Jeux

Otogi 2 : Immortal Warriors

Action | Edité par From Software | Développé par FROM Software

4/5
360 : 10 février 2005
15.02 à 10h58 par |Source : http://www.xbox-mag.net/

Test : Otogi 2 : Immortal Warriors sur Xbox

Le 1er OTOGI sorti l’année dernière sur nos Xbox avait fait l’effet d’une bombe. Développé par les japonais de From Software et distribué par Sega, ce jeu s’était fait remarqué par son ambiance de Japon féodal et fantastique, par son action soutenue, par son moteur graphique splendide et par sa très grande difficulté. Aujourd’hui en Europe et près d’un an après sa sortie japonaise, From remet le couvert pour un Otogi 2 : Immortal Warriors développé toujours exclusivement sur Xbox.

Kirei da neeee !

Otogi 1 nous laissait la maîtrise d’un seul personnage : Raikoh, un chevalier ressuscité qui n’avait cesse de se débarrasser d’ennemis sous forme de démons traditionnels japonais et détruire de nombreux décors qui subissaient les assauts constants de ce personnage dans un jeu où seule l’action primait. Otogi 2 ne change pas la base, il s’agit bien d’un pur jeu d’action où vous nettoierez les nombreux décors (il y a 27 stages en tout) des très présents ennemis. Enormes destructions, explosions gigantesques, projections des ennemis à l’autre bout du décor sont les composantes d’un jeu d’action grandiloquent qui trouve sa mesure dans un environnement graphique de toute beauté.

Car le jeu est véritablement très beau : le moteur 3D propose des niveaux de grande taille avec une très bonne distance d’affichage, les personnages et ennemis sont bien détaillés, chaque ennemi meurt dans un déluge pyrotechnique à base de magnifique gestion de particules et d’effets de lumière, et de nombreux filtres sont appliqués sur l’image. Le résultat est que tous ces éléments font honneur à la Xbox et relève par moment de l’inédit tant tous les effets graphiques spécifiques de la console de MS sont mis à contribution et le plus souvent en même temps. Alors bien sûr la clarté de l’action en prend un coup surtout que la caméra reste problématique dans cet épisode malgré le net progrès accompli dans sa gestion depuis le 1er, mais le déluge graphique promis est bien là et magnifique. Certains niveaux pourront même vous mettre aux prises avec des centaines d’ennemis dans un ballet d’explosions et d’action comme rarement vous l’aurez vu sur console. Le son est également superbe avec une gestion exemplaire du 5.1 et des musiques traditionnelles japonaises tout simplement magnifiques et parfaitement dans l’esprit de l’ambiance mystique et féodale de ce titre.

Imparfait, mais original

From Software a également beaucoup tenu compte des critiques entendues lors de la sortie du premier épisode. En effet, maintenant Raikoh n’est plus seul, chaque niveau propose une sélection de cinq différents champions supplémentaires assez variés aussi bien dans leurs déplacements et dans leur maniement que dans la gestion de leurs armes (une bonne vingtaine chacun) et de leurs sorts. Il y a toujours un petit aspect RPG pour les booster au fur et à mesure de la progression. Loin d’être superflu, il permet de mieux se préparer à certains passages assez ardus qui restent toutefois bien moins proches de l’infaisable comme dans le 1er Otogi. Car, oui, la difficulté a été revue à la baisse, le jeu est tout de même loin d’être facile mais les niveaux sont mieux équilibrés et la progression se fait plus en douceur. La contrepartie logique est que les boss, par exemple, se passent bien plus facilement qu’avant et l’intense satisfaction que l’on pouvait ressentir en les achevant dans le 1er s’est aujourd’hui un peu évanouie, la volonté des développeurs étant de proposer un jeu plus accessible à la majorité.

Malgré ces améliorations techniques et de gameplay, on peut toujours reprocher à Otogi 2 sa linéarité. Même si une carte générale laisse le choix de quelques missions réunies en chapitres, le jeu ne reste qu’un défouloir gigantesque qui pourra lasser certains de par sa répétitivité. De plus, la caméra reste capricieuse. Bien que meilleure que dans Otogi 1, elle reste assez problématique dans les couloirs et dans les intenses phases d’action. On peut toujours la recadrer par un simple click du stick gauche mais loin d’être fluide dans son repositionnement, elle peut hérisser certains joueurs habitués aux amples mouvements de caméra d’un Prince of Persia par exemple. Enfin, les déplacements de certains personnages paraissent toujours aussi lents. Une fois en combat, ce sentiment s’estompe heureusement vite mais Ninja Gaiden avec son animation de folie est passé par là, Otogi 2 ne peut que s’incliner face au chef d’œuvre de la Team Ninja.

Pari réussi pour Sega Europe

Pourtant, Otogi 2 est en tout point supérieur au 1er épisode : beauté générale, meilleur intérêt, volonté de se renouveler à travers l’ajout de nouveaux personnages, design poétique et incroyable et enfin, une difficulté mieux dosée. Tout y est mieux, meilleur et une après avoir goûté à Otogi 2, il est bien difficile de se refaire une partie du précédent. Véritable pari de Sega Europe de distribuer un tel soft si japonais dans sa conception sur notre continent malgré les ventes faiblardes du l’épisode précédent, il peut sans problème faire partie de votre ludothèque Xbox non pas en tant que meilleur jeu d’action de la machine, Ninja Gaiden occupant déjà cette place, mais en tant qu’autre très grand jeu d’action de la bobox. Il s’agit définitivement d’une merveille technique et d’intérêt que quelques défauts (caméra et répétitivité notamment) n’arrivent pas à plomber. Si vous accrochez à son style particulier (le Japon féodal et mystique), vous apprécierez l’une des plus belles sorties Xbox de ce début d’année.

