Jeux

Halo : Combat Evolved

FPS | Edité par Microsoft Studios | Développé par Bungie Software

5/5
360 : 14 mars 2002
01.12 à 03h15 par

Test : Halo : Combat Evolved sur Xbox

"Aujourd'hui le 14 mars 2002 est sorti Halo, et c'est une véritable bombe, point barre!" Voilà le résumé que l'on aurait pu faire en cette date mémorable dans les calendriers de la Xbox (le jour de sa sortie en Europe, forcément!). 2 ans et demi après, n'importe quel joueur qui décide de s'offrir une Xbox se doit IMPERATIVEMENT de se procurer ce titre en tête de liste. Soyons heureux mes frères, depuis plusieurs mois déjà, le jeu est proposé en Pack, avec Midtown Madness 3... Immanquable, dites-vous ?

Je me souviens, c’était en décembre 2002, je travaillais en tant que vendeur

dans une boutique de jeux vidéo. Mon occupation favorite était de rester à

proximité du rayon Xbox pour conseiller au mieux les clients qui voulaient se

renseigner… Un jour, un gamer, stéréotypé, accompagné de sa copine, vient me

voir et me dit : «Bonjour, j’adore les Doom-like et j’en cherche un pour ma

Xbox…». La «réplique réflexe» qui me vint à l’esprit sortit toute seule, sans

conviction puisque certain de son inutilité : «Je suppose que vous avez déjà

Halo ?», le gars me répondit : «Halo..? heu bof, non, j’lai pas fait..

maisil m’intéresse pas trop à vrai dire…»
A ce moment-là, une montée

d’adrénaline m’envahit de la tête aux pieds, j’ai cru que j’allais lui décrocher

un coup de crossedans les dents! (bon, de coude, car je n’avais pas de

fusilsur moi).Comment oser me sortir ça, sur un ton si méprisant du

genre «il me conseille de ladaube lui..» (si si, il a fait une grimace en

me disant cela). J’ai cru devenir fou. A croire que le gars ne savait pas pour

quelle raison il s’était acheté une Xbox (c’est à dire trouver les bons jeux).

Je lui dis alors qu’il avait tort de nepas l’essayer car il s’agissait,

surtout à l’époque, dumeilleur FPS disponible tous supports confondus

etc… Mon argumentation avait beau être aussi convaincante qu’un test de JF du

magazine officiel Xbox (oui, c’est mon idole ! :P ), rien à faire, le gars

tirait la tête, rendu paranoïaque par le sentimentque je n’étais qu’un

vendeur commebeaucoup d’autres, qui ne cherchait qu’à faire vendre les

jeux les plus médiatisés…Démoralisé par tant de stupidité humaine,

je lui dis alors de regarder le rayon et de choisir lui-même, puis parti dans

mon coin en me disant que ce métier ne m’était finalement pas destiné,sans

doutetrop sensible pour ça…




Bon, et alors, on a le droit de ne pas être attiré par un jeu, vous allez me

dire ? Oui mais non c’estpaspossiblejvousdis, Halo c’est Halo et ça restera

Halo. Pourquoi est-ce que tant de joueurs Xbox n’ont que ce jeu à la bouche

(depuis quelques temps, on entend aussi un «deux» derrière…), pourquoi est-ce

qu’il fascinetant de monde, qu’a-t-il de si extraordinaire qu’on ne peut

ressentir à travers des screenshots ou des vidéos….? Disséquons MasterChief et

ses Covenants pour élucider ce mystère!

En fait, lorsque la Xbox fut annoncée, on la voyait comme un monstre de

puissance. Halo fut le premier véritable titre, aux cotés de Dead or Alive 3, à

prouver cette affirmation. Le moteur graphique est sublime, mais ce n’est pas

seulement une histoire de modélisation et de textures. Ce qu’il faut voir aussi,

c’est la magnificence de la profondeur du champ de vision, la multitude de

détails graphiques animés ou non, le degré exceptionnel du level-designet

tout simplement l’originalité de l’univers dans lequel on nous plonge. Alors

oui, la guéguerre des étoiles, c’est connu et reconnu, oui les aliens méchants

et les humains gentils c’était déjà exploité maintes fois, mais non, jamais

auparavant on n’avait réussi à nous mettre en scène tout cela de si belle

manière, surtout dans les jeux video…




Les humains ont été désignés comme race

à exterminerpar une coalition d’extra-terrestres religieux, les Covenants (non, ce ne sont

pas les cousins de Jean-Claude…). Pourquoi ? il serait facile de trouver

plein de raisons (la preuve ci-dessus, avec ce pauvre acheteur que j’ai

tant méprisé…). Comment ? C’est ça qui nous intéresse. En fait, si le scénario global

