Jeux

LEGO DC Super-Vilains

Aventure | Edité par Warner Bros Interactive Entertainment | Développé par Traveller's Tales

3/5
One : 16 octobre 2018
20.11 à 09h07 par - Rédacteur en Chef

Test : LEGO DC Super-Vilains sur Xbox One

Joker and the Cif

La grande famille des jeux LEGO par TT Games ne cesse de s’agrandir et c’est seulement à quelques jours d’intervalle que LEGO DC Super-Vilains et LEGO Harry Potter Collection ont pointé le bout de leurs briques sur Xbox One. Mais contrairement à la bande des sorciers en provenance de la Xbox 360, celles des vilains arrive avec une expérience toute nouvelle… Pour vraiment plus de plaisir ?

Si les jeux LEGO ont longtemps superposé leurs déroulements respectifs à celui du ou des film(s) dont ils sont les adaptations, on assiste de plus en plus souvent à la sortie de titres nous plongeant dans des aventures inédites. C’est le cas de LEGO DC Super-Vilains dont la petite histoire a par ailleurs reçu la bénédiction de DC Comics et nous conte comment la plus grande brochette de méchants jamais réunie travaille de concert pour venir en aide… Aux gentils. Eh oui, par un habille tour de passe-passe, un étrange Syndicat venu de « Terre 3 » a pris la place de la véritable Ligue des Justiciers. Trompant la vigilance et la confiance des habitants de la ville, le Syndicat semble préparer quelque chose de potentiellement terrible ; mais tout aussi heureusement que fortuitement, Harley Quinn et son Joker on eu connaissance du jeu mesquin du Syndicat. Alors, avec l’aide de Reverse Flash, Poison Ivy, Double Face et d’autres, la bande des Super-Vilains se fixe un objectif : libérer un maximum de ses compères pour créer une force capable de renverser les plans du Syndicat. Mais il y a quelque chose, ou plutôt quelqu’un, qui pourrait changer la donne : c’est le « nouveau ». Celui que l’on aurait pu baptiser Carpe-Man pour son mutisme est doté du pouvoir d’absorber progressivement celui des autres et son visage vous est familier.

lego dc super vilains test 1

Forcément, il l’est, puisqu’il revient au joueur le choix de l’apparence du « nouveau ». Pour la première fois, un jeu LEGO laisse donc le champ libre pour façonner son (anti) héros, avec tout ce qu’il faut pour lancer dans l’aventure un personnage atypique, classe ou tout bonnement ridicule. C’est bien, mais on est en revanche un peu moins convaincu par son intégration au sein du scénario. S’il se laisse suivre tranquillement, s’employant à mettre en scène avec humour la plupart des grandes figures défigurées de l’univers DC Comics, lé déroulement de l’aventure laisse finalement peu de place au personnage original. Son impact est tout aussi anecdotique côté gameplay, lequel préfère la plupart du temps mettre en avant les vrais personnages DC. C’est d’ailleurs là que se trouve l’intérêt de LEGO DC Super-Vilains qui reprend naturellement la progression classique de la saga (détruire, reconstruire, avancer) mais y apporte une touche de dynamisme bienvenue au gré des dizaines de compétences offertes par les personnages. La sélection est énorme, allant du plus connu des vilains au plus confidentiel. Certains électrifient, tirent, se rendent invisibles ou modifient leur taille. D’autres usent de gadgets, d’explosifs, de grappins… On peut même voler, ce qui s’avère très plaisant une fois disponible pour parcourir rapidement le hub libre entre deux missions quand on n’est pas intéressé par la chasse aux «collectibles» (et allergique à la conduite des véhicules, horrible). Mais dans le cas contraire, comme toujours, il y a de quoi faire avec des personnages supplémentaires, des véhicules et autres modificateurs à débloquer.

