News

27.10.2007 à 09h23 par |Source : Kikizo

Ninja Gaiden coupe la tête de la censure

Sous ce titre aguicheur et totalement injustifié, se cache seulement une déclaration extraite d’une longue interview de Tomonobu Itagaki (Team Ninja) avec le site Kikizo, dans laquelle ilévoque ses ressentiments face auxclassifications de jeux vidéos en fonction de la «maturité» du contenu. En effet, le créateur de la série Ninja Gaiden insiste sur trois points dans ce domaine.

"Premièrement, il est très difficile de déterminer ce que les gens vont trouver offensant ou trop violent par de simples mots dans des lois […]".

"Le second point, c’est que, dans notre cas,je ne crois pas en l’adage qui dit qu’un artiste doit pouvoir exprimer ce qu’il veut, car nous proposons du divertissement, et ceci ne doit pas inclure des choses qui rendent les gens mal à l‘aise ou extrêmement mécontents."

"Le troisième point c’est qu’il existe des gens voulant créer des choses très éloignées des normes de la société ainsi que des sensibilités morales de l’opinion publique. Ces derniers sont malheureux et je ne veux pas être associé à ce genre de personnes." […]

"Je crois que c’est est important qu’il y ait des organisations partout dans le monde s’efforçant de quantifier la violence et de dire «ceci est plus violent que cela». Cependant, au Japon, le système de classification est un peu arriéré. Ce n’est pas encore au niveau du reste du monde dans le sens oùil n’est pas encore proposés aux développeurs des lignes directrices pour chaque classification. Essayer [Pour un développeur japonais] d’évaluer la future classification d’un titreest un véritable chaos dans le sens où il n’y a aucun moyen de prévoir ce que sera ce classement avant d’avoir présenté le jeu final. […] Je continue de penser qu’il devrait y avoir un ensemble de lignes directrices spécifiques qu’un développeur peut suivre dans le but de cibler une classification. Si cela est mis en place, je suis bien évidemment pour ce système de classification. Mais ce n’est pas encore le cas au Japon."

A le lire on aurait tendance à oublier que Ninja Gaiden s’annonce comme un bon petit défouloir technique à coup de décapitation, démembrement sanguinolents, dors et déjà classifé adulte (Z) au pays du sabre trachant. De plus, les pauvres développeurs japonais ne sont pas assez dégourdis pour se rendre compte que leur jeu est très violent avant de l‘avoir soumis aux organisations de classification. Ce n’est pas leur faute c’est celle de la société qui est mal faite, il faut des règles, de l’ordre, des CRS, de l’encadrement fichtre!

Je vous invite tout de même à jeter un œil sur les dix pages de ce sympathiquearticle (abordant Ninja Gaiden 2 sur Xbox 360 et Ninja Gaiden Dragon Sword sur Nintendo DS) ainsi qu‘à donner votre avis sur ce sujet brûlant sur nos forums.

On en parle aussi