Jeux

Red Dead Redemption

Action/Aventure | Edité par Rockstar Games | Développé par Rockstar San Diego

4/5
360 : 21 mai 2010
28.01 à 18h32 par - Rédacteur |Source : http://xbox-mag.net/

Test : Red Dead Redemption sur Xbox 360

C'était l'année dernière. Déboulait alors sur nos consoles une nouvelle icône du jeu vidéo made in Rockstar, immédiatement imposée aux côtés des Mario, Master Chief et autres Ryu Hayabusa. Son nom : John Marston, le cow-boy trop fidèle à sa femme pour se laisser tenter par de jolies travailleuses (au grand dam des joueurs). Red Dead Redemption aura remplacé en un épisode Grant Theft Auto dans le cœur des fans du studio. Après les deux excellents add-on pour GTA IV, nous n'attendions qu'une chose : remonter à cheval et affronter de nouveau l'ouest sauvage et ses hors-la-loi. En selle cow-boy !

Les mystères de l’Ouest

Quel bonheur de retrouver le charismatique John Marston, filant le parfait bonheur avec sa petite famille. Mais ce havre de paix ne durera pas, puisqu’il sera rapidement troublé par l’apparition d’un mal mystérieux transformant les gentils cow-boys voleurs de bétails en cannibales psychotiques, ramenant au passage les morts à la vie. En d’autres mots : des zombies. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les premières victimes de cette malédiction seront les membres de la famille Marston. Notre garçon à vache favori – après Clint Eastwood – se verra par conséquent obligé de reprendre la route afin de les sauver une nouvelle fois. Dans sa quête pour trouver un remède à cette épidémie d’outre-tombe, John retrouvera une bonne partie des protagonistes de l’aventure principale. Bonnie McFarlane, le Marshal, Seth (qui nouera une relation aussi étrange que drôle avec les zombies) et bien d’autres seront de nouveau présent, aussi bien vivants que morts (quand ce n’est pas les deux à la fois). Rockstar joue la carte de la facilité avec le scénario de cet Undead Nightmare, ce qui n’est pas nécessairement pour nous déplaire puisque nous n’en attendions pas plus. Le jeu baigne également dans une ambiance très « Quatrième Dimension », le tout conjugué avec le talent que l’on connait au studio pour nous servir des dialogues aux petits oignons. C’est donc un vrai plaisir de parcourir à nouveau le monde de Red Dead Redemption, du moins, tout dépend de quel côté de la barrière il s’agit.



I’m a poor lonesome zombiiiiee !

Si Rockstar a apporté de nouveaux éléments avec cet Undead Nightmare, comme de nouveaux défis (capturer les quatre chevaux de l’apocalypse, tuer deux ours zombies à la torche !), de nouvelles armes (appâts à zombies, torches, tromblon, etc.), le studio en a profité pour en retirer d’autres ! En ce temps de crise où l’anthropophagie est entrée dans les mœurs, vous comprendrez aisément que la population locale n’a que faire des questions de morales, d’honneurs et de respect d’autrui. Par conséquent la gestion de votre réputation est désormais inexistante. Les commerces étant fermés pour cause d’attaque soudaine d’affamés suspects, vous ne pourrez faire le plein de munitions qu’en fouillant les cadavres ou en venant en aide aux survivants restants. De même que vous trouverez difficilement quelqu’un pour jouer aux cartes avec vous, puisque tous les mini-jeux disponibles dans Red Dead Redemption sont passés à la trappe. Adieu poker, fer à cheval et bras de fer. Vous n’aurez par conséquent rien d’autre à faire que de mener à bien vos missions et défis. Quant à la bande-son du titre, d’une grande qualité dans le jeu original avec ses quelques chansons placées aux passages clés de l’aventure, rassurez-vous, il en va de même avec cet add-on. Elle contribue grandement à instaurer une ambiance sordide et oppressante, de quoi vous immerger comme il se doit dans ce cauchemar d’outre-tombe.



Mais un nouveau mode de jeu fait son apparition. Sobrement intitulé Cimetière, vous devrez dans celui-ci, avec l’aide de trois amis, tenir le plus longtemps possible face à des hordes de morts-vivants toujours plus nombreux et puissants. Et pour pimenter le tout, les seules armes et munitions disponibles sont entreposées dans des cercueils judicieusement placés au milieu d’un groupe de zombies. Un vrai survival-horror en somme. A noter que la coopération entre vous et vos collègues de fortunes est indispensable si vous souhaitez pulvériser les records. Toutefois, comme l’ensemble des modes multijoueurs de Red Dead Redemption, ce dernier est quelque peu anarchique. De plus, comme déjà dit plus haut, le gameplay de RDR est loin d’être l’idéal pour ce type de jeu où sont requis rapidité et précision. Si la rapidité est quant à elle au rendez-vous, en revanche, ce n’est pas le cas de la précision. Et venir à bout de zombies toujours plus nombreux, d’une balle en pleine poire, risque de mettre vos nerfs à rudes épreuves (même avec l’aide de votre Sang-Froid). Mais ces quelques défauts n’entachent pas le plaisir procuré par ce « Cimetière », surtout si vous avez trois compagnons sous la main.


Si Red Dead Redemption est pour vous le jeu de l'année 2010, alors l'achat d’Undead Nightmare est plus que conseillé. Et même si le scénario n'est pas des plus novateur, il se suit malgré tout avec plaisir, se payant même le luxe d'offrir un épilogue au moins aussi surprenant que celui du titre d’origine. Et lorsque vous serez parvenu à boucler le jeu à 100%, ce qui ne devrait pas vous prendre plus d'une dizaine d'heures, le mode Cimetière devrait vous occuper un long moment. A noter enfin que l'acquisition de la version boîte d'Undead Nightmare vous donne accès aux deux autres DLC sortis à ce jour, soit une raison de plus pour craquer.

+

  • Tous les personnages du solo sont de retour
  • Une bande-son toujours aussi soignée
  • L'ambiance réussie
  • Une durée de vie correcte
  • Le mode Cimetière
  • Un épilogue surprenant

-

    • La disparition de la jauge de réputation
    • Disparition des mini-jeux
    • Des missions répétitives
    • Le gameplay pas adapté à la chasse aux zombies
  • 28.01 à 07:26

    Profitez en, la version DLC est à 400 pts cette semaine :)

  • 28.01 à 06:39

    Ah merde…moi qui accrochais pas à cette add-on je l’ai laisser tomber pensant que l’épilogue allait être naze voir inexistant, et paf…voilà que ce test dit le contraire!

    Non vraiment merci XM-Mag…

  • 28.01 à 06:09

    C’était l’année dernière. Déboulait alors sur nos consoles une nouvelle icône du jeu vidéo made in Rockstar, immédiatement imposée aux côtés des Mario, Master Chief et autres Ryu Hayabusa. Son nom : John Marston, le cow-boy trop fidèle à sa femme pour se laisser tenter par de jolies travailleuses (au grand dam des joueurs). Red Dead Redemption aura remplacé en un épisode Grant Theft Auto dans le coeur des fans du studio. Après les deux excellents add-on pour GTA IV, nous n’attendions qu’une chose : remonter à cheval et affronter de nouveau l’ouest sauvage et ses hors-la-loi. En selle cow-boy !

    Lire la suite