lego dc super vilains test 2

Chaque mission principale se plait à mettre en scène trois ou quatre personnages différents, histoire de donner une nouvelle perspective à la progression. Cela étant, il en ressort des combats toujours aussi brouillons et chiches en sensations (les impacts sont légers), notamment contre les boss où cela tourne parfois au matraquage décérébré, allégé par quelques énigmes bas de gamme. On n’est pas toujours certain de ce que l’on fait par moments, ça semble encore plus bordélique que dans les autres jeux du genre. Ce sentiment de cafouillage n’est pas aidé par la multitude de petites cut-scenes envoyées par poignées comme du gruyère sur des pâtes au beurre. Dès que l’on active quelque chose, la caméra se focalise dessus et cela créé un petit arrêt de quelques secondes, pénible à la longue. Ce n’est pas non plus très glorieux du côté des mini-jeux prétextés par la déblocage d’une porte ou quelque objet utile : la forme change parfois mais dans le fond, il s’agit neuf fois sur dix de la manipulation d’objets sans réflexion particulière. En ajoutant à tout cela une caméra parfois à la peine pour trouver le bon angle (surtout en écran partagé), on a avec LEGO DC Super-Vilains la plupart des mêmes défauts malheureux qu’avec ses prédécesseurs.

lego dc super vilains test 3

Néanmoins, cela ne devrait pas empêcher les habitués de retrouver les bonnes choses elles aussi habituelles. C’est complet, les doublages en français tout bonnement excellents, l’histoire tient occupé dix bonnes heures (auxquelles se rajoutent des missions secondaires) et l’on vous conseille évidemment de les partager avec quelqu’un en local. LEGO DC Super-Vilains peut aussi plaire aux joueurs qui vouent un intérêt pour tout ce qui touche à DC Comics pour le soin apporté aux personnages, au respect relatif des licences, pour peu qu’ils ne soient pas trop réfractaires à l’humour clownesque des jeux LEGO. Et puis LEGO DC Super-Vilains, c’est aussi un jeu très bien réalisé, propre, parfaitement fluide, où les références abondent pour donner vie à des décors qui nous font voyager aux quatre coins des univers Batman, Flash, Superman et compagnie. Les environnements regorgent de petits détails tout en restant parfaitement lisibles, même si la perspective se plait encore à nous jouer des tours. Vilaine !

A voir ou à revoir : A la découverte de LEGO DC Super-Vilains avec Creasy Buscemi

3/5
La volonté de mettre sur le devant de la scène les traditionnels méchants de DC Comics se révèle être un choix intéressant pour TT Games et ses LEGO. On apprécie le scénario original proposé par LEGO DC Super-Vilains qui parvient à maintenir l’attention du joueur sans oublier d'y apposer la couche de légèreté propre aux titres de la saga LEGO. On aime aussi l’idée de la customisation du personnage, même s’il n’a finalement de principal que le nom tant il souffre de l’ombre portée sur lui par un casting de vilains en or. Pour autant, l’expérience reste sensiblement la même que depuis des années avec les jeux LEGO : c’est cool, ça détend (surtout à deux en écran partagé) mais ça demeure répétitif et passablement pénible, la faute à des combats brouillons, une caméra pas toujours bien réglée et un monde ouvert qui n’est pas des plus passionnants. Bref, LEGO DC Super-Vilains, c’est du LEGO comme on l’aime… Et comme on le déteste. Un vrai profil de Super-Vilain.

+

  • Scénario original et plutôt efficace
  • Belle réalisation
  • Jouer à deux en écran partagé
  • Doublages français de grande qualité
  • Personnage principal customisable…

-

    • … Mais vite relégué au rang de figurant
    • Brouillon par moments
    • Caméra pas toujours bien placée
    • Ces cut-scenes qui coupent l’action sans cesse
    • Monde ouvert pas franchement passionnant
  • 21.11 à 06:58

    Merci Jeff, c’est corrigé !

  • 20.11 à 08:55

    Il doit y avoir un petit souci avec les points négatifs du test. Ce sont les mêmes que les points positifs. :wink:

Sur le même thème