Jeux

TimeSplitters 2

FPS | Edité par Eidos Interactive | Développé par Free Radical Design

3/5
360 : 18 octobre 2002
30.10 à 03h24 par

Test : TimeSplitters 2 sur Xbox

Timesplitters avait fait partie des jeux disponibles au lancement de la PS2 le 24 novembre 2000 et voilà qu’aujourd’hui son successeur débarque sur Xbox, où Halo régne en maître dans l’univers des FPS. Autant dire qu’il aura fort à faire si il veut parvenir à s’imposer « chez nous ». Reprenant le même principe que son ancêtre, et effectuant une arrivée simultanée sur les 3 consoles nouvelle génération, on pouvait craindre le pire pour la qualité du titre, mais le jeu de chez Free Radical s’en sort finalement plutôt bien même si Halo peut continuer de dormir tranquille. Son trône n’est pas menacé…

Voyage, Voyage…

Côté scénario, rien de très original. TS2 vous met dans la peau de chasseurs à la recherche des cristaux temporels dérobes par les aliens maîtres du temps (pas ceux de Fort Boyard attention). Ces cristaux permettent de voyager dans le temps et permettraient aux aliens de changer le cours de l’histoire. Pour contrecarrer leurs plans, vous devrez les suivre dans 10 environnements en vous projetant dans le temps. Du Chicago des années 30 à la Planète X en l’an de grâce 2257, en passant par la sauvetage du Bossu de Notre-Dame à la fin du 19ème siècle, les missions que vous devrez accomplir vous feront traverser toutes les époques.

Des missions souvent assez courtes et intenses, dans lesquelles vous aurez souvent 4 ou 5 objectifs à remplir avant d’affronter à chaque fin de niveau un des maîtres du temps puis de retourner à votre base par le biais d’un portail temporel digne des effets spéciaux de la série « Sliders »(oui j’ai des excellentes références je sais). Bien évidemment, les ennemis et les armes sont en rapport avec l’époque à laquelle vous voyagez. Dans le niveau de Chicago, il vous faudra nettoyer le chemin avec une bonne vieille Winchester tandis qu’un pistolet laser sera de mise sur la Planète X. Sur cette même planète, vous devrez vous méfier des extraterrestres alors que ce sont plutôt des pirates Japonais qui viendront vous titiller dans le niveau futuriste de NeoTokyo. Cette originalité du jeu rend la campagne solo assez intéressante même si la linéarité est de mise. Par contre, personnellement, j’ai trouvé que cette originalité avait aussi son incovénient : le jeu se positionne à mi-chemin entre le jeu sérieux et le jeu décalé. On a du mal à le cerner et moi ça m’a gêné. Peut-être que pour vous ça n’aura pas trop d’importance, mais autant vous le signaler, vous aurez été prévenus. Enfin, le point fort du jeu réside quand même dans un mode multijoueurs très fourni avec une pléthore de modes de jeu : Deathmatch, Capture the Flag…Les maps sont également très nombreuses (plusieurs pour chaque environnement de jeu du mode solo). Si vous avez des potes avides d’armes en tous genres, vous aurez de quoi passer quelques belles soirées.

Corrrrrrrrrrrrrrect ! !

Correct est effectivement le mot qui convient le mieux pour décrire le niveau technique du jeu. Le résultat est loin d’être mauvais même si on aurait pu espérer plus d’une version Xbox (les joies du portage multiplateformes, merci Eidos). L’ensemble est fluide et tourne sans problème, sans ralentissements. Même en restant loin du maître Halo, Timesplitters 2 est techniquement dans la bonne moyenne. Même constat pour la bande-son assez efficace avec des thèmes qui s’adaptent aux environnements traversés.

Là où le constat est par contre beaucoup plus frustrant, et

c’est d’ailleurs ce qui empêche probablement TS2 d’être un gros hit, c’est sa

maniabilité. Explications : lorsque que vous tournez, le flingue tourne

également. Ca partait d’un bon sentiment mais lorsque l’on tombe nez à nez sur 2

ou 3 ennemis juste derrière, il n’est pas évident de les dégommer rapidement. On

finit par y arriver tant bien que mal mais cela fait d’un jeu qui aurait pu être

une tuerie un jeu sympathique, sans plus. Lors des scènes au sniper, pas de

problème car on a le temps d’ajuster la future victime mais dès qu’il s’agit

d’attaquer une meute au « corps-à-corps », on n’a pas forcément l’impression que

tout est très naturel. Les personnes qui ont pu testé le jeu autour de moi ont

d’ailleurs fait le même constat. Je n’ai pas dit que le jeu était injouable,

loin de là, mais tout simplement il y a des FPS beaucoup plus instinctifs…Une

bonne partie des joueurs risque donc de ne pas accrocher totalement au concept

Timesplitters, même en multijoueurs.

Timesplitters 2, bien que classique dans le fond, paraissait original dans la forme, tout du moins suffisamment pour se faire une bonne place au pays des FPS. Mais par la faute d’un gameplay assez mal étudié et ne permettant pas une grande précision dans les actions, il ne restera qu’un jeu correct techniquement, sympathique, voire même très agréable à plusieurs avec des dizaines d’armes et d’univers différents. Si vous avez souvent l’occasion de jouer en multijoueurs, vous pouvez même rajouter un point à la note finale car c’est vraiment le mode qui tire le jeu vers le haut. Dans ces cas-là, TS2 est susceptible de vous intéresser. Sinon, gardez votre Halo et continuez d’y passer vos nuits, tout comme moi.

+

    -

      • 10 univers plutôt bien foutus ayant chacun leur personnalité.
      • Pas évidente du tout, vous allez piquer quelques colères bien sèches les premières heures...
      • On se lasse assez vite seul, mais pas à plusieurs.
      • Ambiances propres à chaque niveau, et de bonne qualité.
      • Un bon jeu, mais pas plus. Halo's still the king !
      • Pas de problèmes à signaler de ce côté-ci.