Jeux

One Piece : World Seeker

Action/Aventure | Edité par Bandai Namco | Développé par Ganbarion

4/5
One : 14 mars 2019
29.03 à 14h38 par - Rédacteur

Test : One Piece : World Seeker sur Xbox One

Roi des pirates !

Créée il y a plus de vingt ans, la franchise One Piece est sans doute l'une des plus prolifiques du Japon. Avec bientôt 100 tomes du manga et 900 épisodes de l'anime, il s'agit d'un véritable mastodonte du shonen qui n'a finalement pas eu trop de mal à remplacer le pourtant très apprécié Dragon Ball. Pour fêter cette longévité presque insolente, Bandai-Namco a décidé de marquer le coup avec un titre que l'on espère à la hauteur de l'événement. Aventure XXL, respect de la licence, graphismes léchés, est-ce que cela suffit à faire de ce One Piece: World Seeker un véritable incontournable ?

Aucun doute, notre ami Luffy a bien évolué depuis ses débuts en 1997. Un nombre considérable de titres a vu le jour depuis ses débuts sur Wonderswan en 2000, taquinant de nombreux genres. Parmi les plus utilisés on trouve notamment le jeu de combat, le type Warriors made in Omega Force mais aussi le jeu d’aventure, genre idéal finalement quand on connait l’esprit qui réside dans ce Shonen imaginé par Eiichiro Oda. Ca tombe bien, avec One Piece: World Seeker c’est exactement ce que nous proposent les développeurs nippons de Ganbarion, véritables habitués de la franchise avec une dizaine de titres à leur actif jusque là. C’est donc en pleine confiance que l’on se lance dans ce nouveau titre, dans la peau de Monkey D. Luffy, le fameux pirate devenu élastique après avoir mangé un fruit du démon.

one-piece-world-seeker-screenshot-16

Après une petite cinématique mettant rapidement en place les différents protagonistes de cette histoire totalement inédite, on se retrouve à fouler les terres de l’Ile Prison, contrôlées par un certain Isaac. Luffy fait rapidement la connaissance de Jeanne qui lui expose les divisions entre les villageois depuis l’arrivée de la Marine. Notre héros va donc devoir retrouver l’équipage du Chapeau de Paille éparpillé à travers la carte – ni trop grande, ni trop petite -, récupérer le Thousand Sunny et trouver un moyen de régler les problèmes qui règnent sur l’île avec l’aide de Jeanne. L’ensemble des personnages inédits, qui viennent compléter l’énorme casting de têtes bien connues des fans et leur modèle 3D fidèles, s’intègrent absolument parfaitement dans l’oeuvre originale à l’aide d’un chara-design travaillé. Pas de mauvaises surprises de ce côté là donc, même si on regrette assez rapidement de voir des clones aux quatre coins de l’île, et parfois même au sein d’une même ville.

Mais qu’importe, globalement le jeu dispose d’une ambiance générale intéressante et totalement satisfaisante pour qui aime la série, ou souhaiterait la découvrir en passant par la case vidéoludique. Le monde ouvert fait la part belle aux équipements militaires de la marine, aux ports et bien entendu aux villages. Quelques petites particularités géographiques viennent compléter l’ensemble avec principalement : une mine, une montagne, des prisons, un cimetière et un canyon. Ne vous attendez pas à des changements climatiques, à un cycle jour/nuit ou à des environnements hautement variés, ici les développeurs de Ganbarion ont fait le minimum de ce point de vue, sans doute pour se concentrer sur d’autres aspects du jeu.

One-Piece-World-Seeker-Screenshots-4

Globalement ce World Seeker va vous demander d’alterner entre des phases d’exploration et des phases de combat. Hormis durant quelques passages, il sera également possible d’aller activer des quêtes secondaires pour élargir le champ des possibles, mais surtout pour faire l’acquisition de points de compétences. Car l’arbre de compétences est primordial ici, et il ne vaudrait mieux pas le prendre à la légère. Au rayon des atouts à débloquer, on pense notamment à ceux qui concernent le combat, avec la possibilité pour Luffy d’adopter deux postures bien différentes. Le fluide perceptif est à privilégié lors des phases où l’infiltration est recommandée (voire obligatoire pour certaines missions) quand le fluide offensif vous donnera la plupart du temps un net avantage face à des ennemis en alerte. Il est possible d’alterner entre les deux modes instantanément suivant vos tactiques d’attaque ce qui offre un aspect stratégique appréciable durant les combats, notamment face à certains boss. Ajoutez à cela la présence de coups puissants capables de terrasser rapidement des ennemis qui le sont tout autant, et vous obtenez finalement des phases agréables même si parfois un peu répétitive lors d’affrontements face à des cibles lambdas.

