Jeux

Street Fighter X Tekken

Combat | Edité par Capcom

4/5
360 : 09 mars 2012
12.04 à 16h24 par |Source : www.xbox-mag.net

Test : Street Fighter X Tekken sur Xbox 360

Marier sa cuisine à celle d'un autre grand nom, qu'il vienne du jeu vidéo ou du comics, est devenu la spécialité de Capcom. Cette fois-ci l'association des saveurs lorgne vers le sucré-salé en mélangeant dans un même plat le prince de la baston 2D et l'icône de la 3D pour de nombreux joueurs. Kazuma et sa clique passent donc sous le rouleau à pâtisserie pour venir affronter Ryu et la joyeuse bande de Street Fighter sur son terrain. Le Jean-Pierre Coffe qui est en nous va donc s'atteler à décortiquer cette recette originale, histoire de voir si Capcom n'a pas laissé tomber un ou deux cheveux dans la soupe.


Et un peu de vitriole !

Ca semblait plutôt improbable sur le papier. Que l’increvable Street Fighter, fort d’un retour sur le devant de la scène en puissance, soit invité à rencontrer le jeu qui a marqué toute une génération de joueurs Playstation avait quelque chose d’étonnant au moment de l’annonce de Street Fighter X Tekken. En attendant le match retour préparé par Namco, le choc de ces deux univers se joue chez Ken, Ryu et cette bonne veille 2D. Kazuma, Jin, Heiachi et compagnie se laissent donc aplatir avec le sourire et investissent le casting pour former un groupe de dix-neuf personnages jouables, face à autant de combattants du côté Street Fighter. De Zangief à Guile en passant par Ibuki et Juri, le joueur de Street Fighter IV avancera en terrain connu, avec Poison pour la touche d’originalité. Cela nous donne une belle brochette de 38 castagneurs au milieu de laquelle la bande de Tekken fait souffler un agréable vent de renouveau. Même si on les connait par cœur depuis plus de quinze ans, il est bien difficile de ne pas ressentir une certaine excitation face à cette incursion dans le monde de la 2D. Malgré tout, la fière allure du casting dans son ensemble ne saurait nous faire oublier que nous autres joueurs Xbox 360 n’avons pas eu droit à un petit personnage dédié, contrairement à nos amis gamers Playstation qui accueillent l’électrisant Cole d’Infamous, bientôt Pac Man ou encore Toro. Bon, d’accord, ce n’est pas bien grave, surtout vis-à-vis de ce dernier. La vraie déception vient plutôt des douze autres personnages, prévus pour la sortie du soft sur la Playstation Vita et absents sur Xbox 360… Ou plutôt planqués quelque part sur le disque de jeu et tôt ou tard disponibles en téléchargement. Et pour le coup on ne parle pas de deux chats kawai mais de Blanka ou Sakura pour ne citer qu’eux. Espérons – car nous sommes positifs en toutes circonstances – qu’utiliser ces personnages et leurs poings ne nous délestera pas de trop de points.



Mais on garde le sourire parce qu’on se doute bien que l’addition d’une quarantaine de personnages jouables et du savoir faire de Capcom a, sur le papier, de quoi nous occuper. Du côté du solo, une météorite et quelques velléités à calmer servent de toile de fond à un mode principal un peu à l’image de celui de Street Fighter IV, autrement dit propice à faire marcher la touche start pour zapper ces quelques cut-scenes pas franchement passionnantes. Mais là n’est pas l’intérêt d’un jeu de combat de ce genre de toutes façons. Le traditionnel versus en local peut animer les soirées entre amis si l’on a quatre manettes sous le coude, et les pros du stick se voient proposer une série de défis découpés en plusieurs catégories ; expérimenter des combos plus ou moins complexes, battre un adversaire sous certaines conditions sont au menu. Avant cela, peut-être faut-il passer faire un tour par le didacticiel pour découvrir les mécaniques de Street Fighter X Tekken, coaché par le seul et unique Dan Hibiki. Sous ses faux-airs d’un Street Fighter IV revisité, avec lequel il ne partage finalement que le gameplay de base, le dernier né des cross-over Capcom joue la carte de l’accessibilité. Les fondements basés sur les trois poings/trois pieds, quart de cercle et autres charges se laissent dompter plus facilement. Pas la peine de trop se prendre la tête pour déployer un puissant "Super Art", il suffit souvent d’appliquer le principe du "coup spécial avec trois boutons au lieu d’un" pour l’exécuter ; plus simple, avec Ryu par exemple, on peut obtenir le même résultat en restant appuyé sur la touche poing après un quart de cercle vers l’avant. Rajoutons à cela la possibilité de pré-enregistrer un combo et de l’assigner à une touche et nous avons l’un des partis-pris de ce Street Fighter X Tekken. Un jeu accessible donc, mais cela le rend-t-il plus amusant qu’un autre pour autant ?