(plus abouti qu’on ne le pense, mais je laisse la surprisepour ceux qui n’ont pas encore

pu s’y essayer) peut paraitre simpliste, c’est toute la mise en scène et

l’évolution de l’aventure qui rendent le jeu si passionnant. Mais ce qui fait la

force première de Halo, c’est son gameplay. Ce n’est «qu’un FPS» me direz-vous…

oui, et pourtant… Si le moteur graphique nous offre une première claque dans

la tronche (surtout lorsqu’on débarque sur Halo, l’ecosystème en forme

d’anneau), c’est au fur et à mesure que l’on joue que l’on se rend compte du

travail effectué sur le soft. Pesanteur, gestion des masses et du poids,

intelligence artificielle des ennemis, jouabilité, environnements interactifs,sont les

ingrédients qui font du moteur 3D et du gameplay les points forts de la

réalisation technique.

Vous combinez à tout cela un concept de jeu bien établi (inventaire de 2

armes maximum, 2 types de grenades, 2 types d’armes à combiner ouà

assortir- humaines et covenants -, plusieurs sortes de véhicules,

2 jauges d’état-vie et armure énergétique- etc…), et on obtient la

splendeur de Halo. Le plaisir de jeu est si intense que la plupart des joueurs

l’ont terminé plusieurs fois, notamment grâce aux différents niveaux de

difficulté disponibles. Mais attention, quand je parle de niveaux de difficulté, je ne

parle pas simplement d’une augmentation de l’endurance des ennemis, ou

d’une diminution des munitions, non, je parle d’une véritable différence de difficulté

qui impose au joueur de changer radicalement sa façon de jouer. Pour ceux qui

ne me croient pas, jouez en normal puis essayez en légendaire après…

La différence vous allez vite la sentir, c’est carrément l’intelligence

artificielle des ennemis qui est accrue (en plus de leur force et de leur nombre,

bien entendu). Bref, Halo possède une durée de vie hors du commun pour un FPS.

Les missions sont longues et difficiles, mais on progresse avec autant de

passion du débutà la fin. Franchement c’est du beau boulot, Bungie a trouvé

tous les compromis possibles pour accrocher le joueur à fond! Bref, Halo c’est une

véritable bombe, point barre!




Concluons sur le mode multijoueur. On peut jouer à 4 en écran splitté,

mais le must, c’est bien entendu le LAN (ou le LINK, ou le MULTICONSOLE, comme

vous préférez), puisqu’on peut alors se retrouver jusqu’à 16 joueurs sur les

maps proposées (certaines sont limitées à 8 ou 12), et là, c’est une véritable

guerre qui se déroule sur les écrans. Le nombre de modes proposés est très

honnête, avec des variantes paramétrablesà volonté (avec ou sans radar,

véhicules, armes disponibles etc…). Bref, un fun immense pour un plaisir intense,

le multijoueur de Halo est aussi exceptionnel queson mode solo. Sachez à propos de

ce dernier qu’il est possible de leterminer à 2 en coopération, ce qui

n’est pas de refus quand on voit la difficulté qu’impose le niveau

légendaire.

Si on devait regretter certaines choses, ce ne serait que de simples détails comme l'impossibilité de faire le mode coopération en LAN (c'est à dire avec un écran et une console chacun), et qu'il n'y a aucun bot (joueur controlé par la console) en multi. Mais pour avoir fait des LAN à 6 et à 14 joueurs, je peux vous dire que réunir tout le matériel nécessaire vaut largement le coup vu la nuit blanche qui vous attend si vous organisez un tel truc... Vivement Halo 2 sur le Live !!!

+

    -

      • Textures à couches multiples, modélisation moderne, environnements superbes, level design au top... Les graphismes de Halo sont sublimes... On ose à peine imaginer ceux du 2...
      • Tout comme le reste de la réalisation, la jouabilité de Halo est au top. Les habitués au clavier/souris devront retravailler leur dexterité des mains, les consoleux, eux, apprivoisent le jeu très rapidement. Du tout bon !
      • Quand c'est bon, on dira toujours que c'est trop court... Logique! Lisez le test et vous comprendrez pourquoi la durée de vie mérite un 17/20 !
      • Grandiose. Que ce soit la localisation française exemplaire, les musiques à posséder en BO, ou les bruitages en adéquation avec le jeu, la bande-son est vraiment nickel... DD5.1 très réussi!
      • Halo Combat Evolved est tout simplement le jeu fétiche de la Xbox ? Que dire si ce n'est que des millions de joueurs perdent 3L de bave à la seule évocation de sa suite ? Abe (Oddworld) devait être la mascotte Xbox, finalement, c'est MasterChief la star!
      • Le framerate semble lent au début, surtout pour les habitués aux FPS rapides comme Unreal. Mais rapidement on ne s'en rend plus compte tellement le moteur physique est propre. Il n'y a jamais de ralentissements!