News

09.05.2020 à 09h26 par - Rédacteur en Chef

La taille des jeux Xbox Series X sera optimisée pour ne pas gaver trop vite votre SSD

Les jeux next gen rentrent le ventre

Alors que les plus mal lotis d’entre nous en sont peut être encore rendus à attendre que le 100Go+ de Red Dead Redemption 2 veuillent bien finir de s’installer sur leurs Xbox One (le jeu est disponible depuis jeudi sur le Xbox Game Pass), la question de l’espace qu’occuperont les jeux Xbox Series X sur le disque dur de la console se pose. Surtout lorsque l’on sait à quel point cela a pu être un problème sur Xbox One où la moindre mise à jour empile les données à grande vitesse pour vite engorger l’espace disponible.

Les ingénieurs de chez Microsoft ont travaillé sur la question en vue de la sortie en fin d’année de la Xbox Series X. Alors qu’a été évoquée il y a quelques temps la question de l’augmentation de l’espace disque via l’ajout d’un SSD externe taillé sur mesure, un article de Gamespot revient sur la problématique des jeux installés et la façon don Microsoft s’emploie à en limiter l’impact.

Déjà évoquée lors de la présentation de la fiche technique de la console, la décompression matérielle supprime la surcharge du CPU généralement constatée lors de son exécution. En pratique, cela permet à la fois de disposer de temps de chargement plus courts mais aussi de limiter l’espace occupé par le jeu sur le disque dur. Dans l’article de Gamespot, Jason Ronald de Microsoft précise qu’avec la présence du système de compression BCPack, les données liées aux textures pourront être compressées. Celles-ci étant les plus gourmandes, la taille du jeu sur le disque dur s’en trouvera alors significativement réduite.

Mais au-delà de la décompression matérielle, c’est surtout l’installation «à la carte» qui permettra de limiter l’impact des jeux sur l’espace disponible du SSD. Une feature de la Xbox Series X permet aux développeurs de proposer aux joueurs de n’installer uniquement que les données dont ils ont besoin. Le contenu proposé de cette façon est essentiel selon Jason Ronald, qui prend l’exemple tout bête des jeux incluant d’office plusieurs langues, alors qu’ils pourraient donner le choix au joueur de n’installer que ce qui lui est utile/important.

Sans vouloir contraindre les développeurs à limiter la taille d’un jeu à un plafond fixé à l’avance, Jason Ronald rappelle qu’il s’agit d’une question fondamentale et que les joueurs n’ont pas forcément envie «d’installer des jeux de 300Go» sur leurs disques durs. Autant dire que l’on est plutôt d’accord avec lui.

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+