alice Cooper, les Stones, Black Sabbath, Rage Again the Machine. Je m’arrêterais là, la liste est longue, bourrée de standards, quoiqu’un chouilla en dessous de celle composée pour le premier épisode. On regrettera malgré tout une fois de plus l’absence de quelques groupes légendaires méritant grandement leur place ainsi qu’un choix parfois hasardeux dans la liste des chansons de certains groupes, surtout lorsque l’on jette un œil du coté de leur catalogue, pour certains vraiment très fourni. Qu’importe, du contenu additionnel est d’ores et déjà disponible sur le MarketPlace. Neuf nouvelles chansons en fait et, sans doute, d’autres encore à venir si le succès est au rendez vous. RedOctane va tous vous rendre accros. Il ne vous reste qu’a prier pour que votre chanson fétiche soit incluse (Ric menace quotidiennement RedOctane pour que l’intégrale de Kiss soit proposée, pour ma part Foxy Lady d’Hendrix me suffirait amplement…) Les reprises sont plus ou moins réussies selon les morceaux, surtout en ce qui concerne le chant, mais la sauce prend à chaque fois et, c’est au final, ce qui importe le plus. Tout le monde n’a pas la voix de Cobain, c’est un fait.

L’envie d’avoir envie

Guitar Hero 2 possède donc son propre univers, à la fois hilarant, bourré de clins d’œil plus ou moins évidents au monde du rock, qui ne laissera pas de marbres les vieux routards que nous sommes. Les défauts du jeu se comptent sur le doigt d’une main mais il est quasiment certain que ceux accrochant au concept passent largement au dessus. Cependant, puisque nous sommes intraitables, on soulignera avec insistance l’incompréhensible absence de jeu en ligne, qui reste en travers de la gorge. Vous pourrez toujours vous consoler avec un (onéreux) mode 2 joueurs, pour peu d’avoir un ami maîtrisant le jeu, et bien évidemment possédant sa propre guitare. Jouer au pad se révélant tout de suite moins passionnant… On se consolera comme on pourra avec un mode Coopération qui pourrait, toutefois, bien vous occuper quelques heures de plus. La réalisation graphique pourra également faire grincer quelques dents, tant les évolutions avec la version PS2 sont minimes. En même temps, les graphismes dans ce genre de jeu sont très souvent passés au second degré. Non vraiment, même avec la meilleure volonté du monde, pas facile de trouver des défauts pénalisants. Rock n’ Roll !

N.D Ben : Non pas que ce critère puisse influer sur la note attribuée au jeu, mais beaucoup de joueurs, moi y compris, ont fait écho de guitare défectueuses au niveau du vibrato. Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter ce topic. Dans tous les cas, si vous possédez une guitare défectueuse, n’hésitez pas à aller demander un échange.

Pour sa première apparition sur Xbox 360, Guitar Hero II a fait fort. Très fort même. Il se classe sans peine dans le panthéon des hits à posséder impérativement, sous peine de passer pour un inculte (de la gratte). Technique, convivial, accrocheur, ses qualités sont nombreuses et à moins d’être véritablement hermétique au monde du rock, difficile de trouver ce qui pourrait vous retenir de craquer.

+

  • Abordable tout en restant technique
  • Tutorial extrêmement bien pensé
  • Convivial et à essayer entre amis
  • Addictif, d’ailleurs la nouvelle star, c’est nous !

-

    • Mais qu’est ce que c’est que ce fil ?
    • Tracklist parfois maladroite
    • Le prix
    • L’absence de jeu en ligne
  • 25.04 à 03:57

    Bon, en fait, nan, ça va pas être possible.
    Physiquement, les chansons de la 2e partie de carrière en Moyen sont infaisables pour ma part. Zou ! A la revente avec les daubes.

  • 25.04 à 12:57

    [quote="Ben":2k2g2jy0]DDR n’est pas très compliqué, c’est juste une question de rapidité.

    La preuve :
    http://www.gameblog.fr/blog_113_freaky-freaky-stylezzzz[/quote:2k2g2jy0]
    que AA avec 301. c’est minable :o

    bon moi je fais beaucoup plus sans meme me fatiguer a sauté comme un kangourou. Tout au niveau du pas gauche et des boutons… la musique qu’on connais par coeur et c’est les doigts dans le nez. 8)

  • 22.04 à 05:10

    Effectivement, après m’être définitivement motivé à m’ôter les doigts du cul, j’y arrive. C’est chaud, mais c’est faisable.

    Donc je voudrai remercier pour professeur de pipot, au collège, qui malgré m’avoir emm***** pendant 4 ans m’a aussi permis d’avoir cette d’extérité des doigts. Et pour le médiator, je voudrai remercier… Orangina, pour secouer ses bouteilles (on n’est pas passé loin du drame).

    PS : vraiment dommage, l’absence de Live… :(

  • Ben
    22.04 à 09:20

    DDR n’est pas très compliqué, c’est juste une question de rapidité.

    La preuve :
    http://www.gameblog.fr/blog_113_freaky-freaky-stylezzzz

  • 21.04 à 10:25

    Perso, je lâche l’affaire.
    Impossible pour moi de jouer en moyen, la gestion des 4 frettes m’est impossible (petit doigt pas assez puissant, je m’esquinte les mimines et me démonte l’épaule).

    J’ai jamais vendu un jeu, mais lui sera le premier.

    J’ai du mal à saisir le côté grand public (rapport ITW avec Kai Huang) du jeu ? :? Il est largement aussi balèze que DDR, et la guitare n’est pas ergonomique.

  • 13.04 à 06:22

    Je viens de l’acheter.
    Les jeux musicaux sont une grande première pour moi et je trouve ça vraiment excellent.
    Fans de rock, et même gratteux en herbe sautez sur le jeu si le prix ne vous rebute pas. c’est un jeu définitivement culte

  • 13.04 à 04:40

    moi je serai pas contre une version avec des zik plus japonnaisses justement.
    Les zik proposées sont bien mais y manque quelquechose je trouve
    c’est comme sur nintendo DS
    on a OSU TADAKAE OENDAN que de la zik jap et ca dechire et apres pour les etats unis et l’europe on a elite beat agent(renomé pour l’ocaz) et on a droit a du cher du earth wind and fire et village people et meme du avril lavigne donc bon j’prefere les zik jap quand meme lol :P

  • 13.04 à 02:31

    [quote:1r0qq5tg]
    En tt cas sympa le test, vivement un «Cornemuse Hero» ^^
    [/quote:1r0qq5tg]
    Ou un bass hero ^^

  • 12.04 à 08:45

    Ben guitar freaks est moins bon (sauf quand on joue en groupe: une bass, une guitare et une batterie drum mania! là c’est génial). Les ziks sont moins prenantes (surtout pour des oreilles occidentales) mais c’est le concept original qui aurait pu se faire connaitre beaucoup plus tôt chez nous!

    Enfin, au moins maintenant c’est fait :mrgreen:

  • Ric
    12.04 à 07:56

    En tt cas sympa le test, vivement un «Cornemuse Hero» ^^