Jeux

V-Rally 3

Course | Edité par Atari | Développé par Eden Studios

3/5
360 : 28 mars 2003
28.03 à 07h54 par

Test : V-Rally 3 sur Xbox

Si V-Rally 3 avait débarqué il y a quelques mois sur PS2 sans réelle concurrence, en s’imposant comme une référence à l’époque sur le support « sonyiesque », la version Xbox qui est notre victime du jour a réellement fort à faire en cette fin du mois de mars. Rallisport Challenge et Colin Mcrae 3 règnent en maîtres sur la catégorie des jeux de rallye sur boîte X, et les p’tits gars de Eden Studios ont profité de ces quelques mois de battement (la version PS2 date du mois de juin) pour peaufiner quelque peu leur bébé. Même si le constat final est plutôt bon, les 2 grands maîtres du « freestyle driving on da mud » ne seront toutefois pas inquiétés par ce 3ème opus de la série.

Dans la mouise, tu seras….

A l’instar d’un Toca Race Driver (sans l’aspect scénarisitique), V-Rally 3 vous propose un mode carrière, dans lequel vous devrez atteindre le but ultime : le titre de champion du monde des rallyes. Au début, vous êtes novice et seules des petites écuries du championnat 1.6L vous proposeront des contrats. Mais vos performances fantastiques ne tarderont pas à convaincre des écuries plus ambitieuses de vous enrôler pour les saisons suivantes. A vous alors les WRC surpuissantes et les trajectoires tendues entre 2 arbres. Ce « V-Rally mode » est assez prenant et entre les défis, les rallyes sont assez courts mais très rythmés, nous immergeant vite dans le jeu. Nos amis de chez Eden ont pensé à ajouter les modes challenges et contre-la-montre où vous débloquerez des caisses et des circuits pour le mode multijoueurs. Au total, c’est une quinzaine de caisses et 24 étapes qui s’offrent à vous (6 pays avec 4 spéciales à chaque fois : France, Allemagne, Afrique alias le Kenya, Suède, Angleterre et enfin Finlande alias les 1000 Lacs). Celles-ci durent environ 3 minutes chacune et même si elles sont moins impressionnantes que celles d’un Colin 3, elles demeurent pour la plupart intéressantes et plutôt bien pensées. Je terminerai cette description des modes de jeu par une question qui me taraude : V-Rally 2 était rempli de modes jouables à plusieurs, mais ce 3 n’offre qu’un vulgaire contre-la-montre entre amis, pourquoi tant de haine ??



Et les trophées, tu soulèveras

Passons aux choses sérieuses. Le gameplay de la version PS2 avait suscité beaucoup de controverses à sa sortie car comme ses ancêtres, celui de V-Rally 3 est un peu à part. Très orienté arcade, on avait beaucoup de mal à trajecter correctement et à rester droit même en pleine ligne droite. Ces effets néfastes ont été pas mal atténués sur Xbox, rassurez-vous, on sent qu’Eden a voulu corriger sa copie. Cependant, si le dérapage d’un bolide peut paraître réaliste dans le virage et qu’il faille contre-braquer pour se remettre droit, on doit toujours donner plusieurs coups de volant avant de remettre sa voiture parfaitement dans la ligne de la route. Et je vous avouerais que cela peut être assez gênant sur certaines spéciales tortueuses (du rallye de France par exemple). Les voitures sont plus lourdes et plus dociles que dans la version PS2, mais Eden aurait pu (et aurait dû) faire encore mieux. Globalement, les sensations restent très bonnes, on s’amuse bien, et assez vite. L’impression de vitesse est tout à fait satisfaisante, et ce avec toutes les vues jouables. Pour résumer, j’ai envie de dire que c’est « bien, mais peut mieux faire ».


300 bourrins, tu maîtriseras

Techniquement, le jeu n’a pas beaucoup évolué. Ce qui

était beau pour de la PS2 devient tout simplement correct sur la Xbox. Quelques

textures ont été retouchées par-ci, par-là mais rien de bien transcendant. Par

contre, chose appréciable, les bas-côtés des spéciales sont très fournis en

détails divers et variés, la végétation pullule, des biches traversent la route

devant vous etc. C’est beaucoup moins vide qu’un Colin 3, par exemple. Deux

choses sont tout de même à signaler : les caisses paraissent flotter au-dessus

de la piste comme si elles n’étaient pas intégrées au décor et l’aliasing

initialement présent est toujours là (moindre certes). Le jeu compense ces

défauts par une gestion des dégâts assez poussée (on peut perdre des roues,

abîmer sa caisse de telle manière qu’on puisse confondre votre 206 avec une

Cinquecento etc.). Niveau son, le soft se défend plutôt pas mal avec des

musiques sympatoches et des bruitages réalistes (même si on peut en vouloir à

Eden de ne pas avoir inclus la possibilité de jouer sur ses musiques !). De quoi

rendre les courses très intéressantes en tous cas. Dernier point à souligner qui

devrait être crucial dans votre jugement : votre niveau global dans les jeux de

rallyes. Un bon joueur devrait plier tous les modes de jeu en moins de 15 heures

(Carrière, Challenge et Time Attack compris) et se tournera les pouces assez

rapidement. Dans ce cas-là, l’investissement de 70 euros risque de vous faire

assez mal à « votre partie du corps située juste en-dessous du dos ». Pour les

joueurs occasionnels (ou les tourist rally drivers), le challenge peut s’avérer

intéressant et assez long. Pour vous, V-Rally 3 sera un très bon investissement,

surtout avec sa jouabilité nerveuse et instinctive. Au bout de 2 spéciales, vous

pourrez trajecter à la Mcrae et vous amuserez beaucoup, je n’en doute

pas.

On attend toujours quelque chose d’un nouveau V-Rally. On aime ou on n’aime pas, c’est une certitude. Ce dernier s’est amélioré durant les longs mois qui ont suivi la sortie de la version « pi-est-ce-tout », et s’avère être un bon jeu de rallye, avec un gameplay axé arcade très sympathique premettant d’avoir de bonnes sensations sans trop se prendre la tête. Maintenant, il est loin de pouvoir rivaliser avec RSC ou CMR3, car on s’en lassera assez vite (pour les bons joueurs) et qu’il manque un peu de profondeur de jeu. Techniquement, le jeu est en-deçà de ses 2 concurrents principaux, et on était en droit de s’attendre à mieux de la part d’Eden Studios. Beaucoup de modes de jeu ont disparu depuis V-Rally2 et contrairement à Colin 3 (qui souffrait du même problème), le gameplay est tout de même loi d’être fantastique, et n’accrochera pas longtemps le hardcore gamer dès lors qu’il aura connu la gloire en mode carrière. Donc si vous êtes en cruel manque de nouveautés, vous pouvez vous laisser tenter, mais attendez de préférence qu’il fasse son apparition dans les rayons d’occasion…

+

    -

      • Correct mais ça reste en dessous de la concurrence...
      • Agr"able à jouer, mais manque de profondeur pour qu'on s'y attarde comme on s'attarderait sur un Colin ou un RSC...
      • Où sont passés tous les modes de jeu de V-Rally 2 ????
      • Musiques sympatoches et bruitages de qualité
      • Un bon jeu de rallye, amusant et relativement plaisant, mais auquel il manque encore trop de choses pour défier la concurrence. Pour V-Rally 4 ??
      • Dans l'ensemble, c'est fluide et rapide.

    Sur le même thème