En conclusion, Otogi 2 : Immortal Warriors surpasse en tous points son prédécesseur. Mieux réalisé et mieux maîtrisé, il démontre qu’une Xbox, s’il fallait encore le démontrer, dispose définitivement de capacités techniques très impressionnantes et qui sont, ici, magnifiquement mises en valeur. Le fun et la destruction priment malgré tout dans un titre japonais dont la sortie française mérite d’être soulignée afin d’encourager la diffusion future d’un Metal Wolf Chaos par exemple des mêmes From Software. Alors certes Otogi 2 n’est pas pour tout le monde, mais on voit trop rarement des jeux de cette trempe et si différent des productions classiques pour que les amateurs d’action fassent l’impasse dessus.

+

    -

      • Grandioses, ils font honneur à la Xbox. Mais plus qu’une simple démonstration technique, ils sont parfaitement en accord avec l’ambiance développée.
      • Simples à prendre en main, les différents personnages répondent bien aux commandes mais une caméra encore perfectible vient un peu gâcher un tableau idyllique
      • Bien plus facile que le 1er mais plus long. Les 27 missions devraient vous occuper une quinzaine d’heures. Faire le jeu à 100% demandera bien plus de temps.
      • Autant les effets sonores ne sont pas très nombreux autant les magnifiques musiques et la très bonne gestion du 5.1 sont grandioses et réhaussent la note.
      • Meilleur que le 1er Otogi, ça reste une chasse au démon dans un Japon moyenâgeux sans toutefois n’être qu’un simple prétexte à toute ce déferlement d’action
      • L’autre meilleur jeu d’action de la Xbox avec Ninja Gaiden. Une merveille esthétique et technique qui se doit d’intégrer la ludothèque de tout amateur d’action.
      • Très fluide, elle ne souffre que dans de rares occasions dans lesquelles l’écran est littéralement surchargé d’ennemis et d’explosions. Une belle performance vu le grandiose environnement graphique du jeu
    • 16.02 à 01:32

      [quote="tonysonic":xr51wow4]J’avais bien aimé le 1 mais celui là, bah i me dit rien … en fait, c’est beau à tomber par terre mais presque trop onirique et poétique pour que ce soit vraiment jouissif… quand tu tapes les monstres, tu sens pas ta puissance, t’as l’impression de taper dans du coton … du coup.. je le trouve moins fun qu’un Ninja gaiden POWA !

      Mais bon, il mérite d’être découvert … juste que je verrai si je le prend en occaz un de ces jours … :|[/quote:xr51wow4]

      Je suis pas d’accord avec ta réflexion sur la puissance des coups : les montres volent quand on leur porte un coup puissant et vont s’écraser au sol non sans avoir fracassé au passage les éléments du décors. C’est très DBZien et je trouve au contraire qu’on a vraiment un sentiment de surpuissance…

      sinon, il est bel et bien possible de mettre les voix japs :D C’est le seul truc qui manquait au premier ;)

    • 15.02 à 09:00

      [quote="tonysonic":17edwoip]J’avais bien aimé le 1 mais celui là, bah i me dit rien … en fait, c’est beau à tomber par terre mais presque trop onirique et poétique pour que ce soit vraiment jouissif… quand tu tapes les monstres, tu sens pas ta puissance, t’as l’impression de taper dans du coton … du coup.. je le trouve moins fun qu’un Ninja gaiden POWA !

      Mais bon, il mérite d’être découvert … juste que je verrai si je le prend en occaz un de ces jours … :|[/quote:17edwoip]

      Sur ALAPAGE.COM, tu peux le trouver à 50€ au lieu de 60€ (et même à 40€ si tu l’achète à un particulier) et le 1° pour ceux qui ne l’ont pas encore acheté à 24€.

    • 15.02 à 08:10

      Abusé même pas traduit, dommage ca sera sans moi :(

    • 15.02 à 07:36

      J’avais bien aimé le 1 mais celui là, bah i me dit rien … en fait, c’est beau à tomber par terre mais presque trop onirique et poétique pour que ce soit vraiment jouissif… quand tu tapes les monstres, tu sens pas ta puissance, t’as l’impression de taper dans du coton … du coup.. je le trouve moins fun qu’un Ninja gaiden POWA !

      Mais bon, il mérite d’être découvert … juste que je verrai si je le prend en occaz un de ces jours … :|

    • 15.02 à 01:59

      je ne m’en rappelle plus par contre… :oops:

      trop de whisky coke probablement 8)

      sinon, merci les gars
      c’est un titre véritablement à découvrir

    • 15.02 à 01:54

      Reza, je me rappelle quand tu nous avais parlé d’Otogi avec passion après la soirée Halo2. Apparemment tu avais raison sur sa qualité. :)

    • 15.02 à 01:09

      Excellent test Reza ! Félicitations. :wink:

    • 15.02 à 11:15

      Tout est en anglais : voix et sous titres

      il me semble que l’on peut mettre les voix japs, il faudra que je regarde de nouveau pour confirmer :wink:

    • 15.02 à 11:11

      Le jeu et les dialogues sont ils soutitrés ?