Jeux

Stranded Deep

Aventure | Développé par Beam Team

3/5
One : 21 avril 2020
06.05 à 13h36 par

Test : Stranded Deep sur Xbox One

Survivrez-vous au naufrage ?

Initialement annoncé pour le dernier trimestre 2018, on pourra dire que Stranded Deep a été sauvé des eaux. C'est grâce au travail acharné du studio Beam Team que ce jeu de survie qui devait être édité par Telltale avant sa chute, a pou voir le jour sur Xbox One.

Le jeu débute lors d’un voyage à bord de votre jet privé, qu’un accident envoie valser dans l’océan. Seul survivant, vous devez vous précipiter vers un navire de survie et tenter par tous les moyens de rejoindre une île, où vous devez tout faire pour survivre. Vous voilà de retour face à la condition primaire de l’homme : seul face à la nature, vous devrez donc faire en sorte de ne pas finir en pâté pour requin en rejoignant un rivage tropical, le temps que l’on vienne vous chercher… Si toutefois on vient vous chercher.

Prenons donc place sur cette île au cœur de l’océan Pacifique et apprenons les bases de la survie et de l’exploration. Il vous faudra donc rester vigilant en ce qui concerne vos fonctions vitales. La faim, la soif, le sommeil ou même une quelconque intoxication peuvent vous faire passer rapidement de vie à trépas si vous n’y prêtez pas attention. Mais pas de panique, vos pourrez acquérir diverses compétences telles que la confection de soin, la chasse ou même la pêche qui vous permettent de survivre en ces terres hostiles. Mais gare aux fonds marins qui abritent trois boss redoutables que pourront affronter les aventuriers les mieux armés.

Stranded Deep 2

D’ailleurs, il ne faut pas s’attendre à davantage de lignes de scénario tant le soft vous plonge exclusivement dans un jeu de survie plutôt qu’un titre narratif, vous l’avez compris. Cela n’a rien de très handicapant puisque beaucoup de jeux survival adoptent ce modèle mais j’aurais aimé tout de même un peu plus de contexte, au moins au début de l’aventure.

Heureusement, un temps est attribué au didacticiel et permet aux joueurs de prendre en main le gameplay du jeu et surtout d’apprendre les rudiments de la survie : se nourrir, trouver des sources d’eau diverses, construire une tente rudimentaire, allumer un feu, etc. Reprenant la formule des Minecraft, Ark et autres jeux bac à sable dans lesquels le crafting est la composante principale du gameplay, Stranded Deep applique cette formule si particulière à un univers bien différent. Car ici, pas de monstres à chasser ni de stress constant de la survie. Stranded Deep adopte volontairement un feeling relax qui ne devrait pas déplaire aux amateurs du genre.

Stranded Deep 1

Si le concept est très séduisant sur le papier, on s’aperçoit toutefois qu’il montre très vite ses limites dans la pratique. Répétitif par nature – compte tenu de sa conception même, Stranded Deep n’offre très clairement pas la même profondeur que certains jeux au concept similaire. Ne serait-ce qu’au niveau du crafting, les possibilités restent très limitées et le contenu franchement léger.

Même si les items de base peut s’avérer assez sommaires, cette panoplie vient s’enrichir au fil du jeu. Il devient donc possible au fil des heures de fabriquer votre propre radeau, une cabane plus sophistiquée ou encore de nouveaux outils (lance, harpon, hache) mais à condition de réunir tous les matériaux nécessaires à leur conception. Cela demande pas mal de temps et surtout des phases d’exploration plus ou moins intensives, en se déplaçant notamment d’île en île et en découvrant des lieux secrets.

Pour ceux qui ne se lasseraient pas de la formule, on note que le jeu propose son lot de secrets à découvrir. Il faudra s’accrocher, sans guide, pour découvrir tout ce que le titre a à proposer. Pour le joueur lambda en revanche, difficile de passer le cap des 6h de jeu sans éprouver une certaine lassitude. Car au final, l’expérience se révèle bien maîtrisée et Stranded Deep nous propose une expérience de jeu véritablement unique avec ses mécanismes de survie et son crafting au coeur de l’expérience.

Stranded Deep 3

Le point regrettable du portage du jeu de Beam Team réside dans l’absence d’un mode multijoueur qui est cependant disponible sur la version PC. On ne peut donc qu’espérer l’arriver d’une future mise à jour qui permettra de mettre en commun vos compétences pour faciliter l’expérience.

On peut cependant saluer le côté apaisant du jeu: en effet aucune créature ne vient faire descendre votre jauge de vie mais seulement des animaux plus ou moins violents. Stranded Deep met en avant un certain réalisme et fait donc la part belle à la faune et à la flore, d’ailleurs assez bien représentées. Il est ainsi possible de rencontrer des serpents nocturnes, des cochons sauvages, des oiseaux, des poissons, des crustacés et même des requins dans les eaux profondes. Si certains représentent un véritable danger, d’autres sont beaucoup plus pacifistes et sont surtout là pour vous permettre de vous nourrir.

D’un point de vue graphique, le jeu met l’accent sur un réalisme certain. Mention spéciale à la faune et à la flore qui, comme nous l’avons dit précédemment, sont plutôt bien retranscrites et surtout bien matérialisées. Le point qui par contre pourra en agacer certains réside dans le manque probant de luminosité dans les phases nocturnes. Même s’il vous est possible de confectionner des torches ou même de préparer un feu de camp, si le temps ou les équipements manquent, on se retrouve réellement plongé dans le noir et c’est assez déstabilisant pour avancer. À la nuit tombée, on ne sait plus vraiment où l’on va et on reste à errer pendant quelques minutes près de notre cabane pour attendre le lever du soleil, dormir ne permettant pas de passer la nuit entière.

Stranded Deep 4

3/5
Une attente méritée pour le portage de ce jeu de survie qui permet de découvrir le studio Beam Team que je salue au passage pour son travail et qui démontre ce que Tellale pouvait nous offrir dans la peau d'un éditeur. Les bases du survival sont ici totalement respectées, avec un système de craft qui ravira les amateurs du genre mais qui peut lasser rapidement les néophytes. Même s'il ne révolutionne pas le genre, Stranded Deep reste un petit survival indépendant plein de surprises qui trouvera le petit quelque chose manquant pour en faire une référence avec, je l'espère, l'arrivée prochaine du mode multijoueur et de quelques petits ajustements.

+

  • Très réaliste graphiquement
  • Le crafting par nature qui ravira les amateurs du genre
  • Mise en avant de l'exploration

-

    • Répétitif par moments
    • L'absence de mode multijoueur
    • Manque de luminosité qui peut agacer parfois