Fort et fondant

Le choc des deux mondes se joue en Tag battle, soit l’affrontement de deux équipes de deux combattants pouvant changer de place à tout moment, soit de manière classique ou plus classe – et plus efficace – à l’issue d’un joli combo qui ne demande qu’à être prolongé. Cela induit un certain dynamisme qui représente vraiment ce qu’est Street Fighter X Tekken, un jeu de combat immédiatement plaisant, que l’on ait déjà joué à Street Fighter IV ou non. L’accessibilité du soft permet aux combats d’avoir de l’allure quoi qu’il en soit, sans lorgner pour autant vers l’explosivité d’un Marvel vs Capcom 3. Les joueurs rompus aux règles de maitrise du stick ne sont pas laissés de côté pour autant et sauront exploiter le Tag pour faire trembler le compteur de coups, et exploiter au maximum les points de gameplay originaux introduits par Street Fighter X Tekken. Des dizaines de gemmes à affecter par deux à chaque personnage permettent de s’octroyer un changement de statut temporaire : un gain d’attaque, de défense, de vitesse ou les contres automatiques pour ne citer que cela, s’activent sous certaines conditions (attention au malus qui peut l’accompagner !), que ce soit en exécutant un certain nombre d’attaques spéciales, des choppes ou autres. Au joueur de bien choisir ses gemmes pour peut-être faire basculer le combat, ou peut-être peut-il se tourner vers le "Pandora" pour frapper un grand coup. Cette fonction permet, à un certain seuil d’énergie, de sacrifier l’un de ses personnages pour booster les capacités de celui qui reste. S’engage alors une course contre la montre pour faire tomber l’adversaire avant que le Pandora ne s’éteigne et la vie du combattant avec. Ces nouveautés se révèlent intéressantes ; espérons surtout que, comme de nombreuses personnes le soupçonnent, les gemmes ne deviennent pas des objets dont l’efficacité se monnaye dans la boutique du Xbox Live.



C’est qu’il ne faudrait pas gâcher ces combats agréables, ce gameplay bien pensé pour passer de bons moments face aux gamers du monde entier. Le lag se fait discret, la recherche d’adversaires est plus efficace que dans certaines autres productions Capcom. Entre match avec ou sans classements et visionnages de replay, les habitués de la maison ne sont pas dépaysés. Les couacs en ligne se situent du côté du mode deux contre deux (chacun chez lui derrière sa console), où la synchronisation entre le son et l’image a parfois bien du mal à s’opérer correctement. Cela dit, en ce qui concerne le son, ce n’est pas vraiment grave compte tenu de la qualité des compositions proposées : une chose est certaine, ce n’est pas de ce côté que Street Fighter X Tekken marquera les esprits. Mais cela n’enlève rien à la qualité de la réalisation dans son ensemble. On a l’impression d’avoir à faire à un Street Fighter IV avec des couleurs saturées, des contours appuyés offrant un petit côté comics aux graphismes. Pas grand chose à dire du côté des animations qui assurent mais peut-être un petit bémol sur le design de certains personnages qui ne cessent de perdre de leur charisme. Mais qu’importe les petits reproches, ici le rendu visuel sert parfaitement le dynamisme de l’action proposée, faisant de Street Fighter X Tekken une nouvelle valeur sûre de cette génération.

