Jeux

Spintires: Mudrunner – American Wilds

Simulation | Edité par Focus Home Interactive | Développé par Saber Interactive

3/5
One : 23 octobre 2018
24.10 à 18h34 par - Rédacteur en Chef

Test : Spintires: Mudrunner - American Wilds sur Xbox One

Redites camion

L'année dernière sortait Spintires : Mudrunner sur Xbox One, un titre aussi atypique qu'efficace dans l'exercice ô combien difficile visant à porter sur consoles une expérience généralement taillée pour le PC. Mais si l'on a pris pas mal de plaisir à patauger dans la boue chez nos amis russes dans la version de base, l'arrivée de l'extension American Wilds nous rend curieux car elle porte avec elle une possible ouverture vers des contrées moins grisâtres, plus accueillantes et promptes à prolonger le plaisir.

American Wilds nous arrive sous la forme d’un DLC mais si c’est l’aventure Spintires : Mudrunner dans son ensemble qui vous intéresse, sachez que le jeu de Saber Interactive est désormais disponible dans une édition «American Wilds» regroupant le jeu de base, ce DLC et les deux précédents, disponibles dans ce dernier cas gratuitement depuis leur sortie. Sur le papier, l’offre American Wilds est plus qu’alléchante : elle regroupe deux nouvelles cartes, deux défis, neuf véhicules et une dizaine d’éléments supplémentaires à y coller. Dans les faits, c’est tout de suite un moins excitant puisque du côté des véhicules, comprenant trois voitures 4×4 et six camions, on a vite fait de faire le tri.

mudrunner american wilds test 1

Côté voitures, que ce soit en Chevrolet K6, Ford F150 ou Hummer H1, la variété est plus esthétique que fonctionnelle. On continue alors de les utiliser de la même façon que par le passé, soit en optant pour le 4×4 le plus compact histoire de se faciliter le slalom entre les arbres lorsque l’on choisit de tenter du hors-pistes. Mais c’est surtout du côté des camions/tracteurs où l’on est dubitatif : sur les six proposés, trois ne sont pas adaptés à la conduite dans la boue. Ainsi, il est impossible de faire plus de deux mètres dans la gadoue au volant d’un Freightliner ou du Chevrolet Bison. Heureusement, on peut se reporter sur l’excellent rapport puissance/stabilité du K-9000 ou du modèle Western Star présent tout en profitant de sons de moteurs et de bruitages ambiants réussis (port du casque conseillé).

mudrunner american wilds test 2

Cela dit, la proposition faite à base de camions adaptés seulement au bitume n’est pas tout à fait anodine. Deux nouvelles maps sont proposées et si «Mont Bosmore» se pose comme quelque chose de traditionnel au regard de l’offre de base, «Grizzly Creek» propose beaucoup plus de tronçons goudronnés que la moyenne. On peut alors faire les choses bien et gagner du temps, principalement en multijoueur avec les bonnes personnes, en jonglant entre véhicules adaptés à la boue et autres taillés pour le bitume. En solo, on se contente plutôt de conduire un bon vieux Western Star, robuste et maniable et toutes circonstances pour mener à bien des missions sur deux terrains de jeu agréables à regarder (inspirés des états de Dakota du Nord et du Montana), un peu plus clairs et lumineux que ceux proposés à l’origine. On n’échappe pas à la brume cela dit et l’on remarque surtout qu’il s’agit de cartes tout de même moins difficiles à manœuvrer que les précédentes, moins piégeuses parce que tout simplement moins boueuses. Un comble. Finalement, le challenge demeure là où il a toujours été : dans une gestion des modules un peu lourde (le treuil) et parfois peu précise (la grue).

3/5
Avec American Wilds, Spintires : Mudrunner nous offre une virée sur les belles terres de l'Oncle Sam pour un résultat qui souffle le chaud et le froid. Toujours aussi plaisant et exigeant, Spintires : Mudrunner gonfle son contenu de manière conséquente avec cette extension. Mais lorsque l'on a fait à cette addition la soustraction des choses dispensables, American Wilds se pose alors comme un prétexte correct pour retourner tâter du poids-lourd, sur des cartes plutôt belles, pas désagréables mais peut-être moins techniques que par le passé. Parce qu'il faut le dire : tout cela manque bien… De boue.

+

  • Environnements assez jolis
  • Moteurs qui ronronnent superbement bien
  • Contenu relativement conséquent...

-

    • … Mais parfois bien peu pertinent !
    • Première carte trop axée sur le bitume
    • Les défauts d'hier sont toujours là

Sur le même thème