Jeux

Hotshot Racing

Course | Edité par Curve Digital | Développé par Lucky Mountain Games

4/5
One : 08 septembre 2020
08.09 à 17h00 par - Rédacteur en Chef

Test : Hotshot Racing sur Xbox One

Get ready to race

Comme Formula Retro Racing quelques semaines avant lui, Hotshot Racing remet au goût du jour la course arcade qui avait pignon sur rue dans les années 90. Une grosse cuillère de Virtua Racing ici, une belle pincée de Ridge Racer par là… On ne va pas énumérer toutes les références puisqu’elles suintent depuis chaque pixel d’une image de Hotshot Racing. Mais manette en main, ça se passe comment ?

Développé par Lucky Mountain Games et Sumo Digital, Hotshot Racing était attendu depuis un bon moment sur Xbox One. On a pas mal poireauté, jusqu’à ce beau jour où il s’est daté et nous a offert une excellente surprise : celle d’une disponibilité day one sur le Xbox Game Pass. Vous êtes donc nombreux à avoir la possibilité d’essayer facilement ce jeu de courses et on ne saurait que trop vous conseiller de le faire. Premièrement si vous êtes, évidemment, un joueur biberonné aux Virtua Racing, Daytona USA, Sega Rally, Ridge Racer et autres Cruise’n USA. Avec sa plastique tout droit issue des années 90 et plus particulièrement des premiers jeux de course en 3D, Hotshot Racing joue avec réussite la carte du néo-rétro que ne renierait pas un ex-pilier des salles d’arcade. Mais jouer à Hotshot Racing, c’est aussi poser ses mains sur un jeu fun, 100% arcade, complet et qui porte sa proposition au-delà du prétexte au trip nostalgique.

Hotshot Racing propose pas moins de 16 circuits, issus de quatre environnements. L’inévitable bord de mer, le désert, la jungle et la montagne disposent donc de quatre tracés chacun, plus ou moins tortueux et qu’il est par ailleurs possible d’investir en mode miroir. Il y a donc déjà de quoi passer quelques heures avant d’en avoir fait le tour et d’en maitriser les subtilités, d’autant que du côté des véhicules Hotshot Racing propose de quoi varier les plaisirs. Ainsi, chacun des huit pilotes qu’il est par ailleurs possible de personnaliser, dispose de quatre véhicules, là encore customisables assez largement (capot, aileron, phares, portes… Jusqu’au grigri de rétroviseur). Les options visuelles se déverrouillent tout simplement en jouant, en multipliant certaines actions (dérapages, boosts prolongés, victoires en course). Les voitures se distinguent au-delà de l’esthétique par leur accélération, leur vitesse de pointe et leur maniabilité lors des dérapages.

Hotshot Racing 9

L’offre de Hotshot Racing est donc assez copieuse pour un titre du genre et cette volonté de vous donner un maximum se vérifie aussi du côté des modes de jeu. Les courses classiques se vivent au choix de façon simple ou dans des championnats comprenant quatre courses, sur un principe rappelant Mario Kart pour ne citer que lui. On peut aussi se lancer dans la difficile conquête du meilleur chrono (avec des fantômes téléchargeables) ou tester l’un des deux modes alternatifs. L’un est de type « policiers contre voleurs » où les derniers tentent de boucler les tours requis en maintenant leur véhicule debout. Plus on est rapide, plus on prend d’argent et donc de points, tandis que la destruction du véhicule transforme la « victime » en nouveau policier. Autant dire que plus le temps passe, plus il est difficile de résister aux assauts de policiers toujours plus nombreux. Ce mode est d’ailleurs assez déséquilibré contre l’IA qui en tant que force de l’ordre se montre intraitable et probablement un peu trop rapide. A l’inverse, on gagne assez facilement sous les traits de la police. Mais l’ensemble reste amusant, tout comme le mode « Fonce ou explose » dans lequel le palier de vitesse minimum à atteindre est rehaussé au fil du temps : si vous êtes trop lent, vous explosez !

Manette en main, Hotshot Racing fait bien le travail, comme on l’attend d’un jeu du genre. Offrant plusieurs placements de caméra (poursuite, ras du sol, capot et même cockpit), Hotshot Racing est un jeu taillé pour des courses courtes et intenses où l’on échange souvent sa place avec les adversaires, jusqu’à un final qui se joue souvent à la seconde. Comme dans un Ridge Racer, c’est la maitrise du dérapage qui fait toute la différence : il faut trouver le bon angle pour maintenir la bonne vitesse et charger comme il faut la barre de boost. Rester dans le sillage des adversaires permet aussi de gonfler la réserve de nitro, avant de partir sur une accélération folle pendant quelques secondes. Globalement la prise en main est bonne, on sent bien la différence entre les véhicules typés vitesse, accélération ou dérapage. A vous de voir ce qui convient le mieux à votre style de jeu.

Hotshot Racing 2

Bien réalisé, propre et très stable, Hotshot Racing manque cependant de lisibilité sur quelques tracés où les décors sont chargés. On voit là les limites de la direction artistique façon Virtua Racing quand on a les moyens techniques de blinder les décors. Mais c’est une petite gêne qui ne dure que le temps de l’apprentissage de certains circuits. Certaines collisions sont en revanche un peu plus pénibles (syndrome de la barrière aimantée), en particulier dans le mode policiers contre voleurs : le danger vient plus souvent des alliés qui fonce comme des bœufs, plutôt que des ennemis. Mais dans l’ensemble rien de vient concrètement gâcher le plaisir ; au pire on recommence sans problème puisque les courses sont courtes et les temps de chargement le sont tout autant. On place au rang des petits défauts une bande-originale sans éclat, rehaussée par les quelques sorties vocales de l’annonceur dans la plus grande tradition du genre. A noter enfin que faute de joueurs disponibles, nous n’avons pas pu tester le multijoueur en ligne (accessible à 8) ni celui en local permettant à quatre joueurs de se fritter sur un même écran.

4/5
Hotshot Racing est comme d’autres avant lui un bon jeu de courses arcade inspiré par le meilleur des années 90. Il se distingue cependant par un contenu agréablement bien fourni et capable de vous tenir devant l’écran un moment en solo, avant que le multi ne vienne prendre le relai. Plaisant et facile à prendre en main, Hotshot Racing est le jeu idéal pour de courtes sessions entre deux gros jeux et une fois encore, un excellent ajout au Xbox Game Pass.

+

  • Direction artistique « Virtua Racing »
  • Contenu copieux pour le genre
  • Facile à prendre en main et plaisant
  • Bonne impression de vitesse
  • Gameplay plus subtil qu'il en a l'air
  • Multijoueur en ligne ou local

-

    • Musiques sans relief
    • Quelques petits soucis de collisions...
    • ... Et de lisibilité lorsque les décors sont chargés
    • Mode policiers contre voleurs déséquilibré en solo