Disposant de cinq modes de difficulté, One Piece: World Seeker s’adresse à un large public. Il est possible de terminer le jeu en une quinzaine d’heures en ligne droite dans le mode le plus simple. Malgré tout, afin de dégager un maximum d’intérêt au titre, c’est à partir du mode Difficile que celui-ci prend une autre dimension. Passer une heure, mourir dix fois, avant de battre un boss permet d’obtenir un sentiment de satisfaction en plus d’obliger le joueur à maîtriser toutes les facettes du gameplay du titre. Entre les sauts, les gardes, les coups puissants et les coups rapides, sans oublier le timing lié aux patterns des ennemis, on se retrouve finalement face à un jeu qui demande constamment un apprentissage, au risque d’entraîner quelques frustrations. Heureusement, il est possible à tout moment de baisser le niveau de difficulté afin de réussir un passage qui s’avérait compliqué. D’ailleurs, la différence entre les modes Normal et Difficile est juste énorme et aurait sans doute méritée d’être mieux ajustée afin de fixer un entre-deux.

big_1397ea51c8110434e91e2b82833cf4f7

Du côté de l’exploration, on retrouve la passion de Luffy pour les coffres à trésor. Il y en a plusieurs dizaines éparpillés sur la carte de l’île, avec la possibilité de les débusquer à la fois grâce à la mini-carte, mais également grâce au fluide perceptif (et débusquer locker les ennemis par la même occasion). Des ingrédients sont aussi à ramasser, et le tout permet d’améliorer ou de créer certains équipements et de réaliser des recettes. Quelques coffres renferment également des costumes pour Luffy, correspondant à des tenues qu’il portait durant certains arcs de la franchise. Une fonction déplacement rapide permet de se rendre dans un lieu déjà visité, et la capacité Gum Gum Rocket offre la possibilité de se déplacer rapidement d’arbre en arbre de façon tout à fait agréable malgré parfois quelques soucis de caméra. Globalement, tout a été fait pour que le joueur ressente un vrai sentiment de liberté et puisse vagabonder selon son humeur et sa façon de jouer.

Du côté de la technique, on n’a pas constaté de bugs réellement gênants. L’absence de musique lorsque Luffy se retrouve dans des zones sans ennemi parait néanmoins perturbant dans un premier temps, de même que l’absence de doublages sur les dialogues, hors cinématiques. On finit toutefois par s’y faire au bout de quelques temps. De son côté, la longueur des temps de chargement augmente légèrement la frustration entre deux essais pour battre un boss coriace.

4/5
Si la question est de savoir si One Piece; World Seeker satisfera pleinement le fan du manga et/ou de l'anime, nous sommes plutôt tentés de répondre que cela dépendra certainement du degré d'exigence que celui-ci plaçait sur ce nouveau titre. Pour ceux qui s'attendaient à trouver un gameplay impeccable et de l'originalité à revendre, il y aura là aussi un peu de déception. Pourtant, le jeu du studio Ganbarion possède suffisamment d'atouts pour apporter un réel côté addictif, et ainsi s'inclure dans ce qui fait la force de la franchise. Grâce à un scénario inédit plutôt bien amené, un monde riche en trésors et un grand respect pour l'oeuvre d'origine, les défauts se font plus petits au fur et à mesure que l'on progresse dans l'aventure. A force de compétences débloquées, on prend plaisir à contrôler Luffy, aussi bien dans les phases d'exploration que dans les combats. A coup sûr, cette nouvelle orientation donnée à la licence permettra par la même occasion d'inviter certains néophytes à se plonger dans l'univers imaginé par Eiichiro Oda.

+

  • Monde ouvert charmant
  • Modèles 3D fidèles
  • Palette de coups variée
  • Combats bien rythmés
  • Arbre de compétences ultra complet
  • Quêtes annexes nombreuses
  • Déplacements sur la carte souples

-

    • Difficulté mal ajustée
    • Temps de chargement longuets
    • Absence de certains sons
    • Beaucoup trop de clones
    • Pas de cycles jour/nuit ou d'intempéries