News

20.09.2010 à 11h53 par - Rédacteur |Source : New York Times

Keiji Inafune : les jeux japonais sont affreux

Voilà qui aura le mérite d’être clair mais qui s’inscrit toutefois dans une tendance qui existe depuis de longs mois. Les développeurs nippons regrettent de plus en plus l’évolution de leur industrie vidéo-ludique et Keiji Inafune, producteur de la licence Dead Rising entre autres, rejoint les rangs déjà occupés par Yoichi Wada ou Tomonobu Itagaki dans une interview accordée au New York Times.

"J’ai fait le tour du Tokyo Game Show et j’ai vu beaucoup de jeux atroces, le Japon a cinq ans de retard [sur l'occident]. Capcom tente de garder la tête hors de l’eau et j’aimerai étudier comment les occidentaux vivent pour réaliser des jeux qui les intéressent."

Une idée qui trotte dans la tête d’Inafune depuis un bon moment puisqu’il avoue également que le premier Dead Rising, sorti en 2006, était essentiellement taillé pour le public occidental. Rien de bien rassurant en tout cas pour l’industrie japonais qui voit d’années en années ses principaux acteurs se détourner d’un marché qui fût jadis la patrie du jeu vidéo dans le monde.

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+