Street Fighter X Tekken est un très bon jeu de combat. Extrêmement dynamique et plutôt bien réalisé, il est un peu comme son cousin sorti l'an dernier, Marvel vs Capcom 3, un titre procurant beaucoup de plaisir sans trop forcer autant qu'une expérience technique si l'on a le courage de creuser. Le casting en provenance de Tekken apporte la fraicheur que l'on attendait de lui en s'intégrant parfaitement au gameplay, pour des affrontements qui assurent aussi bien en local que sur le Xbox Live. Dommage que ce même service soit prêt à bientôt faire exploser sa boutique de contenu déjà présent sur le disque... Quoi que si c'est pour nous offrir de nouvelles pistes audio, pourquoi pas.

+

  • Combats dynamiques
  • Accessible
  • Les personnages Tekken font une bonne entrée
  • Bonne expérience en ligne

-

    • Les musiques
    • Les personnages "temporairement absents"
  • 12.04 à 05:40

    Ca a été un test un peu particulier à faire, d’abord parce que les conditions n’étaient pas optimales (j’ai déménagé pendant cette période, avec toutes les complications que ça amène) et puis surtout parce que j’ai attaqué a le jouer comme un Street Fighter, ce qu’il n’est finalement pas je trouve.

    J’ai voulu mettre en avant ce qui finalement m’a le plus convaincu : c’est très agréable, ça bouge bien, on se marre même avec une personne qui n’est pas habituée au genre. Et puis vraiment agréablement surpris par la bonne intégration du casting Tekken (même si je joue du SF 99 fois sur 100 ).

    Tu penses à quoi pour les aspects moins convaincants ? J’ai eu envie de pinailler sur les gemmes et surtout les combos pré-enregistrés mais finalement, l’orientation du titre me fait dire que c’est plutôt à sa place (même si à haut niveau le principe de gemme doit parfois fausser le résultat).
    C’est bien vrai pour le time over, ça m’a joué beaucoup de tours.

    Enfin, maintenant que j’ai une vraie connexion internet j’espère qu’on pourra se fritter de temps en temps (me suis acheté SFIV AE aussi)

  • 12.04 à 05:08

    compte rendu sympa. Je t’aurai pensé plus sourcilleux sur pas mal d’aspetcs, je suis étonné, mais c’est une preuve de la bonne humeur à toute épreuve de notre Gatu

    J’avais tellement de choses à dire sur ce jeu que j’ai laissé tomber en fait, je préfère y jouer.

    Deux trois choses :

    Les gemmes assist sont scandaleuses (auto garde et auto déchoppe), les couleurs débloquées récemment montrent à quel point il ne faut PAS laisser aux joueurs le soin de choisir la palette de couleur de leur perso (ou interdire le vert, violet, ou autre bleu fluo comme couleur de peau).

    Le problème de son est réglé depuis le patch du 10 avril.

    Le jeu est génial à deux dans la même team. Pour moi c’est du SFIV au time over plus prononcé, le graphisme plus "mouillé, gluant/moche" (je préfère l’aspect mat de SFIV) et des persos tekken très agréables à jouer et bien intégrés au système 2D finalement.

    Hugo est redoutable dans ce jeu

  • 12.04 à 02:43

    Marier sa cuisine à celle d’un autre grand nom, qu’il vienne du jeu vidéo ou du comics, est devenu la spécialité de Capcom. Cette fois-ci l’association des saveurs lorgne vers le sucré-salé en mélangeant dans un même plat le prince de la baston 2D et l’icône de la 3D pour de nombreux joueurs. Kazuma et sa clique passent donc sous le rouleau à pâtisserie pour venir affronter Ryu et la joyeuse bande de Street Fighter sur son terrain. Le Jean-Pierre Coffe qui est en nous va donc s’atteler à décortiquer cette recette originale, histoire de voir si Capcom n’a pas laissé tomber un ou deux cheveux dans la soupe.

    Lire la suite