Jeux

Riptide GP : Renegade

Course | Développé par Vector Unit

2/5
One : 24 février 2017
01.03 à 20h05 par

Test : Riptide GP : Renegade sur Xbox One

Wave Rage

Sorti contre vents et marées début 2015, Riptide GP 2 fut un jeu de course sur scooters des mers futuristes qui avait pour particularité d’être jouable jusqu’à 6 joueurs en local. Continuant de surfer sur cette vague insufflée depuis Hydro Thunder Hurricane, le studio Vector Unit reste dans sa zone de confort inondée et livre un Riptide GP : Renegade coulant de bonnes intentions. Reste à voir si la proposition apporte plus qu’un coup de GP dans l’eau.

Si les jeux de courses futuristes avaient le vent en poupe à la fin des années 90, le genre s’est depuis fait discret. Un long arrêt au stand qui a forcé quelques indés nostalgiques à raviver la flamme auprès des joueurs en manque. Dans la catégorie course sur eau dont le studio Vector Unit a fait sa spécialité, Riptide GP emprunte autant à Wave Race qu’à Wipeout tout en ne pouvant cacher son affiliation avec Hydro Thunder Hurricane. En effet, cet épisode Renegade offre avant tout des sensations solides grâce à une physique aquatique particulièrement réussie dans un univers futuriste à l’ambiance techno appuyée. Au guidon de son scooter des mers amélioré, le joueur est encouragé à effectuer des figures par l’intermédiaire des sticks analogiques lors des sauts et grinds afin de charger sa jauge de boost à utiliser quand bon lui semble. Dans un désir de varier les plaisirs, Vector Unit intègre à son titre différents types d’épreuves en plus de la course classique, comme le slalom, la bataille contre des boss et le défi point lié aux figures. Rien de très original. Si le joueur commence (malheureusement) tout le temps en dernière position avant de commencer une course, il lui suffit cependant d’atteindre au minimum la troisième position pour continuer à avancer dans la campagne. Au finish du défi, de l’argent est attribué en fonction de la place sur le podium, deniers à dépenser dans le magasin pour y upgrader son engin. On a dit classique ? Les upgrades comme les turbos à actionner en course sont rapidement obligatoires pour progresser dans la campagne, ce qui signifie que rater un spot pour exécuter une figure est souvent synonyme de défaite cuisante face aux adversaires. Les figures à débloquer contre une peu de monnaie peuvent apporter plus de temps de boost mais sont à utiliser avec précaution, un mauvais timing d’exécution menant à une chute certaine.

« La longue campagne peine à cacher le recyclage abusif des tracés et des quelques types d’épreuves pour satisfaire le joueur »

Malgré la possibilité de pouvoir améliorer ses véhicules, Riptide GP : Renegade est un trip arcade qui baigne dans une ambiance sonore aux inspirations techno/dance pré-2000 et qui mise tout sur ses sensations immédiates. Facile à manier et sans chichi dans ses mécanismes de jeu, il peut s’appuyer sur un solide 60 fps pour mieux faire ressentir les vagues et rapides qui (dé)forment les tracés. Une fluidité à toute épreuve qui a malheureusement du mal à cacher la grande pauvreté des décors composés d’assets semblant provenir d’un jeu pour smartphone. À l’instar d’un Hydro Thunder Hurricane, les décors sont scriptés afin de surprendre le pilote : tantôt la foudre qui s’abat sur un arbre, tantôt un vaisseau qui décolle et fait trembler l’écran. Malheureusement, ces tentatives trop discrètes d’apporter un peu de folie sont rarement remarquables, d’autant plus que les 9 tracés disponibles peinent à apporter une diversité suffisante pour mener à des heures d’amusement. La longue campagne peine alors à cacher le recyclage abusif des tracés et des quelques types d’épreuves pour satisfaire le joueur solo. Dommage, car la bonne idée des éléments d’interface indiquant à l’avance les points importants du tracé, en surimpression sur le décor est clairement un gros plus en terme de lisibilité et d’appréhension du terrain. Les modes multijoueur sur le Live ou jusqu’à 6 en local sont heureusement là pour faire durer le plaisir. Pas suffisant néanmoins pour que l’on souhaite désembourber ce Riptide de sa petite flaque bouillante mais pas assez profonde dans laquelle il stagne avec nos grands regrets.

2/5
Malgré la physique réussie des joutes aquatiques et ses bonnes sensations aidées par un 60 fps « rock liquid », Riptide GP : Renegade déçoit par son manque de contenu général et ses graphismes qui prennent l'eau. Classique à en boire la tasse, le titre de Vector Unit souffre du même souci qu'Hydro Thunder avec la collecte obligatoire de turbo pour l'emporter, mais sans la folie scriptée des environnements. Vite joué, vite oublié.

+

  • Physique aquatique plaisante
  • Jouable à 6 en local
  • Vibrant hommage aux musiques des 90'

-

    • Trop peu de tracés
    • Épreuves pas assez variées
    • Pas une goutte d'originalité
    • Graphiquement délavé
    • Très dur de trouver une partie en ligne

Sur le même thème