Jeux

Let’s Sing 2020

Musique | Edité par Ravenscourt | Développé par Voxler

4/5
One : 29 novembre 2019
07.12 à 15h14 par - Rédacteur

Test : Let's Sing 2020 sur Xbox One

Est-ce que tu M'ENTENDS GUEULER HEHO

Elle nous a brisé le coeur il y a deux ans lorsqu'elle a décidé de claquer la porte. En revenant comme si de rien n'était, et sans faire de bruit (un comble !) sur nos Xbox One, la franchise Let's Sing compte bien redevenir celle qui nous réchauffe durant les fraîches nuits d'hiver. Uniquement disponible en dématérialisé sur le Microsoft Store, Let's Sing 2020 va tenter de nous faire oublier son absence longue durée, et sera forcément jugé sur sa capacité à envoyer nos cordes vocales six pieds sous terre. Car le show doit continuer !

On ne va pas s’éterniser sur la playlist en elle-même. Comme toujours, les marseillais de Voxler sont parvenus à négocier des titres très divers, qui couvrent les années 60 jusqu’à nos jours, avec une bonne majorité de titres en français (25) et quelques pistes en anglais (15). Un total de quarante chansons qui dépasse largement les 30 tubes disponibles sur la version internationale que l’on trouve dans le reste du monde. Une bonne chose pour les adeptes de la variété française qui ne parviennent pas à aligner trois mots en anglais, même si certains choix concernant les 15 titres anglophones posent parfois question. Car le Shotgun de George Ezra, le Stitches de Shawn Mendes ou le Counting Stars de OneRepublic paraissaient tout indiqués pour intégrer notre version, en lieu et place d’autres chansons parfois censurées ou vraiment très difficiles à chanter comme FRIENDS de Marshmallow et Anne-Marie ou mille fois entendues comme Wannabe des Spice Girls. Pour le reste, on vous invite à consulter l’intégralité de la playlist disponible en fin de test.

Lets-Sing-2020-Wannabe-screenshot

Au delà de cette playlist globalement assez correcte, c’est surtout la manière de nous inviter à prendre le micro qui nous intéresse. Let’s Sing 2020 propose plusieurs modes de jeu, dont le Classique qui consiste donc simplement à suivre les paroles à l’écran et à les exécuter avec la bonne tonalité pour faire grimper le score. Les enchaînements de bons résultats font grimper un multiplicateur (jusqu’à x5 maximum) et donnent ainsi l’opportunité de remporter un maximum de points. Tout l’intérêt de ce mode réside évidemment à réaliser le meilleur score, symbolisé par la suite par des disques de bronze, argent, or, platine et diamant, et à se frotter à un ou plusieurs amis dans un esprit compétitif qui risque de faire râler les voisins. Jouable jusqu’à quatre en simultané, Let’s Sing 2020 est à nouveau compatible avec l’application imaginée par les développeurs de Voxler, ce qui n’impose donc pas de dévaliser la FNAC en micros USB. Certains titres proposent également des versions instrumentales qu’il faut débloquer en terminant la chanson dans sa version originale.

Les développeurs reprennent aussi le système de progression apparu pour la première fois dans Let’s Sing 2017 avec une montée en niveau en fonction des points obtenus sur les différents titres de la playlist. Malheureusement, si l’idée était plutôt bonne lors de son introduction en 2016 avec la possibilité de débloquer des multiplicateurs (et inviter ainsi à la rejouabilité), ici on se contente de déverrouiller des avatars qui font peine à voir et des emplacements pour réaliser des mixtapes personnalisées (on y reviendra). La présence de classement mondiaux (ou nationaux sur les titres en français) pousse tout de même à tenter d’améliorer ses résultats et donc à rejouer les morceaux, ceux avec lesquels on possède le plus d’affinités en priorité évidemment.

Lets-Sing-2020-LaGrenade

Du côté des autres modes de jeu, le «Feat.» demande à deux joueurs de se partager une chanson avec certaines parties à chanter par l’un, ou par l’autre, d’autres à chanter ensemble. Une jauge de compatibilité représentée par des smileys vient donner un résultat en pourcentage à la fin de la chanson, et satisfera plutôt les joueurs dont la différence de niveaux est trop importante dans un esprit plutôt coopératif. Le mode Mixtape classe les 40 pistes en diverses catégories (voix masculines, oldies, hits du moment, chansons d’amour, variété française, etc…) et propose d’enchaîner des petits morceaux de chansons choisis parmi cinq pistes. Comme pour le mode Classique c’est évidemment celui qui possède la plus grande justesse qui l’emporte, avec la possibilité de voir des retournements de situations assez fréquemment selon la chanson sélectionnée par le jeu. De quoi nous forcer également à chanter des titres que nous n’aurions jamais sélectionnés autrement. On regrette toutefois que quelques bugs de chargement fassent en général sauter les premières paroles de chacune des pistes.

On termine avec le mode World Contest qui propose des joutes en ligne. On soupçonne néanmoins que celles-ci se fassent en différé pour éviter que les joueurs ne se retrouvent face à un salon vide. Ce mode permet d’affronter un adversaire sur une chanson parmi cinq proposées. On retrouve plus ou moins le sentiment de compétition présent entre amis avec des scores affichés en temps réel, ce qui peut parfois mettre un peu de pression. Le jeu propose de remporter des emblèmes lorsque le joueur atteint un certain nombre de victoires, avec peu d’intérêt néanmoins puisque ceux-ci se ressemblent tous. On aurait aimé voir plus de différences d’autant que l’on peut voir ces emblèmes, ainsi que le niveau, que possède l’adversaire à sélectionner.

Et si vous pestez contre le jeu et un décalage supposé de votre voix par rapport au résultat à l’écran, sachez que le calibrage des micros et devenu bien plus facile, rapide et surtout plus précis que sur Let’s Sing 2017. Enfin, ceux qui veulent poursuivre leur soirée jusqu’au bout de la nuit avec de nouveaux titres pourront passer sur le Microsoft Store pour récupérer un ou plusieurs packs de cinq titres, proposés à 4,99 euros chacun. Aucun titre n’est proposé à l’unité, alors que l’option existait sur d’anciens opus.

1618421

4/5
Il est toujours difficile de juger un jeu de karaoke sur le fond tant les différences de goûts musicaux peuvent influer sur l'intérêt d'un titre. Sur la forme en revanche la franchise Let's Sing propose une expérience toujours aussi solide et suffisamment complète pour organiser de vraies batailles musicales, que ce soit entre amis, en ligne, ou contre ses propres scores. Après deux ans d'absence sur Xbox, la franchise s'impose donc à nouveau comme un indispensable pour les mordus de karaoke et, malgré l'absence de concurrence, le studio marseillais Voxler ne se contente pas d'une simple mise à jour annuelle, même s'il reste encore quelques améliorations à apporter afin d'obtenir une expérience ultime.

+

  • Le karaoke enfin de retour sur One
  • 40 pistes de base, et autant en DLC
  • Modes de jeu nombreux et divers
  • Jeu en ligne plutôt bien pensé
  • Calibrage des micros très facile
  • Appli gratuite pour remplacer les micros

-

    • Playlist toujours discutable
    • Progression pas vraiment intéressante
    • Pas d'achat de piste à l'unité
    • Quelques bugs de chargement

Sur le même thème